Articles Tagués ‘CSP59’


Justice pour Théo à Lille

Justice pour Théo

Comment ne pas être choqué en lisant dans la presse que « Les premières conclusions de l’IGPN [Inspection générale de la police nationale] écartent l’idée de «viol délibéré» alors s’enchaînent les condamnations de jeunes émeutiers à 6 mois ferme de prison, etc ?

Il ne s’agit nullement de justifier ce que les médias appellent « les violences urbaines » qui sont en réalité des révoltes désordonnées de jeunes en colère contre leur mal vie et la violence raciste et policière qu’un jeune de 22 ans vient de subir.

Mais que fait-on de la parole de la jeune victime, Théo, qui témoigne «j’étais de dos mais de trois quarts. Je l’ai vu avec sa matraque: il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. J’avais du mal à marcher, je n’étais même pas moi-même. Je croyais que j’allais mourir, je marchais mais parce qu’ils me tenaient bien ». Dans la voiture, le jeune homme dit avoir subi d’autres coups, des moqueries et des insultes. Il cite notamment « espèce de salope » et « bamboula » » ?

Que fait-on du constat « des médecins d’une plaie profonde, longitudinale, avec rupture du muscle sphinctérien » et qui lui ont délivré « une incapacité totale de travail (ITT) de 60 jours » ?

Pense t-on que la seule visite du Président de la République, François Hollande, du mardi 7 février à Théo, suffira à dissiper la colère et le sentiment fondé sur une réalité que beaucoup font semblant de ne pas voir : trop de jeunes sont insultés, malmenés, brutalisés, battus, molestés par des policiers qui sont ensuite peu voire pas du tout condamnés par les tribunaux.

La liste est longue de jeunes qui meurent entre les mains ou sous les balles de policiers. Dans le cas de Théo, il s’agit de quatre policiers policiers mis en examen dont trois pour « violences volontaires » en réunion, tandis l’autre est accusé d’avoir introduit sa matraque télescopique dans le rectum de sa victime.

Comment ne pas évoquer cette information inquiétante d’une étude du CEVIPOF, centre de recherche politiques de Sciences Po qui révèle que « les policiers et les militaires votent de plus en plus FN… 51,5% d’entre eux ont déposé un bulletin Front National (FN) dans l’urne en 2015, contre 30% en 2012 ».

N’y a t-il pas un lien entre cette information et les pratiques brutales de policiers censés appartenir à une « police républicaine » ? Pourquoi les tribunaux, mais aussi les autorités politiques dites « républicaines » et les médias ne prennent pas en compte cette donnée statistique qui montre les menaces qui planent sur l’état de droit ?

Peut-on continuer de fermer les yeux sur cette réalité dangereuse ? A quoi sert le discours sur « la République, ses valeurs » tout en se bouchant les oreilles pour ne pas entendre les cris de douleurs d’une jeunesse matraquée, violentée et parfois tuée ?

L’impunité et l’injustice banalisent les actes de tortures et le crime.

La responsabilité des démocrates, anti-racistes et antifascistes est ici interpellée.

LE PAYS A BESOIN D’UNE VRAIE JUSTICE. JUSTICE POUR THEO ET TOUTES LES VICTIMES NOMBREUSES DE « BAVURES » POLICIERE
MANIFESTONS LE MERCREDI 15 FEVRIER

A 18 H PLACE DE LA REPUBLIQUE POUR QUE LA VERITE SOIT DITE ET LA JUSTICE SOIT RENDUE.

Premiers signataires : CSP 59, Collectif Afrique, FUIQP 59/62, Jeunes Communistes du Nod, MRAP, LDH, TOP! Théatre de l’Opprimé, Planning familial Métropole lilloise, Action Antifasciste NP2C


Image

MARCHONS DE PORTE DES POSTES A 10H AU CIMETIERE D’HAUBOURDIN CE 8 MAI 2014 POUR RENDRE HOMMAGE AUX
« TIRAILLEURS » AFRICAINS MORTS POUR LIBERER LA FRANCE DE L’OCCUPATION NAZIE ET DE
LA COLLABORATION PETAINISTE !

1914 – 2014, il y a 100 ans des « tirailleurs » africains et les « poilus » étaient fauchés par milliers, par centaines de milliers dans les tranchées à Verdun, au chemin des dames, dans la Somme et les Ardennes, etc.

1939 – 1945, les troupes de la « France libre » DONT LES « TIRAILLEURS » AFRICAINS qui débarquèrent en Provence pour libérer la France furent constituées dans les colonies d’Afrique Equatoriale, à Bangui, à Djamena, à Brazzaville, à Alger, etc.
Egaux devant la mort, ils furent discriminés pour les salaires et indemnités.

