Calais : les fascistes agressent une bénévole de 15 ans à la sortie de son lycée

Publié: 6 septembre 2014 par ironstack dans Antifascisme, Rendez vous
Tags:, , , , ,

Solidarité Calais

Les groupuscules fascistes qui sévissent à Calais vont toujours plus loin dans l’ignominie. Leur stratégie d’instauration de la terreur envers les migrants et tous ceux qui les aident ne fait que s’intensifier. En prémice à la manifestation prévue dimanche qui regroupera une bonne partie de ce que la France compte comme consanguins bas du front nostalgiques du IIIème Reich, ces groupuscules ont mené hier une attaque ciblée : une bénévole de 15 ans, engagée auprès des migrants, a été frappée, y compris au sol, en sortant de l’école. Elle a dû être hospitalisée.

Calais Ouverture et Humanité a publié un communiqué détaillant le déroulement de l’attaque (informations confirmées par Lutte En Nord) :

Bonsoir

Ce que nous craignions tous a fini par arriver. Cet après-midi, une jeune bénévole de 15 ans s’est fait agresser à la sortie de son lycée. Un homme brun, cheveux très courts, vêtu d’un pantalon et blouson noir, tatouage sur les bras, casquette kaki sur la tête et chaussé de boots style rangers lui est tombé dessus sans crier gare. Sous le prétexte de lui demander du feu, il lui a asséné un violent coup de genoux dans l’aine. La jeune fille est tombée. A sa victime par terre, il a ensuite asséné un violent coup de pied dans le sternum. Elle était seule donc forcément sans défense. Il l’a laissée par terre sur les mots « si je te vois dimanche, je te flingue !». La police est venue avec les pompiers qui l’ont emmenée à l’hôpital. Elle est blessée physiquement et très choquée psychologiquement.

Ce n’était pas une attaque d’un larron tenté par l’occasion. C’était ciblé et intentionnel. Il le lui a dit. L’attaque d’un homme venu défendre les valeurs de la France contre la violence des migrants de Calais. L’attaque d’un homme partisan de ces groupuscules qui clament haut et fort que la France serait bien plus saine sans tous ceux qui ne correspondent pas aux critères physiques, culturels et religieux qu’ils ont déterminés. L’attaque d’un homme venu « sauver Calais » et qui a jugé que l’agression d’une jeune fille faisait partie de sa mission de sauvetage. Ou peut-être s’agissait-il simplement d’un calaisien en train de sauver sa ville.

Depuis plusieurs jours, les appels affluent sur divers sites ultranationalistes d’extrême droite du nord au sud de la France pour inviter tous leurs sympathisants à affluer vers Calais en vue de leur grand rassemblement de dimanche. Il avait suffit de jeter un rapide coup d’œil sur les profils Facebook des participants pour se rendre compte très rapidement à quoi Calais aurait à faire : saluts nazis, menaces de violence, insultes racistes, commentaires simplistes sur la politique à mener en France qui invariablement appelait à « nettoyer » le pays de sa population non française et non blanche. Tout cela fait partie de leur panoplie. Alors, forcément, quiconque se comporte aux antipodes de ce qu’ils prescrivent devient un ennemi, au même titre que ceux qu’ils méprisent tant. Même une gamine de 15 ans.

Certains calaisiens ont l’air de n’y voir que du feu et sont prêts à apporter leur apporter leur soutien en manifestant à leurs côtés dimanche, convaincus que ces gens-là sont la solution aux problèmes que rencontre la ville. Ces mêmes calaisiens affirment qu’ils ne sont ni racistes, ni haineux. Je pense que c’est le cas pour une partie d’entre eux. Je pense aussi que beaucoup d’entre eux ont oublié les sens des mots haine et racisme. Quant aux autres, je ne peux rien pour eux.

Je refuse de laisser mes concitoyens avoir bonne conscience. Je veux qu’ils sachent qu’ils se trompent. Non pas du haut de mon arrogance bien pensante mais simplement à la lumière de cette agression. Comment trouver des excuses à une telle lâcheté ? A tel acte mené par simple souci de vengeance et de répression. Un homme mûr qui vient attendre la sortie d’une jeune fille de son école pour la frapper uniquement parce qu’elle vient régulièrement en aide aux migrants de Calais. Qui, non seulement la frappe violemment, mais lui profère une menace de mort si jamais elle se hasardait à être dans la rue dimanche. Si cela ne leur ouvre pas les yeux, c’est qu’ils sont déjà dans la catégorie de ceux pour lesquels je ne peux rien. Qu’ils aillent rejoindre les rangs des méprisables.

Devant l’inquiétude de certains des membres du collectif Sauvons Calais concernant l’organisation et le déroulement de la manifestation contre l’immigration de dimanche, leurs organisateurs leur avaient promis un service d’ordre pour empêcher toute violence. Ils avaient omis de préciser que cela ne concernait que la journée de dimanche. Et nous autorise à douter que cela sera le cas.

L.

Nous apportons tout notre soutien à cette jeune bénévole et lui souhaitons un prompt rétablissement.

Nous appelons à participer massivement aux initiatives antifascistes et de solidarité avec les migrants organisées à Calais en opposition aux nazillons ce dimanche :

Face aux agressions de l’extrême-droite, rien ne sert de compter sur la police et la justice de l’Etat, toujours du côté des agresseurs fascistes. Seule l’autodéfense populaire permettra de faire reculer le racisme et la haine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s