Articles Tagués ‘Auchel’



A l’initiative de Maurice DISTINGUIN, Conseiller Municipal PCF d’opposition, les groupes L’Avenir Ensemble Autrement et Agir pour Auchel ont proposé une motion appelant les élus du Conseil Municipal auchellois à soutenir le Comité de Vigilance contre la Maison de l’Artois.

Ce Comité a été créé sous l’impulsion de Maurice Distinguin et Jean-Luc Lambert, conseillers municipaux d’opposition auchellois.

Nous nous félicitons que ce soir, l’ensemble des élus du Conseil aient voté, à l’unanimité, en faveur de cette motion reproduite ci dessous. Il s’agit d’une première victoire républicaine face à la montée d’idées nauséabondes et haineuses dans notre secteur.

Site internet de la Maison de la Paix, des Libertés, des Droits Humains et du Vivre Ensemble, Comité de Vigilance de l’Artois.

MOTION ADOPTEE AU CONSEIL MUNICIPAL

Les événements qui se sont déroulés le 26 juillet à Auchel, le 23 septembre à Moulle, puis le 8 Octobre 2011 à Lille ont révélé la dangerosité pour les valeurs de la République du groupuscule identitaire qui se cache derrière l’association « Maison de l’Artois ».

Cette association est en réseau avec des mouvements européens d’extrême droite : les identitaires, les Skin Heads (note de Lutte en nord : les skinheads sont majoritairement antiracistes et opposés à l’extrême droite, seul une partie de ce mouvement culturel – à l’opposé de ses valeurs initiales de métissage – est située à l’extrême droite), le groupe troisième voie, le vlaams huis de Lambersart, le réseau des nationalistes européens proches d’Anders Behring Breivik, qui disait vouloir défendre son pays contre l’islam et le marxisme, auteur de l’attentat à la voiture piégée dans le quartier du Gouvernement et la fusillade des jeunes du parti travailliste faisant 70 morts cet été à Oslo .

Rappelons également que Mi-juillet un rassemblement des composantes européennes de ce mouvement s’est tenu au local de la Maison de l’Artois pour fêter l’événement inaugural, occasion de remercier ceux qui financent cet équipement et les activités douteuses de ce réseau.

Cette association prétend organiser des activités pédagogiques  accessibles à tous: jardinage bio, activités sportives et culturelles, espace de convivialité en ouvrant un bar, bientôt la création de logements… L’actualité nous montre que cela est un leurre car ce sont des activités d’endoctrinement aux valeurs contraires à la République qui se cachent derrière cet écran. Elle s’emploie également à des méthodes de manipulation et de terreur pour mener à bien son idéologie fasciste et xénophobe. Leur activisme entraîne une entrave à l’expression démocratique des formations citoyennes.

Un plan de conquête idéologique et territorial est clairement affiché sur leur site internet. Les communes formant le territoire de l’ouest du bassin minier sont concernées.

Les dirigeants de la Maison de l’Artois sont notamment :

Claude Hermant vice-président, un ancien mercenaire envoyé au Congo par Bernard Courcelle chef du service de sécurité du DPS (Département de Protection et de Sécurité) du Front National, dont certaines pratiques ont été révélées comme illégales voici quelques années. Libération titrait : Les gros bras du FN putschistes au Congo – L’ex-chef du DPS aurait agi pour le président Sassou N’guesso.

Tony Vanhemelsdaele responsable sécurité de l’association récemment condamné par le tribunal de Béthune pour ses propos Nazis au stade Bollaert.

Quelles références pour notre jeunesse Auchelloise !

