Articles Tagués ‘Kurdistan’


Fuck Erdogan

Contre Erdogan, vive la lutte du HDP et du peuple kurde.
[rassemblement mercredi 18h]

Depuis la tentative manquée du putsch amateur en Turquie au mois de juillet dernier, Erdogan, président conservateur du pays, en a profité pour durcir sa politique ultra autoritaire et la répression envers tout ce que le pays compte comme dissidents, avérés ou fantasmés, en premier lieu l’opposition kurde, qui lutte depuis toujours pour la reconnaissance de ses droits et sa libération nationale.

Erdogan organise depuis longtemps le massacre et la torture des populations kurdes, sur son territoire mais aussi en Syrie, où il bombarde les positions des combattants kurdes qui combattent daesh depuis plusieurs années.

Ces derniers mois, la répression a pris un tournant particulièrement violent et paranoïaque, le pouvoir a licencié des dizaines de milliers de fonctionnaires jugés dissidents (policiers, juges, enseignants, journalistes), emprisonné beaucoup de ceux qu’il considère être opposés à la politique conservatrice et coercitive de l’AKP (parti d’Erdogan au pouvoir). Interdit un certain nombre de journaux, revues et quotidiens, des dizaines de livres, qu’il soit politiques ou même de certains manuels scolaires jugés dissidents. Plus récemment le pays a fermé l’accès aux réseaux sociaux Twitter, Youtube, Facebook et la messagerie Whatsapp, dans le même temps la police procédait à l’arrestation de dizaines de députés HDP (parti pro kurde), de leurs familles, se livraient à des assassinats de militants pro-kurdes, de nombreuses tortures et emprisonnements arbitraires.

Depuis longtemps nous condamnons la politique menée par cette ordure réactionnaire qu’est Erdogan, ses manipulations médiatiques, ses mensonges, sont tous destinés à couvrir une politique ultra autoritaire faites d’arrestations, d’assassinats, de répression féroce envers tout un peuple aux revendications légitimes. Cette politique scandaleuse est menée conjointement en Turquie et en Syrie par le soutien objectif à daesh contre les kurdes. Organisons nous pour soutenir nos camarades kurdes et du HDP en turquie et dans tout le kurdistan.
Soutenons leur libération nationale et la révolution du Rojava.
VIVE LE KURDISTAN LIBRE!

Rassemblement mercredi 18h place de la république – LILLE


Rassemblement de soutien aux kurdes

Mercredi 26 Novembre, partout en France, des groupes antifascistes ont décidé de se coordonner pour organiser des rassemblements de soutien à la résistance kurde. Dans la majeure partie des cas ces mobilisations ont pris la forme de rassemblements durant lesquels les militants distribuaient des tracts et engageaient la conversation avec les passants. Face aux discours manichéens de la politicaillerie de tout bord, opposant sempiternellement les « méchants » aux « gentils », les « barbares » aux « civilisés », le but était de réaffirmer nos positions.

La seule solution viable et acceptable selon nous est de soutenir les révolutionnaires kurdes qui, sous l’égide du PKK, des YPG et des YPJ, infligent des défaites cuisantes à Daesh. En effet, la révolution kurde obtient des victoires tant sur le plan militaire que sur le plan politique face aux fascistes de Daesh. D’un point de vue militaire, le dernier exemple en date est la prise de Sinjar. Politiquement, la victoire se situe dans la mise en pratique du projet révolutionnaire du PKK et du PYD dans les zones qu’ils ont libéré. Notre soutien est donc largement conditionné par le projet politique que nos camarades proposent et qui nous correspond. Pour cela, il convient de nous mobiliser pour les soutenir.

Combattre Daesh c’est retirer le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de la liste des organisations terroristes dressée par l’Union Européenne.

Combattre Daesh c’est supprimer toutes les sanctions visant cette organisation.

Combattre Daesh c’est accroitre massivement le soutien financier, logistique et militaire aux YPG, YPJ et au PKK.

Combattre Daesh c’est arrêter immédiatement les poursuites engagées par des pays de l’UE (Belgique, Allemagne) contre les militants et soutiens du PKK.

Combattre Daesh c’est rompre immédiatement les relations diplomatiques et prendre des sanctions économiques à l’encontre la Turquie et des autres pays tel que l’Arabie Saoudite soutenant Daesh.

