Articles Tagués ‘Sauvons Calais’


Antifa Calais

A Calais, un militant d’extrême-droite a été placé en détention provisoire après avoir agressé très violemment un enfant, reconnu comme le fils d’un militant réputé proche des associations de solidarité avec les migrants. L’enfant a du être hospitalisé et subir une intervention chirugicale.

Cette ignoble aggression ne restera pas sans réponse.

Communiqué de l’Action Antifasciste Calais :

La lâcheté à son paroxysme
(Pour les besoins de l’enquête et choix personnels des victimes nous n’entrerons pas dans les détails…)
C’est avec effarement et indignation que nous avons appris hier l’agression d’une extrême violence qu’a subit un gamin mineur par un homme de presque le double de son âge.
L’intervention de témoins a probablement évité le pire, néanmoins l’enfant en état de choc fut transporté d’urgence à l’hôpital pour y subir une intervention chirurgicale, nous ne pouvons qu’espérer qu’il se rétablira au plus vite et ce, sans séquelles.
Nous sommes bien évidement de tout cœur derrière cette famille profondément touchée par ce drame.
Pourquoi nous intéresser à ce qui pourrait passer pour un simple fait divers vous direz-vous? Tout simplement parce que cette agression cache en fait tout autre chose, une ignominie certes mais également un appel à la vigilance…
En effet, ce pauvre gosse est la victime d’une haine aveugle et d’une lâcheté qui dépasse l’entendement tout simplement parce qu’il n’est autre que l’innocent fils d’un de nos camarade engagé dans la lutte contre le fascisme et les discriminations.
Style mafieux, visiblement un message (indigne) de défiance envoyé au gêneur !
Le misérable vermisseau auteur de cet acte, interpellé est pour l’heure en détention provisoire en attente de son procès, puisse le juge comprendre la profondeur de la situation et lui infliger une correction conséquente.
Revenons-en à la vigilance mentionnée plus haut et citons un bon camarade qui l’exprime d’une manière on ne peut plus explicite… « Dans la lutte contre le fascisme tu as plus à perdre qu’à gagner! ».
La clandestinité est notre force, voir par exemple sur les réseaux sociaux certains profils exposer publiquement leur engagement est totalement inconscient et prône à représailles.
Certes il y a de quoi être fier de se battre pour des causes honorables, contre les discriminations en tout genres, protéger les minorités, dénoncer les abus de pouvoir et ainsi de suite mais il y a un revers à toute médaille, l’opposition est de manière générale courte d’arguments valides et s’exprime la plupart du temps par la violence.
En résumé, le moins « ils » en savent sur vous le mieux c’est, vous pourrez d’autant plus librement continuer le combat et riposter contre la haine qui gangrène notre société, puisque réseaux sociaux il y a, utilisez les à bon escient.
Salutations antifasciste et pleine compassion pour notre camarade et sa famille.

Publicités

Néo-nazi Calais

Plusieurs milliers de personnes ont défilées simultanément hier à Calais et en Grèce pour réclamer l’ouverture des frontières ainsi qu’un accueil décent des réfugiés qui fuient les guerres impérialistes ou Daesh.

Lors du passage de la manifestation calaisienne rue Chateaubriand, un groupe de personnes se trouvant dans une maison de la rue a commencé à insulter puis à agresser les passants. L’un des habitants à alors menacé la foule avec un fusil.

Calais : un homme au fusil

Photo par le collectif Our Eye Is Life

Une partie de la scène est disponible sur une vidéo de Russia Today (propriété du gouvernement Russe) et d’autres photos ont été publiées par le collectif de photographes Our Eye Is Life.

L’homme au fusil est un militant néo-nazi connu dans le Calaisis :

Drapeau SS

Le calaisien au fusil posant devant un drapeau SS.

C’est également un proche du groupuscule fasciste Sauvons Calais ainsi que de son chef Kevin Reche, lui même tatoué d’une croix gammée sur le corps.

Sauvons Calais

Le même Kevin Reche avec l'insigne de la 11e division SS Nordland

Le même Kevin Reche avec l’insigne de la 11e division SS Nordland (une croix gammée stylisée).

 

Il est temps de faire le ménage chez les défenseurs de la France « blanche et éternelle » de Calais.


La clique de racistes de sauvons Calais accompagnée des débiles du parti de la france (le gros poupon nazi Thomas Joly en tête) organise une nouvelle manifesation anti migrants à Calais le 7 juin. Cette manifestation de soutien à la police fait suite à la vidéo que nous avions partagé ici de graves violences policières commises par des policiers à l’encontre de migrants pacifiques.
Une occasion pour eux de rameuter les quelques dizaines de crânes rasés abrutis qui participent généralement à leurs mobilisations. L’appelation de nazi est souvent galvaudée, cette fois on vous laisse quelques captures d’écran pour vous faire votre opinion. En effet parmi les organisateurs de la manifestation, un certain Séb van Westhoek est en charge du service d’ordre. C’est d’ailleurs lui qu’il faut contacter afin de participer à la milice de fragiles sensée défendre leur rassemblement.