Aujourd’hui ils sont enterrés et oubliés pendant que leurs petits enfants sont :

– insultés par les fascistes qui polluent les médias en les désignant comme responsables des maux de la société

– jetés comme sans papiers par le racisme d’Etat dans les griffes de patrons négriers de l’esclavage moderne
Des Mohamed, des Mamadou sont couchés au cimetière d’Haubourdin à côté des Paul, des Dupont.

ALLER LEUR RENDRE HOMMAGE, C’EST UN DEVOIR DE MEMOIRE AU SERVICE DU VIVRE ENSEMBLE DANS L’EGALITE ET POUR LA REGULARISATION.


Islamophobie

MANIFESTATION DE PROTESTATION CONTRE L’ASSASSINAT D’UN BEBE D’UNE FEMME VOILEE : LA POLICE EN CIVIL ENTRE DANS LA MANIFESTATION ET PROCEDE A UN CONTRÔLE D’IDENTITE DE DEUX FEMMES VOILEES

A l’appel du Front Uni de l’immigration et des Quartiers populaires (FUIQP) et du CSP59, la manifestation de ce mercredi 19 juin protestait contre l’assassinat par des fascistes Français du bébé d’une femme voilée.

Les slogans de la manifestation laïque étaient : « Avec ou sans voile, égalité des droits », « Nous sommes tous noirs, arabes, rroms, bouddhistes, siks, musulmans et athées », « le racisme se combat, le fascisme s’écrase ».

Dès le départ de la manifestation, un énergumène « défenseur du racisme anti-blanc » est venu provoquer en voulant s’attaquer « aux femmes voilées ».

Puis voilà que la police en civil entre soudainement dans la manifestation pour arrêter deux femmes voilées qui scandaient ces mots d’ordre pour disent-ils « vérification d’identité ».

On ne peut comprendre cette action policière que comme clairement une provocation policière délibérée dans l’intention de pousser à une réaction violente afin de dénaturer et réprimer la manifestation contre les crimes fascistes islamophobes, rromophobes et racistes.

C’est fou d’oser procéder à un contrôle policier de « femmes voilées » dans une manifestation laïque, celle notamment du CSP59, contre l’agression fasciste d’une « femme voilée » dont le bébé est tué. Nous dénonçons par avance une telle forfaiture si elle devait déboucher sur une amende à payer par les « femmes voilées ».

Quelle signification donnée à une telle provocation policière alors que la même police est incapable d’arrêter les agresseurs d’un bar gay à Lille, les auteurs de l’attentat terroriste à coups de cocktails molotovs contre des familles de Rroms, etc. ?

Quel sens donné au silence des médias sur des attaques fascistes criminogènes, la justice à deux vitesses concernant les crimes racistes, notamment les dites « bavures » policières dont sont trop souvent victimes les « enfants issus de l’immigration » et la banalisation médiatique et politique du parti fasciste Français : le Front National (FN) ?

Le meurtre de Clément, les cocktails molotovs sur des Rroms, le bébé tué ne suffisent pas pour ouvrir les yeux sur l’engrenage dangereux dans lequel les activités de la médaille à double face du fascisme français est
entrain d’entraîner le pays :

  • les groupuscules fascistes créent un climat de terreur comme le faisaient les sections d’assaut (SA) de Roehm avant la prise de pouvoir des Nazis et le parti National Socialiste de Hitler se présentait aux élections tout comme le Front National de la fille du père Marine Le Pen ;
  • les uns servent les autres et vice versa, chacun dans son rôle même si pour tromper on fait semblant d’avoir des divergences ;
  • les partis de gouvernements – UMP et PS – jouent avec le feu tant qu’ils croient que cela peut servir à diviser « ceux que tout uni » (les travailleurs et le peuple) au plus grand profit des patrons exploiteurs.

Nous disons et appelons à dire ensemble STOP AU FASCISME, car comme le disait fort justement Saint Just : PAS DE LIBERTE POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTE ! Sarkozy a été chassé par le peuple parce qu’il était allé trop loin dans la complicité avec les paroles et les actes fascisants.

Hollande et Vals doivent clairement choisir leur camp et STOPPER LE RACISME D’ETAT DONT UNE DES MANIFESTATIONS EST CETTE ARRESTATION PROVOCATRICE DANS UNE MANIFESTATION DE PROTESTATION CONTRE UNE CRIME FASCISTE.

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59)
42 rue Bernos
59800 Lille Fives
tél : 0680575061
e-mail : csp59@wanadoo.fr

Note de Lutte En Nord : le terme approprié est la perte d’un foetus, ce qui n’enlève rien au caractère horrible de l’agression.