A la lumière des faits et du contexte local, national et international,

Le conseil municipal d’Auchel,

Considérant que l’association la Maison de l’Artois s’apparente à une association « écran » puisqu’elle cache derrière un pseudo programme pédagogique un activisme dangereux pour le respect des valeurs républicaines,

Soucieux du respect de la constitution de la République Française et du fonctionnement démocratique dont nous sommes responsables,

Conscient que les groupuscules identitaires aux idéologies dangereuses, comme la Maison de l’Artois, ciblent le territoire du bassin minier particulièrement touché par le chômage et la précarité, et que notre commune, comme beaucoup d’autres, n’est pas à l’abri d’attaques contre la tranquillité publique et des règles républicaines en vigueur,

Attaché à veiller sur sa jeunesse en la protégeant de l’endoctrinement malsain des idéologies fascistes et xénophobes,

Soutient le comité de vigilance républicaine qui s’est créé autour de citoyens démocrates,

Demande à Monsieur le Préfet :

  • de prendre ses responsabilités en sa qualité de garant de la constitution Française sur le territoire départemental en mettant tout en œuvre pour engager la fermeture de la Maison de l’Artois,
  • de prononcer la dissolution de l’association « La Maison de l’Artois » en raison de l’objet non avéré que poursuivent ses membres,

En appelle aux élus républicains du territoire national et au-delà pour prendre toutes les dispositions de vigilance à l’égard des velléités des groupuscules d’extrême droite qui se couvrent par une association pour organiser un activisme dangereux pour les valeurs de l’humanité.

ADOPTÉ À L’UNANIMITÉ


Auchel 23 septembre 2011

Bonjour les camarades,
Une première victoire contre les manifestations fascistes est à enregistrer. En effet, suite au courrier ci-joint du Maire d’Auchel au secrétaire de l’union locale CGT d’Auchel, « Toute manifestation ou rassemblement pouvant dégénérer en violences potentielles provoquera la réquisition de la force publique » et donc, par conséquent et légalement, la dissolution de l’association organisatrice.
L’union locale CGT d’Auchel n’ayant pas déposée de demande de manifestation, bien que pacifiste, les 5 Uls demandent à toutes les organisations syndicales CGT de ne pas se rendre à Auchel le 23 septembre 2011.


MàJ : manifestation annulée.

Chers-es camarades,

Nous venons d’apprendre que les fascistes de la maison identitaire de l’artois se réuniront le vendredi 23 septembre à 17h00 au monument des mineurs d’Auchel. Rappelons que ceux (les nazis que ces identitaires ultra-nationalistes vénèrent) avaient réprimés, nos grands-pères-grand-oncles-cousins et camarades, par la terreur, la prison, la déportation et la torture… des centaines de mineurs CGT en 1941…

Pourquoi le 23 septembre ?

C’est en effet une nouvelle provocation contre la CGT, car le 23 septembre 1895 était créée la CGT ! Les identitaires entendent faire barrage à la CGT interpro, en tentant de créer des syndicats dans les entreprises « pour défendre les salariés français dupés par la CGT qui défend l’immigration au même titre que le Medef » « la France des Blancs, l’Europe des Blancs… » on connaît la fin de l’histoire….100 millions de morts ! Camarades, Cette situation est de plus en plus grave pour notre démocratie soit-elle sous la tutelle des riches et des financiers. Les identitaires sont des voyous et la CGT est une cible car elle a la capacité de rassembler et de lutter pour la classe ouvrière et l’ensemble des salariés, des chômeurs et des retraités, et cela sans se soucier de la couleur de peau ou de la religion.

Camarades,

Le vendredi 23 septembre à AUCHEL, soyons le plus nombreux possible pour montrer que ces voyous fascistes nazillons ne feront pas la loi en semant la terreur et les illusions autant en Artois qu’ailleurs, Camarades, nous devons faire la démonstration que notre CGT de 116 ans a la capacité de se rassembler pour contrer la bête immonde qui a massacré 75 000 d’entres nous entre 1941 et 1945, Camarades, nous avons cette tâche historique de démontrer que l’internationalisme prolétarien n’est pas un vain mot et que les ultras nationalistes doivent dégager de notre territoire dont l’histoire est celle de l’héroïque classe ouvrière en lutte. Camarades la présence de tous les militants, adhérents, sympathisants de la CGT de notre territoire des 5 ULs élargi au maximum, est indispensable, plus même, nécessaire ! Les fascistes tout comme quelques politiciens à la tête de la mairie d’Auchel ne feront pas mettre un genou par terre à notre CGT !  JAMAIS !