Combattre Daesh c’est faire reconnaitre par la communauté internationale les zones autonomes kurdes et le droit du peuple kurde à disposer de sa terre.

Prenant pour prétexte la lutte anti-terroriste, l’Etat d’urgence a été décrété par le gouvernement. Mais ne nous y trompons pas, ces mesures visent avant tout les militants et a pour but de tuer dans l’oeuf tout ce qui peut ressembler, de près ou de loin, à de la contestation sociale. Dans de nombreuses villes de France, à Lille et à Paris entre autre, de nombreux militants se font arrêter et assigner à résidence depuis les attentats. Profitant de l’émotion générée par ces derniers, l’Etat en profite pour neutraliser toutes les poches de résistance à la société capitaliste. Qu’on se le dise, ces mesures ne nous ferons pas baisser la garde. Dès aujourd’hui nous affirmons que, malgré leur Etat d’urgence, nous comptons bien rester une menace pour l’ordre, les flics et les patrons.

Mobilisons nous !
A bas l’Etat d’urgence !
Vive la lutte armée du peuple kurde !
Vive le Kurdistan libre !

La pétition est a signer sur Change.org


Fuck Daech, support PKK

Dans le cadre de la campagne internationale de soutien aux révolutionnaires kurdes dans leur guerre contre Daesh, l’Action Antifasciste NP2C organise un rassemblement ce jeudi à 18h, place de la République à Lille.

D’autres rassemblements se dérouleront au même moment dans de nombreuses villes.

Voici le texte de l’appel :

Rassemblement, le Jeudi 26 Novembre 2015, 18h00, Place de la République à Lille et partout en France.

Le 13 novembre, au moment même où les assassins de Daech assassinaient froidement au moins 129 innocents en plein Paris, les armées révolutionnaires kurdes leurs faisaient subir une terrible défaite militaire en reprenant la ville de Shingal après 15 mois de combats.
Pourtant l’État français et l’Union Européenne ne cessent de réprimer les organisations de la résistance kurde. L’Europe interdit le soutien militaire, financier et politique à nos organisations soeurs et emprisonne ses soutiens. De plus, la France soutien activement le gouvernement turc d’Erdogan, qui finance l’Etat Islamique, lui apporte une aide logistique et militaire, ouvre ses frontières aux djihadistes du monde entier et massacre les opposants à sa politique intérieure despotique.

Les rebelles kurdes mènent une guerre totale contre les fascistes de l’État Islamique tout en mettant en place une société socialiste, autogestionnaire, féministe et écologiste dans les territoires qu’ils libèrent. Les révolutionnaires kurdes sont l’unique rempart progressiste et démocratique face à Daech. Les peuples d’Europe se doivent de les soutenir par tous les moyens dans la destruction de notre ennemi commun. Pour empêcher que l’horreur ne devienne la norme à Paris, au Moyen-Orient et ailleurs, nous réclamons la prise de mesures immédiates en faveur des armées du peuple kurde :

retrait du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de la liste des organisations terroristes dressée par l’Union Européenne

  • suppression de toutes les sanctions visant cette organisation
  • accroissement massif du soutien financier, logistique et militaire aux YPG, YPJ et au PKK
  • arrêt immédiat des poursuites engagés par des pays de l’UE (Belgique, Allemagne) contre les militants et soutiens du PKK
  • rupture immédiate des relations diplomatiques et prise de sanctions économiques à l’encontre la Turquie et des autres pays tel que l’Arabie Saoudite soutenant Daech
  • reconnaissance par la communauté internationale des zones autonomes kurdes et du droit du peuple kurde à disposer de sa terre

Vive la résistance armée des révolutionnaires kurdes ! Vive le Kurdistan libre !

Une pétition signée par près de 2000 personnes est également en ligne sur Change.org.


Campagne de soutien aux révolutionnaires kurdes

Les groupes coordonnés de l’Action Antifasciste lancent une campagne internationale de soutien aux organisations révolutionnaires kurdes, dernier rempart face aux barbares de Daech et pourtant réprimées par l’État français et l’Union Européenne.

Une pétition est a signer sur change.org. Une journée de mobilisation aura lieu jeudi prochain dans toute la France.

