Articles Tagués ‘homophobie’


Manifestation contre l'homophobie

Hier soir, une petite centaine d’homophobes et de militants d’extrême-droite se sont rassemblés Place de la République pour réclamer la libération de Nicolas Bernard-Buss, l’un des fondateurs des « Veilleurs » enfermé à Fleury-Merogis suite à l’application des lois sécuritaires votées par la droite et réclamées à l’époque par ses « camarades ».

A l’appel de La Manif Pour Tous, du Printemps Français et de quelques autres groupuscules réactionnaires, une majorité de vieux croulants, un curé en soutane et quelques fascistes de l’ultra-droite dont Luc Pécharman (proche de Troisième Voie et gérant du magasin néo-nazi Tribann) ont défilé avec des flambeaux. Il ne leur manquait plus que les cagoules blanches…

Quelle ne fût pas leur surprise quand une cinquantaine d’antifascistes radicaux militant pour l’égalité des droits ont débarqué pour leur rappeler que les homophobes, les fascistes, les racistes et autres obscurantistes de tous poils ne seront jamais les bienvenus dans les rues de Lille. Le face à face dura une heure. Les pourfendeurs de « la dictature socialiste » et de « la répression policière » ont dû se résoudre à se cacher derrière une armée de CRS et d’agents de la BAC pour continuer à cracher leur haine de ceux qui sortent de leur norme d’un autre temps.

Publicités

veilleurs

Après qu’un responsable des « Veilleurs » Lille a reconnu dans La Voix du Nord d’aujourd’hui accepter des membres des JNR et d’autres groupuscules néo-nazis dans ses rangs, voici que les opposants lillois à l’égalité des droits entre hétéro et homosexuels, soi-disant pacifiques, relaient sur leur page Facebook un appel à une manifestation de soutien aux assassins fascistes intitulé « Non aux islamo-racailles ! Non aux antifas ! ».

Homophobes, fascistes et autres réactionnaires de tous poils : votre impunité à assez duré.

racaille


Mardi dernier, quelques minutes après la fin du rassemblement des « veilleurs » place de l’Opéra, un couple de femmes à été très violemment agressé Gare Lille-Flandres en raison de leur homosexualité. L’une d’entre elles subit 90 jours d’ITT suite à l’attaque.

Les homophobes opposés au mariage gay, la Manif Pour Tous de Barjot, le Printemps Français et leurs veilleurs, sont responsables de la montée du climat homophobe et de la recomposition de l’extrême droite la plus radicale qui tue dans Paris. Ils répandent un discours  obscurantiste hostile aux personnes non-hétérosexuelles, les stigmatisant et leur refusant l’égalité des droits. Ils permettent aux groupuscules d’extrême-droite ultra-violents de se structurer et de se développer en participant à leurs évènements et en répandant leur haine sur les plateaux de télévision.

Non contents d’avoir indirectement (on l’espère) provoqué cette odieuse agression homophobe et participé à créer le climat qui à abouti à l’assassinat de Clément Méric par le groupuscule néo-nazi Troisième Voie / JNR – groupuscule qui avait déjà attaqué le bar gay le vice&versa à la suite d’une « Manif pour Tous » lilloise – ces irresponsables appellent à une nouvelle veillée ce mardi à Lille. C’est le comble de la provocation.

Agression homophobe à Lille


Contre l'homophobie

Comme la semaine dernière, les « veilleurs » organisaient hier des lectures et des prières publiques face à l’opéra de Lille contre le mariage homosexuel. Comme la semaine dernière, un grand nombre de militant-e-s pour l’égalité des droits se sont dressé-e-s, armé-e-s de banderoles, tambours et tracts, face à ces intégristes religieux et extrémistes de droite. Comme la semaine dernière, les homophobes ont dû se cacher derrière les flics qu’ils ont appelés pour les « protéger » (de quoi, on se le demande encore).

Le nauséabond mélange de petits bourgeois à franges, de curés en soutane et de crânes rasés n’a pas pu couvrir les chants et slogans réclamant le progrès social, le droit au mariage pour tous, la PMA, l’ouverture de l’adoption par les couples homosexuels même non mariés, la possibilité pour les homosexuels de donner leur sang…

La marche des fiertés LGBTQI Lille contre l’homophobie de samedi a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Le piteux rassemblement des « veilleurs », dont l’appel fût largement relayé sur internet et dans la presse locale, en a compté à peine une centaine. A peine plus que leurs opposants qui se sont spontanément regroupés.

La semaine prochaine on remet ça ?


Banderole

Les veilleurs, groupe d’opposants au « mariage pour tous » composé de catholiques intégristes et d’extrémistes de droite, avaient prévu d’effectuer une prière publique contre la loi Taubira ce soir Place de l’Opéra (centre de Lille). Les veilleurs sont une composante du mouvement « La Manif pour Tous », dont des sympathisants avaient violemment attaqué un bar gay du vieux Lille le mois dernier après un rassemblement place de la République.