Alors camarades,

DEBOUT, TÊTE HAUTE ET EN MASSE LE VENDREDI 23 SEPTEMBRE A 17H00 A AUCHEL

 UNIS-DEBOUT-DÉTERMINÉS CONTRE CETTE BANDE DE VOYOUS SANS CERVELLE, DONT LES INTÉRÊTS

SONT DE DÉFENDRE LES MULTINATIONALES ET LES PATRONS VÉREUX ET EXPLOITEURS, EN SE

SERVANT DE LA MISÈRE MONTANTE QUI ALIMENTE LE TERREAU DE LA HAINE ET DU RACISME !!!

les 5 ULs CGT


Ce matin dès 8h des dizaines de militants de la CGT en provenance des Unions locales d’Auchel, Béthune, Bruay-la-Buissière, Isbergues, Liévin ou Lillers quadrillent la ville d’Auchel.

5 000 tracts avertissent les foyers auchellois de la réponse de la CGT fidèle aux valeurs développées en leur temps par Michel Brulé, Julien Hapiot, Charles Debarge ou Auguste Lecoeur, héros de la résistance aux nazis, aux propos calomnieux de Richard Jarrett, le maire « apolitique » de droite de l’ex-cité minière.

« Pour un oeil, les deux yeux ! Pour une dent, toute la gueule ! » clamaient les héroîques mineurs grévistes de l’automne 1948.

Lettre Ouverte de la CGT au Maire d’Auchel

Chères Auchelloises et chers Auchellois,

Vous avez reçu une lettre de Monsieur Richard Jarrett dans votre boîte aux lettres. En tant que 1er magistrat, il s’y positionne sans ambiguïté pour les membres de la Maison Identitaire de l’Artois et s’attaque frontalement en les citant, à deux militants de la CGT. D’ailleurs cette lettre a été mise sur le blog des identitaire avec le commentaire suivant : « Pas de commentaire, tout est dit »

La droite de l’extrême-droite s’est trouvée des alliés de premiers plans à la tête de la mairie d’Auchel. Des alliés de choix qui se déterminent comme étant « sans étiquette » pour dissimuler leur positionnement à l’extrême-droite ou de droite-extrême.

Nous pourrions dire « pourquoi discuter avec une brouette alors qu’il suffit de la pousser ?», mais la provocation du maire d’Auchel précédée de celle de son 1er adjoint, Philibert Berrier, qui pense être protégé par son ancien statut de policier, est telle, qu’elle mérite une réponse afin d’éclairer la population auchelloise qui ne comprend plus ce qui se passe à Auchel.

De plus, et c’est terrible et incompréhensible d’un point de vue démocratique, le maire et son 1er adjoint ont été soutenus par Christelle Fauchet, une élue municipale de l’opposition, également conseillère régionale, complétement décalée des principes mêmes de son parti qui revendique l’héritage de Jean Jaurès.

Rappel des faits

Le 26 juillet dernier, des adhérents de la CGT d’Auchel, de Béthune, de Lillers, de Bruay, d’Isbergues, d’autres unions locales du département, mais aussi de toutes les professions du privé et du public, ont distribué 1000 tracts sur le marché d’Auchel.

Ce tract dénonçait les mensonges de l’extrême droite. Il était en parfaite cohésion avec l’orientation confédérale CGT qui compte près d’un million d’adhérents et qui, historiquement, est le syndicat de la Résistance au nazisme et au pétainisme (75 000 militants CGT sont tombés sous les balles, les tortures ou dans les camps de la mort entre 1941 et 1945).