Voici le texte présentant la campagne :

Le 13 novembre, au moment même ou les assasssins sanguinaires de Daech assassinaient froidement au moins 129 innocents en plein Paris, les armées révolutionnaires kurdes leurs faisaient subir une terrible défaite militaire en reprenant la ville de Shingal après 15 mois de combats.

Pourtant l’État français et l’Union Européenne ne cessent de réprimer les organisations de la résistance kurde. L’Europe interdit le soutien militaire, financier et politique à nos organisations soeurs et emprisonne ses soutiens. 36 militants proches du PKK ont encore été arrêtés récemment en Belgique tandis que Salah Abdeslam pouvait préparer en toute tranquillité les attentats de Paris.

De même, la France collabore activement avec le gouvernement turc de l’assassin islamiste Erdogan sans que cela ne semble poser problème. Erdogan ne cache même pas le soutien sans faille qu’il assure à Daech : il finance l’Etat Islamique, lui apporte un soutien logistique et militaire (allant jusqu’à bombarder les positions kurdes), ouvre ses frontières aux djihadistes du monde entier pour qu’ils puissent rejoindre les rangs de l’EI et massacre toutes les organisations turques s’opposant à sa politique intérieure despotique tel que le HDP sans que la France et l’UE n’émettent de protestations.

Les YPG, les YPJ et le PKK mènent de front une guerre totale contre les fascistes de l’État Islamique en mettant en place une société socialiste autogestionnaire, féministe et écologiste dans les territoires qu’ils libèrent comme à Kobané. Le modèle de société des territoires kurdes est en opposition totale à celui – génocidaire, obscurantiste et ultra-réactionnaire – promu par Daech.

Les combattantes et combattants révolutionnaires kurdes sont l’unique rempart progressiste et démocratique face à Daech en Syrie et en Irak. Les communistes et libertaires européens soutiennent activement le Kurdistan libre depuis le début du de la guerre contre Daech. Les peuples d’Europe se doivent de soutenir activement les kurdes dans la destruction de notre ennemi commun. Pour empêcher que l’horreur ne devienne la norme à Paris, au Moyen-Orient et ailleurs, nous réclamons la prise de mesures immédiates en faveur des armées du peuple kurde :

  1. retrait du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de la liste des organisations terroristes dressée par l’Union Européenne
  2. suppression de toutes les sanctions visant cette organisation
  3. accroissement massif du soutien financier, logistique et militaire aux YPG, YPJ et au PKK
  4. arrêt immédiat des poursuites engagés par des pays de l’UE (Belgique, Allemagne) contre les militants et soutiens du PKK
  5. rupture immédiate des relations diplomatiques et prise de sanctions économiques à l’encontre la Turquie et des autres pays tel que l’Arabie Saoudite soutenant Daech
  6. reconnaissance par la communauté internationale des zones autonomes kurdes et du droit du peuple kurde à disposer de sa terre

Seule la résistance démocratique kurde est en mesure d’annihiler Daech sur le terrain. Soutenons les par tous les moyens nécessaires.

Vive la résistance armée des révolutionnaires kurdes ! Vive le Kurdistan libre !

#fuckIsisSupportPkk #supportOurTroups

Premiers signataires : Actions Antifascistes NP2C, Paris-Banlieue, Marseille, Tolosa, La Roche / Bast’Yon De Résistance, Pau, Genève ; Ipeh Antifaxista, Sare Antifaxista, Collectif Nosostros, Mouvement Inter Lutte Indépendant (MILI), Réseau Antispéciste Gard et Environs.


Sud Étudiant.e.s organisera le mercredi 28 octobre 15h à la Maison Des Étudiants (MDE) de l’Université de Lille 1 une conférence sur le thème de la pédagogie dans le contexte de la révolution au Rojava (Kurdistan) :

Le Kurdistan est une région qui s’étend sur le territoire de 4 États : la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran. Ce qu’on appelle le « Rojava », l’Ouest en kurde, c’est le Kurdistan Syrien.
Pendant la guerre civile syrienne, en 2013, le Rojava a déclaré son autonomie. Depuis, les rojaviens tentent de mettre en place un système politique et social basé sur l’autodetermination (les villages et cantons sont dirigés par les habitant-e-s, réuni-e-s en assemblées générales), l’égalité des sexes (principe de co-mandatement avec un homme et une femme pour chaque assemblée, assemblées locales et générales en non-mixité femmes), la défense des minorités ethniques et religieuses, des principes écologistes et la socialisation des moyens de production. Notamment pour ces raisons, ils subissent des assauts répétés de DAESH (l’Etat islamique).