HONTE AUX SABOTEURS DU CONCERT DE LA FRATERNITE ENTRE TOUS LES TRAVAILLEURS AVEC ET SANS PAPIERS !

Samedi 17 novembre à 15h des centaines de sans papiers, militants, soutiens se rendent à la Bourse du Travail de Lille, le portail est grand ouvert, mais les fenêtres et les portes des bâtiments sont recouvertes de planches de bois (voir photos) comme si les lieux étaient menacés d’un tsunami ou d’un cyclone, l’eau et l’électricité ont été coupées.

Ce sabotage du concert est décidé la veille par la Mairie de Lille alors que le déménagement des syndicats vers la nouvelle Bourse n’est pas achevé. C’est dire que dès lundi 19 novembre, le tsunami étant passé, la Mairie va « libérer » les lieux pour permettre aux syndicats de poursuivre leur déménagement.

Le CSP59 a demandé aux groupes musicaux de ne pas se déplacer de Paris, évitant par là des frais inutiles et a demandé que les organisations solidaires fournissent une sono-cd, un groupe électrogène, une tente pour emplacer les groupes musicaux Cordillera, Zep, Majid que nous remercions.

Ce sabotage du concert de la solidarité et de la fraternité révèle que « l’élite » politique, médiatique et CERTAINS syndicalistes restent encore imbue de préjugés colonialistes racistes évidents. En effet quel message nauséabond se cache derrière le fait de barricader les locaux si ce n’est que les travailleurs sans papiers «
bamboulas, bougnoules, fourmis » sont des « délinquants, des voyous, la racaille » dont il faut protéger les bâtiments des « travailleurs français » ?

Rappelons que la Bourse du Travail a été un haut lieu en 2000, en 2003, en 2004 de lutte sociale, démocratique, anti-raciste, antifasciste des travailleurs sans papiers, qu’elle a été le haut lieu d’une fraternité et d’une solidarité entre les syndicats et le CSP59, que c’est là où à plusieurs reprises les travailleurs français, immigrés réguliers et sans papiers ont pu manifester leur ras le bol du poison de la division raciste et ensemble dénoncer cette « élite » politique, patronale, médiatique et intellectuelle décadente qui conduit le pays à la déchéance en l’offrant par leur irresponsabilité au fasciste du FN.

Rappelons enfin que DEPUIS 16 ANS TOUT LE MONDE SAIT QUE LE CSP59 DIT CE QU’IL FAIT ET FAIT CE QU’IL DIT, au contraire des promesses et engagements des politiciens de droite et de gauche à la solde des patrons qui ne sont jamais tenus.

Voilà pourquoi le CSP59 exige solennellement à la Mairie de Lille, à CERTAINS syndicalistes indignes du syndicalisme et au Préfet :
UN PEU DE RESPECT AUX TRAVAILLEURS BOUGNOULES, BAMBOULAS, FOUMIS !

La lutte continue pour la dignité et les papiers !

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos, 59800, Lille Fives – tél
: 06.80.57.50.61 – fax : 03.20.74.16.68 – e-mail : csp59@wanadoo.fr


LE CSP 59 ATTEND TOUJOURS UNE REPONSE A SA DEMANDE DE DEFENSE ARGUMENTEE MENSUELLE
DES DOSSIERS EN PREFECTURE DU NORD

Dans une interview au Monde du 28 juin, le nouveau ministre de l’Intérieur Manuel
Valls définit ses principes en matière de politique migratoire, notamment sa
politique concernant les sans-papiers : «Les régularisations doivent se faire en
s’appuyant sur des critères précis, objectifs, compréhensibles, à la fois par ceux
qui sont dans cette situation, ceux qui pourraient venir sur notre sol national, et
nos compatriotes. Ces critères sont les années de présence en France, la situation
par rapport au travail, les attaches familiales, la scolarisation des enfants. Ils
ont été interprétés de manière beaucoup trop restrictive et n’ont pas été appliqués
de manière uniforme sur l’ensemble du territoire par le précédent gouvernement».

Le CSP59 demande donc que soit concrétisée sa demande de défense argumentée
mensuelle des dossiers en préfecture du nord comme cela se faisait de puis 1996 et
surtout depuis l’accord Delarue en 2004 jusqu’à ce que l’ex-président Sarkozy le
discrimine en l’expulsant de la préfecture.

Le CSP59 attend toujours que le cabinet du Maire de Lille, saisi en tant que premier
secrétaire du PS lui donne la réponse du Ministre de l’Intérieur sur sa demande.

Le CSP59 ne comprend pas que sa demande pourtant simple reste jusqu’ici sans réponse
et que la discrimination dont il est victime par suite de la décision injustifiée,
arbitraire, injuste du Préfet Canepa, ci-devant ex-directeur adjoint de cabinet de
M. Sarkozy et de M. Guéant.