D’autres organisations, syndicales et antifascistes, se sont jointes à cette diffusion que nous voulions pacifique et citoyenne. La situation était calme quand vers 10h00, 3 puis 10 puis 30 membres de la Maison de l’Artois et du Bloc identitaire (dont à peine 3 Auchellois) sont venus provoquer les militants CGT et antifascistes. Et dans le but de terroriser et d’impressionner, les identitaires ont chargé, allant jusqu’à bousculer le très léger cordon de policiers appelés en renfort à la va-vite.

Monsieur Jarret dit « Auchel aux Auchellois ». Nous pourrions être d’accord, mais puisque Monsieur Jarrett habite à Allouagne, c’est dans cette ville qu’il devrait faire de la politique, non ? Les propos du maire sont d’autant plus paradoxaux que le militant CGT incriminé dans son tract est Auchellois et travaille dans une entreprise auchelloise, mais qu’importe finalement : la CGT n’est pas ultranationaliste, son action ne se limite pas au périmètre d’une ville. Auchel n’est pas en crise d’identité mais en crise sociale.

Internationalisme contre xénophobie

La CGT est internationaliste et non nationaliste. Elle combat les multinationales qui pillent les acquis des travailleurs et les richesses de toute la planète. Les multinationales qui défont et font les gouvernements, poussant des millions de personnes à émigrer vers les pays riches, simplement pour survivre.

Monsieur Jarrett considère que la Maison de l’Artois est complétement légale et que l’achat du local s’est fait en toute honnêteté. Certes, mais l’enquête de moralité sur la composition du conseil d’administration a dû être bâclée ou influencée ; ce qui semble incroyable quand on sait que le premier représentant de l’Etat dans le département du Pas-de-Calais, est l’ancien « patron » des services secrets !

Auchelloises et Auchellois, vous devez savoir qu’en 2001, le quotidien national Libération publiait plusieurs articles dans lesquels des activistes d’extrême droite ultra-violents (dont le vice-président, un ancien mercenaire, de cette association « auchelloise » prétendument propre) révélaient sans tabou que pour semer le trouble, l’insécurité et déstabiliser le pouvoir, des attentats à la bombe auraient été programmés en France et notamment à Nice. Ils dévoilaient aussi dans ces articles, la nature des fonds secrets destinés à mettre en action la stratégie de la terreur pour favoriser la montée de l’extrême droite et la création de ces maisons identitaires qui fleurissent un peu partout en France et en Europe.

Monsieur Jarrett ose décrire les militants de la CGT comme des extrémistes, des incendiaires, des incompétents, des manipulateurs… Il prétend les mettre au même niveau que les fascistes qu’il soutient…

Auchel gangrénée par les affaires

Alors nous allons rappeler aux Auchelloises et Auchellois qu’avant de déblatérer sur la CGT et de dénigrer ses militants, Monsieur Jarrett devrait se taire et se faire oublier, puisque depuis avril 2010 une enquête a été ouverte par le Parquet de Béthune pour trafic d’influence et détournement de biens publics à Auchel.

Et qu’en octobre 2010 le rapport de la Commission régionale des Comptes révélait pour Auchel : « Une situation financière ‘’dégradée ‘’, une situation d’intercommunalité complexe, une lisibilité de l’investissement communal insuffisant, un endettement de la commune très lourd, des charges de personnel en hausse, et des modes de recrutement du personnel ‘’ difficilement compatible avec le principe d’égalité d’accès à la fonction publique ‘’ ».

La CGT dans le camp de la Résistance. Toujours !

Nous rappelons aux Auchelloises et Auchellois, qu’en 2010, la CGT combattait de toutes ses forces la réforme des retraites, et que depuis des années elle lutte contre les plans sociaux et les délocalisations (Faurécia-Auchelaine, etc.)… Pendant ce temps, qu’à fait Richard Jarrett ? Qu’a fait son 1er adjoint si malin ? Que font-ils contre cette misère et ce chômage qui montent ? Que font-ils pour empêcher la fermeture des commerces ?

Dans son tract, Monsieur Jarrett parle par ailleurs de « défilé derrière le drapeau Français ». De quel drapeau parle-t-il ? Celui des FFI et FTP et des syndicalistes assassinés… ou celui des Cagoulards et des pétainistes qui chaque année se rassemblent rue de Verdun à Cauchy-à-la-Tour ?