Dans ce contexte de guerre civile et de révolution, une « académie » (université) de sciences humaines,et a lancée une campagne de solidarité internationale, « Des livres pour Rojava ». Cette académie fonctionne sur des bases pédagogiques alternatives à ce qu’on connaît dans nos universités occidentales. Elle s’inscrit notamment dans le refus de la hiérarchie entre « sachant-e-s » et « non sachant-e-s ».

Le syndicat SUD Étudiant-e-s Lille organise une discussion avec Yasin Duman, qui a rédigé un mémoire sur le fonctionnement politique du Rojava et la résolution des conflits dans cet espace. Il viendra nous expliquer les méthodes pédagogiques alternatives du Rojava et discuter avec nous de l’organisation politique de cet espace.

Venez nombreuses et nombreux !

SUD – Solidaires Étudiant.e.s Lille


Mise à jour : Alternative Libertaire et la CNT appellent également au rassemblement.

Suite à l’attentat d’Ankara ayant causé la mort de 86 camarades de la gauche pro-kurde turque, l’Action Antifassciste NP2C appelle à se rassembler mardi 13 octobre à Lille en soutien à la résistance kurde et aux révolutionnaires turques: PKK, HDP, DHKP, DAF…

Rendez-vous à 19h au métro Gambetta.

Rassemblement pro-kurdes mardi soir, hommage aux victimes de l’attentat d’Ankara
Nous avons appris aujourd’hui la mort de près d’une centaine de camarades militants turcs au cours d’un lâche attentat dans la ville d’Ankara.

Le bilan s’alourdit d’heures en heures, nos frères assassinés aujourd’hui étaient issus de différents courants de la gauche d’opposition à l’ordure Erdogan (président turc) : HDP (principal parti d’opposition), organisations pro-kurdes, partis communistes etc… Ils défilaient en ce jour pour réclamer la paix à l’état turc, qui, sous prétexte de combattre l’état islamique, s’acharne à attaquer les positions des citoyens kurdes dont ils combattent les légitimes revendications nationales, économiques sociales et féministes.

L’appel que nous lancions cette semaine au rassemblement de mardi soir prochain prend aujourd’hui encore plus de sens. La lutte en faveur de la résistance kurde et pour la paix a aujourd’hui été durement touchée.

Que l’attentat viennent des chiens de l’état islamique ou des milices pro-Erdogan, la seule alternative viable et pacifiste se trouve aujourd’hui dans le soutien inconditionnel aux forces de résistance kurdes en Turquie, en Irak et en Syrie. Dans la solidarité avec les forces d’opposition à Erdogan en Turquie, qu’ils viennent du HDP, des communistes ou des groupes anarchistes.

Mardi, nous rendrons hommage aux combatants kurdes morts pour leur dignité, PKK, YPG, HPG… ainsi qu’aux forces progressistes qui, en Turquie, combattent pour la paix au péril de leur vie.

Solidarité Internationale /// No pasaran

 

Rassemblement de soutien aux révolutionnaires Kurdes mardi 19h au métro Gambetta

Depuis plusieurs mois, nos camarades kurdes du PKK et des YPG combattent avec autant de hargne que de succès l’Etat Islamique et son principal soutien: le gouvernement turc. En parallèle de la guerre totale engagée contre les obscurantistes islamistes, le PKK mène une révolution socialiste autogestionnaire, féministe et écologiste dans les territoires qu’il contrôle.
La Révolution du Rojava est volontairement ignorée par les journaux occidentaux pourtant si prompts a médiatiser les soulèvements financés par la CIA.

Alors que la France condamne les manœuvres de Poutine en Syrie, les chiens impérialistes du gouvernement Hollande ferment les yeux sur les meurtres barbares commis par Erdogan. Pire, ils l’accueillent en grande pompe à Strasbourg.
Encore la semaine passée, Haci Birlik un camarade kurde (le frère d’une député du HDP) a été abattu par 28 balles. Son corps a été traîné au bout d’une corde dans toute la ville de Sirnak par un véhicule de la police turque. Le but assumé de ce crime inhumain est de terroriser la population kurde et les militants progressistes du HDP.