Quelle ne fut pas la surprise de la vingtaine de culs bénis d’être accueillis par plus d’une centaine de militantes et militants pour l’égalité des droits armés de tracts, banderoles, tambours et autres instruments de musique, bientôt rejoins par de nombreux badauds.

Ces obscurantistes « veilleurs » priaient agenouillés, encerclés par une bruyante farandole « Sardou pour tous » avec cierge et adaptations du « lac  du Connemara » (même le sulfureux chanteur a récemment apporté son soutien au mariage homosexuel).

Sans surprise, l’Etat et sa police, très enclin à interdire les prières de rue – désormais illégales – des musulmans, ont protégé celle de ces catholiques racistes et homophobes.

Cette petite victoire n’est qu’un début ! Il faudra encore être dans la rue pour la manifestation qui aura lieu lors de la marche de fiertés samedi à 14h place de la République afin de dire non à l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie et de réclamer une totale égalité des droits incluant l’ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires ; la facilitation du changement d’état civil pour les personnes trans ; la suppression de la mention du sexe sur la carte d’identité ; l’ouverture de l’adoption pour les couples homosexuels non mariés et que les gays ne soient plus exclus du don du sang.


Lutte En Nord, toujours bien informé, livrait dès jeudi les identités des participants de « la manif pour tous », militants néo-nazis, ayant agressés des clients d’un bar gay du Vieux-Lille.

Frigide Barjot ne pourra plus nier que des groupuscules d’extrême-droite participent aux « manifs pour tous » ni qu’ils commettent des actes homophobes violents. Les assaillants reconnaissent eux-mêmes avoir participé à la manifestation lilloise de mercredi avant de commettre leurs forfaits. Ils sont membres – et pour certains responsables – de Troisième Voie, des JNR et de La Maison Flamande. Ces individus sont coutumiers des agressions racistes, des attaques de bars gays ou réputés de gauche, de l’organisation de concerts et de manifestations néo-nazis.

Ils sévissent depuis quelques années dans le Nord de la France sans que jamais la police, toujours bienveillante envers les extrémistes de droite, ne les inquiète. Il aura fallu qu’ils agissent dans le contexte hyper-médiatisé de l’opposition au mariage pour tous pour enfin être appréhendés. Sans cela, et sans la vigilance des militants antifascistes, combien de temps auraient t-ils encore pu nuire, agresser, discriminer ?

Leur procès à été reporté au 13 mai. A noter que le très médiatique Claude Hermant, leader de la Maison Flamande de Lambersart (local et organisation d’extrême-droite aujourd’hui mise en sommeil), président de la Maison de l’Artois (jumelle artésienne de La Maison Flamande créée par Nicolas Colin) et porte-parole du Front Populaire Solidariste (avec Serge Ayoub) était présent en soutien à la comparution de ses camarades. Toujours lors de cette comparution de vendredi, deux autres militants de Troisième Voie ont été interpellés pour port d’armes prohibées (des matraques).

Petite biographie des boneheads qui ont agressé les clients du vice&versa ce mercredi après la manif pour tous.

Tomasz Szkatulski alias « Gamin »

Tomasz Szkatulski, leader des skinheads néo-nazis de Lille.

Néo-nazi lillois multirécidiviste, Tomasz a déjà été emprisonné à plusieurs reprises. Il a entre autres été condamné pour avoir attaqué un SDF à coup de chaine de vélo parce qu’il était d’origine africaine. Gamin serait actuellement recherché pour l’agression homophobe commise mercredi au vice&versa dans le Vieux-Lille.

Thomas

Thomasz apprécie la publicité que lui fait France 3. Il aimera également la notre. Thomasz, n’oubli pas de verser le pourcentage convenu pour les ventes générées à SOS racisme, merci.

Tatoué « White Power » dans le cou et « LOSC Army » sur les doigts (firme hooligan de Lille), Thomasz est de tous les mauvais coups. Après avoir un temps animé le comité de soutien aux prisonniers politiques néo-nazis Resistance POW (pour Prisoner Of War – tout un programme), Gamin s’est rapproché de La Maison Flamande, de La Maison de l’Artois et de Troisième Voie.

Il avait participé aux deux attaques du bar Le Resto Soleil, rue Kolb à Lille, orchestrées par les boneheads néo-nazis (voir nos articles sur la première et la seconde attaque).

Thomas S. (Gamin)

Gamin (à gauche) avec Bubsy, le chef de Troisième Voie Nord.

Thomasz est également le gérant d’une boutique en-ligne de vêtements faisant l’apologie du IIIème Reich dont voici quelques productions :

Sweat divison SS Charlemagne, promotion des concerts néo-nazis Blood and Honour, runes...

Sweat de la LVF, promotion des concerts néo-nazis Blood and Honour (sang et honneur – Blut und Ehre – était un slogan des jeunesses hitlériennes), runes celtiques scandinaves…

Yohan Mutte

Yohan Mutte (au centre) portant son t-shirt JNR. On notera la présence de Renaud Cuignet (à droite), gérant du tattoo-shop « Passion Tattoo » à Armentières et également membre des JNR.