En tout cas, ce printemps, la CGT a su, elle, honorer la mémoire des mineurs qui en 1941 ont osé défier l’appareil de terreur nazi. Parmi eux des Auchellois morts assassinés, torturés, déportés, gazés, brûlés…

Alors que Monsieur Jarrett, le docteur, le maire… se fourvoie dans une mascarade à des fins politiciennes avec les extrémistes de l’extrême droite française, la CGT ne restera pas muette et sourde aux provocations et aux manipulations destinées à détourner l’attention des réalités de la gestion municipale auchelloise.

Auchelloises et Auchellois, depuis sa création en 1895, la CGT a combattu l’extrême droite. La CGT ne peut concevoir que des individus aussi dangereux que les Identitaires puissent avoir pignon sur rue et pavaner en toute impunité dans cette ville d’Auchel chargée d’histoires de la Classe ouvrière en lutte pour ses droits et ses acquis sociaux.

Auchelloises et Auchellois, n’écoutez pas les sirènes des bonimenteurs et de leurs alliés, leurs intérêts sont opposés aux vôtres… Ne laissez pas vos enfants être accaparés par leurs discours populistes…

Ceux qui soutenaient Pétain en 1940 en affirmant « Plutôt Hitler que le Front Populaire » et ceux qui l’ont combattu (CGT- PC- gaullistes et socialistes-antifascistes) au nom des acquis, des droits et de la Liberté… avaient des intérêts opposés !

NON Mr JARRETT, Auchel ne sera pas un nouvel Hénin-Beaumont à cause d’erreurs politiques et de malversations de politiciens sans scrupule ni culture, et négationnistes de l’Histoire.


Ce mardi 26 juillet 2011 une soixantaine de syndicalistes des cinq unions locales CGT d’Auchel, Béthune, Bruay, Lillers et  Isbergues,  de la CNT et de Résistance Anti-Fascisme ont diffusé sur le marché d’Auchel un tract informant la population du développement des idées fascistes et identitaires dans la région et de l’implantation dans leur ville  de la Maison de l’Artois : un local accueillant des groupuscules d’extrême droite radicale et des militant-es néo-nazi-es.

L’action visait également à dénoncer avec fermeté le laxisme et les positions douteuses du maire de la ville vis-à-vis du Front National et de la Maison de l’Artois, ainsi que ses propos récemment tenus dans la presse quotidienne régionale, en lien avec l’implantation récente de cette dernière.

Les militants syndicaux ne laisseront pas l’élu leur interdire d’être présents sur le marché d’Auchel alors que le Front National peux y diffuser ses tracts sans être jamais être inquiété. Au cours de notre diffusion de tracts les fascistes de la Maison de l’Artois sont arrivés sur le marché et y ont tenu un meeting sauvage. Ils ont vociféré leur haine des étrangers et des militants syndicaux. Adepte de la violence, leur service d’ordre, armé de matraques et de gants plombés, à attaqué notre cortège. Ils ont été aussitôt mis en échec, conspués et renvoyés à leur meeting haineux.

L’Union Régionale de la Confédération Nationale du Travail 59/62 appelle la population d’Auchel à se mobiliser et à s’organiser face à la présence des fascistes au sein de sa ville. Rappelons que partout où elle s’implante, l’extrême droite n’apporte que racisme, sexisme, homophobie, haine et violence.

Cette semaine encore, elle est responsable du massacre de 91 personnes en Norvège. A Lyon, depuis l’implantation d’un local jumelé avec la Maison de l’Artois, la ville connaît une succession d’agressions graves à l’encontre des populations immigrées et des militants progressistes. A Lille, les personnes fréquentant la Maison Flamande – elle aussi jumelée avec la Maison de l’Artois – sont responsables d’agressions racistes en série et ont été condamnées à maintes reprises.