Ci dessous des captures d’écran de la page facebook de Séb van Westhoek, qui partage entre autre des photos de Totenkopf, insigne SS, et les publications d’une page ouvertement néo-nazi : nstropa.info dont nous vous proposons quelques autres captures.

Nous souhaitons bien évidemment empêcher cette manifestation par tous les moyens nécessaires, faites nous confiance pour y arriver encore une fois. La rue est à nous. #‎fragiles #sprinters

sauvons-calais-nazi-6
sauvons-calais-nazi-5 sauvons-calais-nazi-4
sauvons-calais-nazi-3
Sauvons Calais Nazi sauvons-calais-nazi-2

Action Antifasciste NP2C


Ce dimanche, une centaine d’antifascistes ont manifesté leur solidarité avec les migrants sur la Place d’Arme et dans les rues de Calais.

Le groupuscule néo-nazi « Sauvons Calais » appelait à manifester contre l’ouverture d’un centre d’accueil pour les migrants. La préfecture avait interdit à la fois le rassemblement de Sauvons Calais et le contre-rassemblement organisé par l’Action Antifasciste NP2C. Sauvons Calais avait indiqué qu’il braverait l’interdiction. Ils sont finalement resté cachés bien au chaud.

REFUGEES WELCOME : Aujourd’hui comme demain, les rues de Calais sont antifascistes.

Des vivres et vêtements sont nécessaires en permanence pour venir en aide aux migrants stationnant à Calais. Le collectif No Border, La Goupille, la librairie l’Insoumise de Lille, la CNT, l’association Calais Ouverture et Humanité, les différentes AFA et de nombreuses autres associations locales les collectent et les transmettent aux militants venant directement en aide aux migrants. Tous les dons sont importants.

 

Des membres de l’AFA Paris Banlieue, de l’AFA NP2C et du JOC ont ensuite déployé une banderole à Dunkerque en soutien à Emilio, un camarade italien qui a subi une très violente attaque par des fascistes de Casapound à Crémone cette semaine. Il est actuellement dans le coma. Toutes nos pensées vont vers lui.

Emilio Resisti


Marine Le Pen et Kevin Reche

Marine Le Pen et Kevin Reche

Ce dimanche 25 Janvier à Calais, le groupuscule d’extrême droite local « Sauvons Calais » appelle à une marche contre l’immigration.

Ce collectif, en un an d’existence, s’est fait notamment connaître par sa violence verbale et physique lors d’agressions et de menaces répétées envers les migrants et les militants solidaires, lors d’attaque de lieux de vie, et par son matraquage permanent de mensonges diffamatoires à l’encontre des réfugiés du Calaisis, les accusant de tout les maux à des fin de récupérations politiques.

Le 7 Septembre dernier, ils avaient déjà organisé un rassemblement avec la bienveillance de l’état devant la mairie. Ils y avaient montré leurs vrais visages : multipliant saluts nazis, propos racistes et actes de violences. C’est d’ailleurs ce jour là qu’ils ont officialisé leur union avec le parti de la France de Carl Lang et son représentant Picard Thomas Joly.

Cette fois ci, en plus de nos fascistes français on y annonce la présence du Vlaams belang (fafs flamands) et de l’English Defense League (fafs anglais)… Un petit pot pourri de l’extrême droite européenne.

Une fois de plus cette manifestation est autorisée par la préfecture et les réprésentants de l’état, les mêmes qui défilaient hier dans les rues de Paris pour la paix et la fraternité entre les peuples (sic)…

Quelques jours seulement après l’attaque meurtrière des locaux de Charlie Hebdo par des islamistes radicaux nul doute que l’extrême droite donnera à cette marche un caractère encore plus raciste et xénophobe qu’a l’accoutumée.

Une nouvelle fois l’Action Antifasciste NP2C appelle à se rassembler en nombre le 25 Janvier pour empêcher la vermine de parader dans les rues de Calais, pour faire entendre nos valeurs d’unité entre les peuples et exprimer notre soutien et notre fraternité avec les migrants.

Uni-e-s et solidaires soyons toutes et tous présent dès 12h00 Place d’armes à Calais

Action Antifasciste NP2C


Mise à jour 9/9/14 : ajout d’une photo du SO et du paragraphe sur la présence de hooligans nazis du RC Lens. Ajout de la photo de Vice. Merci aux lecteurs qui nous font parvenir ces informations.

 

Kevin Reche, le leader de Sauvons Calais, déclarait hier à La Voix du Nord : « Nous ne sommes ni racistes, ni des nazis ! »

Et pourtant, les photos prises par les nombreux journalistes présents au rassemblement d’hier prouvent le contraire.

Des membres du SO du Blood & Honour Hexagone

Le Blood & Honour est une organisation se réclamant ouvertement du nazisme. « Sang et Honneur » était une devise des Jeunesses Hitlérienne. Ce groupuscule ultra-violent, surtout actif dans le sud de la France, est spécialisé dans l’organisation d’agressions et de ratonnades.

D’après Wikipédia : « Blood & Honour est parfois symbolisé par le code 28, tiré de la deuxième et de la huitième lettres de l’alphabet, « B » et « H ». »

Devinez le genre de blousons que portait hier le Service d’Ordre de Sauvons Calais ?