D’une part, les gouvernements occidentaux s’acharnent sur la résistance kurde et leur soutiens européens: 36 camarades ont encore été arrêtés dernièrement en Belgique.
D’autre part, les milices fascistes du gouvernement turc peuvent assassiner des militants kurdes dans nos rues sans être inquiétés. Souvenons-nous des trois militantes du PKK assassinées en plein Paris il y a trois ans. Les terroristes turcs n’ont jamais été inquiétés et ont toujours bénéficié de l’intrigante inertie de l’État français.

Nous devons dénoncer avec fermeté l’attitude de toute la racaille politicienne qui, réunie sous la bannière de l’OTAN, a décidé d’entrer en guerre contre l’Etat Islamique en fermant les yeux sur le génocide des kurdes.
Rappelons que c’est la résistance communiste du Kurdistan et sa branche armée qui, à Kobané comme ailleurs, combat l’Etat Islamique sur le terrain. Ce sont nos camarades qui ont permis de stopper la progression de Daesh. Notre devoir est de les soutenir par tous les moyens. Vive la résistance armée du PKK ! Vive le Kurdistan libre !

Rendez vous mardi. A cette occasion nous récolterons des fonds pour l’envoyer aux révolutionnaires qui en ont aujourd’hui tant besoin.

 


Kobané DAF

Le 1er novembre, ce sera la journée mondiale pour Kobanê. Un premier rassemblement à eu lieu à Lille le 17 octobre, en présence de représentants d’organisations kurdes. Bien qu’il soit tard pour organiser un nouveau rassemblement dans de bonnes conditions, la lutte se poursuit à Kobanê et il serait dommage de ne pas manifester de nouveau notre soutien. Les témoignages de solidarité sont important pour le moral des combattant-es et pour faire pression sur les gouvernements.
L’appel qui suit est repris de celui de Caen, où une manifestation semblable a été organisée par les associations Kurdes et solidarités Irak ce samedi. Il est possible de le signer.

Kobanê n’est pas seule !

Depuis plus d’un mois et demi, la population de Kobanê, femmes et hommes, Kurdes et Arabes, résiste héroïquement face aux terroristes obscurantistes de Daesh. Depuis le 6 octobre, face à l’offensive des bandes armées de Daesh, équipées de matériel militaire moderne grâce au soutien apporté par des milliardaires du Qatar ou d’Arabie Saoudite, c’est quartier par quartier, rue par rue, que les habitantes et habitants de Kobanê résistent les armes à la main.
Dans ce combat, le gouvernement réactionnaire d’Erdogan a choisi son camp : celui des terroristes de l’Etat islamique. Agressée d’un côté par Daesh, la population de Kobanê est également visée par les chars de l’armée turque. A Diyarbakir comme ailleurs au Kurdistan turc, les forces militaires sont déployées contre les manifestations de soutien à Kobanê et dans bien des villes de Turquie, flics et voyous de l’AKP ou du Hezbollah agissent ensemble pour réprimer.
A quelques kilomètres de Kobanê, la présence militaire turque cherche avant tout à empêcher de jeunes gens de traverser la frontière pour aller combattre l’EI.
La population de Kobanê ne peut compter ni sur les États de la région ni les États occidentaux dans sa lutte contre les terroristes de Daesh. Par contre, elle peut compter sur la solidarité de tous les êtres humains épris de liberté et d’égalité. Partout au Kurdistan, de Diyarbakir à Sanandaj en passant par Souleimaiye, des manifestations de masse ont lieu pour soutenir la résistance de la population de Kobanê contre l’EI. Des protestations massives montrent aussi la solidarité depuis Istanbul, Téhéran ou même Kaboul, sans compter les nombreuses manifestations en Europe et en Amérique du Nord. La population de Kobanê en effet ne lutte pas seulement pour la liberté du Kurdistan, mais pour la liberté de tout le Moyen-Orient face à la barbarie des intégristes religieux.

Rassemblement en solidarité avec Kobanê : samedi 1er novembre 2014 à Lille (17h, place de la République)

CNT Lille, Association « Solidarité Irak » de Lille, Action Antifasciste NP2C

 

Ce rassemblement sera précèdé d’un hommage à Rémi Fraisse (14h30, Grand Place).