La progression des idées d’extrême droite et de l’idéologie fasciste des identitaires est la conséquence prévisible des politiques anti- sociales et sécuritaires décomplexées menées par les gouvernements successifs. Elles accélèrent le repli sur soi et les crispations identitaires à défaut de favoriser la solidarité et l’unité entre les travailleurs-euses quelques soient leurs origines.

Le discours pseudo-révolutionnaire des identitaires et l’opération marketing du FN visant à se racheter une respectabilité ne fait que masquer un discours qui n’a pas changé et qui continue de montrer du doigt les étrangers, profitant des ravages de la crise que connaît le système capitaliste.

Nous réaffirmons notre volonté de défense et d’action vis-à-vis de  la vermine réactionnaire et raciste, alliée du patronat. Nous ne nous laisserons pas diviser sur des bases culturelles. Notre identité et notre fierté sont celles d’appartenir à la classe ouvrière internationale, exploitée depuis trop longtemps !

 


Communiqué de la CGT suite à la diffusion de tracts sur le marché d’Auchel du 26 juillet 2011.

Ce matin 26 juillet 2011, plus de soixante-dix camarades de la CGT des UL de Auchel-Isbergues-Béthune-Lillers-Bruay-Liévin, de la CSD et de l’UD 62, et de la CNT… se sont déployés sur le marché d’Auchel pour y diffuser un millier de tracts antifascistes destinés à dénoncer les mensonges du Front National et des identitaires de la Maison de l’Artois d’Auchel, alter-égo de la Maison flamande de Lambersart.

Rapidement, nous avons été confrontés aux identitaires qui sont venus délibérément sur ce marché pour provoquer et lancer des slogans racistes et fascistes, mais aussi pour défier les militants de la CGT au milieu de cette population fortement composée de femmes, d’enfants et de retraités.

Les militants antifascistes de la CGT et autres sont restés dignes et ne sont pas entrés dans l’affrontement voulu par les fascistes identitaires de la Maison de l’Artois d’Auchel renforcés pour l’occasion par les fascistes de Lambersart.

L’ultime provocation des fascistes s’est déroulée en fin de marché quand les identitaires ont tenté de charger les militants CGT allant même jusqu’à bousculer les forces de l’ordre rappelées en urgence.

La Maison de l’Artois est une « association légalement déclarée » a précisé dans la presse l’adjoint du Maire Richard Jarrett, Philibert Berrier. Mais ce jour, la Maison de l’Artois a dévoilé sa véritable identité devant la population auchelloise, c’est-à-dire qu’elle est un nid de fascistes racistes et violents, implantés au cœur même de la ville d’Auchel et qui sont prêts à l’affrontement.

La CGT est venue sur ce marché d’Auchel pour dénoncer avec un tract et de manière pacifique la divulgation organisée des idées fascistes.

La Mairie d’Auchel, son Maire, ses adjoints doivent désormais prendre leurs responsabilités politiques car elle ne peut plus nier les visées politiques de l’extrême-droite qui selon eux, s’est implantée légalement dans cette commune, et cette terrible réalité des radicaux d’extrême-droite de la Maison de l’Artois.

Aujourd’hui beaucoup de camarades de la CGT ont été dégoûtés et ébahis par cette présence fasciste sur ce marché populaire d’Auchel, et certains ont été choqués par l’attitude dangereuse et violente des membres de cette mouvance identitaire.

Les identitaires ont cru déjouer la CGT et faire peur aux militants antifascistes présents, en employant la provocation et la terreur.

Mais ils se trompent lourdement, car dans les prochaines semaines la CGT reviendra sur ce marché avec encore plus de forces et de militants de plus en plus convaincus de ce danger, pour chasser les fascistes de cette ville.

Les identitaires et le FN doivent comprendre qu’ils ne sont pas les bienvenues chez les chti auchellois, et que jamais la CGT ne reculera devant cette racaille d’extrême-droite, raciste, xénophobe et ultra-nationaliste.

 

A lire aussi les articles de la presse bourgeoise :