Sauvons Calais Blood and Honour

« Support 28 Hexagone », la branche française de l’organisation. Photo par Peter Allen.

Securité Blood and Honour

La même personne avec un brassart sécurité. Photo publiée par… Sauvons Calais.

Le même personnage, portant des gants de frappe, intervenant avec le SO de Sauvons Calais. Photo Nord Littoral.

Toujours le même personnage, portant des gants de frappe, intervenant au sein du SO de Sauvons Calais.
Photo Nord Littoral.

Des t-shirts de la divison SS Charlemagne

Sauvons Calais Divison SS Charlemagne

Un participant masqué de la manifestation Sauvons Calais portant un t-shirt sur lequel est inscrit « Charlemagne » avec le blason de cette divison SS. Photo The Telegraph.

La 33ème division de grenadiers SS Charlemagne était une divison SS composée d’environ 7 000 volontaires français. Elle a participé à la bataille de Berlin et fût vaincue par l’Armée Rouge.

Le blason de la SS Charlemagne, reproduit sur le t-shirt de ce sympathique manifestant.

Le blason de la SS Charlemagne, visible sur le t-shirt de ce sympathique manifestant.

Des saluts nazi pendant le discours de Kevin Reche

Photo Vice.

Photo Vice.

Salut nazi Kevin Reche

Photo The Telegraph.

salut-nazi

Photo Peter Allen.

Des hooligans nazis

Kategorie C

Capture vidéo RuptlyTV.

En Angleterre et dans certains autres pays, la police classifie les supporters de football par catégories. A représente les supporters « réguliers », B les ultras ayant parfois recours à la violence et C les hooligans les plus radicaux nécessitant une surveillance particulière.

Orthographié ici avec un K, le t-shirt fait aussi et surtout référence au groupe de RAC allemand Kategorie C, s’affichant ouvertement comme hooligan et néo-nazi.

Ces membres de la Youth Lens se font régulièrement remarquer lors des matchs du RC Lens et en marge des manifestations de Sauvons Calais pour leurs comportements racistes et les agressions qu’ils perpetuent. Ils ont également organisé une ratonnade ciblant le bar « La Crypte » à Calais durant l’été.

Mais tout ça n’est pas vraiment nouveau…

Le même Kevin Reche avec l'insigne de la 11e division SS Nordland

Kevin Reche arborrait lui aussi un blason SS en tatouage. Son ami préfère la rune d’Odal et la croix celtique.

Pour conclure

Citons à nouveau Kevin Reche : « Rassemblement du 7 septembre : un bel exemple ! « 


Action Antifasciste Calais

Photo publiée par l’Action Antifasciste NP2C

Aujourd’hui devait se déroulait la grande manifestation contre l’immigration organisée à Calais par une partie de l’extrême-droite radicale (Parti de la France, Sauvons Calais et le Réseau Identités). Les venues de Yvan Bennediti (dirigeant de L’Œuvre Française, ligue fasciste interdite depuis juillet 2013 suite à la mort de Clément Méric) et de Thomas Joly (néo-nazi picard ayant pris la tête du Parti de la France) avaient été annoncées en grande pompe.

Les fascistes avaient d’ailleurs commencé le week-end en fanfare en attaquant vendredi une lycéenne de 15 ans à la sortie de son école.

Seulement voilà, les calaisiens sont moins bêtes que ce que Kevin Reche et ses accolytes croyaient. Seuls 150 personnes ont fait le déplacement. Parmi eux, un grand nombre de militants d’ultra-droite étrangers au Calaisis certains portant même des t-shirts division SS ou effectuant des saluts nazis.

Sauvons Calais Division SS

Manifestant raciste portant un t-shirt Divison SS Charlemagne (photo The Telegraph)

Pour s’opposer au racisme et à l’obscurantisme véhiculés par Sauvons Calais, ainsi qu’à la politique de la terreur menée par le gouvernement et la mairie, deux évènements étaient organisés :

  • un tournoi de foot de solidarité avec les migrants auquel plus de 150 calaisiens participèrent (organisé par le Collectif contre le Racisme et l’Extrême Droite)
  • une contre-manifestation à l’appel de l’Action Antifasciste NP2C qui regroupa une centaine de personnes

Malgré la complaisance de la prefecture et des médias envers le rassemblement xénophobe organisé par Sauvons Calais, 200 personnes occupaient les rues de la ville pour réclamer l’ouverture des frontières et clamer leur fraternité avec les migrants ; les xénophobes n’étaient que 150.

Le « service d’ordre » de la manifestation raciste était composé de néo-nazis du bassin minier et de la métropole lilloise. Ils sont les auteurs de fréquentes agressions racistes ou ciblant des militants progressistes. Ces mauvais garçons ont eu la mauvaise surprise de tomber sur un groupe d’antifascistes dans le centre de Calais. Ils ont montré qu’ils étaient plus fort à la course pied qu’à assurer leur propre sécurité. Certains ont même trouvé refuge dans les WC d’un bar…