Le CSP59 ne peut comprendre que ce que M. Rafarin premier ministre a admis en 2004
soit difficile à faire respecter par le gouvernement de M.Ayrault/Valls.

Le CSP59 réitère sa demande que cesse l’apartheid préfectoral le visant et de
pouvoir ainsi exercer son droit en tant que mouvement de la société civile de
défendre tous les mois en préfecture les dossiers des sans papiers.

Fait le 28/06/12

Tous les mercredis à 18h Place de la République/Parvis des droits de l’homme :
manifestation


Image

CONCERT MANIFESTATION ANTIRACISTE ET ANTIFASCISTE DU MERCREDI 13 JUIN 2012

Parvis des droits de l’Homme-Place de la République à Lille de 14h à 22h
Journée de Mobilisation & de solidarité avec les Sans Papiers !
LA REGUALRISATION… C’EST MAINTENANT
Au programme :
– Stands associatifs
– Animations (Salm, Chants Sans Papiers, top théâtre)
– Manifestation hebdomadaire du CSP59
– Concerts (ALEE – ZEP)
– Boissons et petite restauration sur place

Organisée par le CSP59 et IDM

La Fin des amalgames, de l’hypocrisie, de l’immigration bouc émissaires….c’est MAINTENANT !
Depuis 1996, les sans papiers s’organisent au sein du CSP59, faisant de la visibilité collective et du refus de la clandestinité l’arme de leur lutte pour la REGULARISATION !
Depuis 1996, le CSP 59 a été l’initiateur du dialogue et de la défense argumentée des dossiers de sans papiers avec les autorités préfectorales du Nord.
En 2004, M. DELARUE sous l’autorité du gouvernement RAFFARIN signait avec le CSP59 et ses partenaires le cadre juste, pragmatique et humain permettant un examen attentif et respectueux des droits des personnes sans papiers !
Depuis 2007, unilatéralement, le préfet CANEPA instigateur de la grève de la faim de juin 2007 à août 2007, mettait fin à ces accords et excluait le CSP59 des rencontres mensuelles se voulant ainsi le fossoyeur annoncé du CSP59, mouvement pacifique faisant de la solidarité, du vivre ensemble et de l’égalité les clefs de voûte de son action militante et citoyenne.
Le courage, la détermination et la justesse du combat des Sans Papiers ont eu raison de l’acharnement et de l’arbitraire préfectoral, et le CSP59 poursuit dignement sa lutte pour la régularisation des Sans papiers !

Malgré, l’arbitraire des décisions, l’hypocrisie de la CODRESE (lieu d’enregistrement des procédures d’éloignement), les expulsions, les SANS PAPIERS restent convaincus que seule la lutte paie !
Ils et elles refusent la clandestinité imposée, armée de réserve d’une main d’œuvre corvéable et de toutes les exploitations négrières.

Le CSP59 réitère ses revendications :
– le droits à la défense argumentée des dossiers des sans papiers
– l’arrêt des expulsions
– l’abrogation des lois racistes et xénophobes
– une politique d’immigration juste et respectueuse des droits des personnes

Restons mobilisé-e-s et soyons nombreu-se-s


Image

Ce samedi 07 avril 2012, le jugement de la Cour d’appel de Douai, libére nos 4
camarades qui avaient été maintenus au CRA suite au passage au JLD de jeudi
05/04/2012.
C’est une bataille de gagner qui vient confirmer le légitime combat des Sans Papiers
en lutte pour la régularisation. La lutte doit s’amplifier et d’ores et déjà deux
rendez-vous importants sont donnés

  • Dimanche 08/04/2012 11H Marché de Wazemmes
  • Lundi 09/04/2012 , AG au local du CSP59 pour poursuivre notre lutte !!!

Le CSP59 salue l’engagement des militants, des avocats, et le soutien des
organisations syndicales,politiques et associatives. Cette victoire juridique vient
une nouvelle fois démontrer que les justes combats trouvent résonnance dans une
justice indépendante et confirme que la valeur justice triomphe sur toutes autres
considérations démagogiques, électoralistes et politiciennes.

le CSP59 réitère sa profonde conviction que la Justice, l’Egalité et la Solidarité
sont les fondements d’un véritable Etat de droit.

Lille le 07/04/2012


Comité des Sans Papiers 59 (CSP59) 42 rue Bernos 59000 Lille
tel : 0680575061 e-mail : csp59@wanadoo.fr
infos : leblogducsp59.over-blog.com
Manifestation tous les mercredis 18 h 30 Place de la République / Lille