Autre militant néo-nazi bien connu, Yohan Mutte a participé mercredi dernier à « la manif pour tous » avant d’agresser des personnes pour la seule raison qu’elles étaient supposément homosexuelles. Yohan est membre de la garde personnelle de Serge Ayoub : les JNR (Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires). Sorte de milice de Troisième Voie composée de gros bras tous plus décérébrés les uns que les autres, les JNR sont une organisation ultra-violente qui fait le coup de poing contre les immigrés et les militants homosexuels, anarchistes, communistes et d’autres courants progressistes. Ils assurent également la sécurité lors de concerts néo-nazis et des évènements organisés par Troisième Voie.

Yoan jouant les gros bras pendant un discours de Serge Ayoub

Yohan (au centre droit) jouant les gros bras pendant un discours de Serge Ayoub – dirigeant de Troisième Voie, chef des skins nazis parisiens dans les années 80 qui se serait rangé…

Encore Yohann Mutte (au fond à gauche) avec Serge Ayoub.

Encore Yohan Mutte (au fond à gauche) avec Serge Ayoub présentant « Salut Public », le journal de Troisième Voie.

Yohan Mutte était aux côtés de Tomasz Szkatulski lors des deux attaques du Resto Soleil. Il le côtoie également aux abords des stades de foot en tant que hooligan du LOSC (tatouage « Rijsel Firm » dans le cou – Risjel est la traduction de Lille en flamand).

Yohann accoudé au bar de la Maison Flamande à Lambersart

Yohan accoudé au bar de la Maison Flamande (devenu le Guet à Pintes) à Lambersart.

Quand il n’est pas en train d’essayer de faire régner la terreur dans les bars de la rue Solférino (voir cet article sur son implication dans des actes racistes commis au bar le Magnum), Yohan travaille à Eaux du Nord, tout comme Flavien Metgy. Sympa l’ambiance au boulot…

yohann Mutte

Yohan Mutte dans le cortège des JNR lors d’un défilé imitant ceux des fascistes mussoliniens.

Yohann Mutte assurant la sécurité d'un meeting du Front Populaire Solidariste

Yohan Mutte assurant la sécurité d’un meeting du Front Populaire Solidariste avec d’autres JNR.

Flavien Metgy alias « Fléau »

Flavien Metgy

Flavien Metgy, l’un des « salariés du mois » à Eaux du Nord.

Flavien Metgy s’est également fait arrêter après avoir commis l’agression homophobe du vice&versa. Comme les autres membres de la petite bande, c’est un néo-nazi patenté membre des groupuscules Troisième Voie, Maison Flamande et Maison de l’Artois.

Flavien dit ne pas boire souvent et avoir un problème avec l'alcool. Ça se voit.

Flavien ne boit pas souvent. Mais alors quand il boit…

Flavien avait déjà fait parler de lui le 26 juillet 2011 lors de l’attaque de syndicalistes CGT et CNT qui tractaient sur le marché d’Auchel, l’agression alors organisée par « La Maison de l’Artois » de Nicolas Colin et de Claude Hermant, encore lui (ce dernier explique également le survivalisme sur M6 à ses heures perdues). Suite à l’attaque, Flavien Metgy était à la une d’un journal local. Il n’a, bien entendu, pas été inquiété par la police.

Flavien Metgy

Flavien Metgy lors de l’attaque des syndicalistes sur le marché d’Auchel (à l’extrême-gauche – pour une fois – portant une veste en jean). Au centre avec une casquette marron : Claude Hermant.

Le "führer" Flavien n'a pas l'habitude de boire.

Le « führer » Flavien n’a pas l’habitude de boire, et il n’est pas d’extrême-droite. Yohan Mutte (avec le pseudo en cyrilique) et Alex « Division Charlemagne » (en référence à la SS du même nom dont il porte le blason tatoué dans le cou) non plus.

 

Jean-Philippe B.

Le plus jeune membre du commando.

Au vice&versa, comme auparavant lors des attaques du Resto Soleil, ces nazillons ont dû fuir devant la détermination des clients à se défendre. Face aux agissements des milices d’extrême-droite, seule l’action directe et collective permettra de les repousser, encore et toujours. Ils sont dangereux, aussi bêtes que méchants, et ils comptent des amis dans les forces de l’ordre. Pourtant ils sont loin d’être imbattables. Ils ne sont qu’une poignée et nous sommes des millions.


mes-deux-papa

En réaction à « la manif pour tous » de ce samedi 8 décembre à Lille, Les Flamands Roses proposent un rassemblement et un kiss in pour touTEs, samedi 8 décembre à 14h30 place de la République. Je vous invite à nous rejoindre.

Ce rassemblement est pacifique et répond aussi aux nombreuses demandes de mobilisation que nous recevons de la part de personnes venant au centre, fréquentant nos sites internet ou notre page facebook, pour ne pas laisser le champ libre aux homophobes.

Les services de police sont un peu contrariés de ce contre-rassemblement et auraient préféré qu’on le fasse ailleurs, mais seront mobilisés…

Les Flamands Roses.

Suivi de la grande manifestation de solidarité avec les Sans Papiers grévistes de la faim. Même endroit.
Venez nombreux !