Articles Tagués ‘Syrie’


Rassemblement de soutien aux kurdes

Mercredi 26 Novembre, partout en France, des groupes antifascistes ont décidé de se coordonner pour organiser des rassemblements de soutien à la résistance kurde. Dans la majeure partie des cas ces mobilisations ont pris la forme de rassemblements durant lesquels les militants distribuaient des tracts et engageaient la conversation avec les passants. Face aux discours manichéens de la politicaillerie de tout bord, opposant sempiternellement les « méchants » aux « gentils », les « barbares » aux « civilisés », le but était de réaffirmer nos positions.

La seule solution viable et acceptable selon nous est de soutenir les révolutionnaires kurdes qui, sous l’égide du PKK, des YPG et des YPJ, infligent des défaites cuisantes à Daesh. En effet, la révolution kurde obtient des victoires tant sur le plan militaire que sur le plan politique face aux fascistes de Daesh. D’un point de vue militaire, le dernier exemple en date est la prise de Sinjar. Politiquement, la victoire se situe dans la mise en pratique du projet révolutionnaire du PKK et du PYD dans les zones qu’ils ont libéré. Notre soutien est donc largement conditionné par le projet politique que nos camarades proposent et qui nous correspond. Pour cela, il convient de nous mobiliser pour les soutenir.

Combattre Daesh c’est retirer le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de la liste des organisations terroristes dressée par l’Union Européenne.

Combattre Daesh c’est supprimer toutes les sanctions visant cette organisation.

Combattre Daesh c’est accroitre massivement le soutien financier, logistique et militaire aux YPG, YPJ et au PKK.

Combattre Daesh c’est arrêter immédiatement les poursuites engagées par des pays de l’UE (Belgique, Allemagne) contre les militants et soutiens du PKK.

Combattre Daesh c’est rompre immédiatement les relations diplomatiques et prendre des sanctions économiques à l’encontre la Turquie et des autres pays tel que l’Arabie Saoudite soutenant Daesh.

Combattre Daesh c’est faire reconnaitre par la communauté internationale les zones autonomes kurdes et le droit du peuple kurde à disposer de sa terre.

Prenant pour prétexte la lutte anti-terroriste, l’Etat d’urgence a été décrété par le gouvernement. Mais ne nous y trompons pas, ces mesures visent avant tout les militants et a pour but de tuer dans l’oeuf tout ce qui peut ressembler, de près ou de loin, à de la contestation sociale. Dans de nombreuses villes de France, à Lille et à Paris entre autre, de nombreux militants se font arrêter et assigner à résidence depuis les attentats. Profitant de l’émotion générée par ces derniers, l’Etat en profite pour neutraliser toutes les poches de résistance à la société capitaliste. Qu’on se le dise, ces mesures ne nous ferons pas baisser la garde. Dès aujourd’hui nous affirmons que, malgré leur Etat d’urgence, nous comptons bien rester une menace pour l’ordre, les flics et les patrons.

Mobilisons nous !
A bas l’Etat d’urgence !
Vive la lutte armée du peuple kurde !
Vive le Kurdistan libre !

La pétition est a signer sur Change.org


Kobané DAF

Le 1er novembre, ce sera la journée mondiale pour Kobanê. Un premier rassemblement à eu lieu à Lille le 17 octobre, en présence de représentants d’organisations kurdes. Bien qu’il soit tard pour organiser un nouveau rassemblement dans de bonnes conditions, la lutte se poursuit à Kobanê et il serait dommage de ne pas manifester de nouveau notre soutien. Les témoignages de solidarité sont important pour le moral des combattant-es et pour faire pression sur les gouvernements.
L’appel qui suit est repris de celui de Caen, où une manifestation semblable a été organisée par les associations Kurdes et solidarités Irak ce samedi. Il est possible de le signer.

Kobanê n’est pas seule !

Depuis plus d’un mois et demi, la population de Kobanê, femmes et hommes, Kurdes et Arabes, résiste héroïquement face aux terroristes obscurantistes de Daesh. Depuis le 6 octobre, face à l’offensive des bandes armées de Daesh, équipées de matériel militaire moderne grâce au soutien apporté par des milliardaires du Qatar ou d’Arabie Saoudite, c’est quartier par quartier, rue par rue, que les habitantes et habitants de Kobanê résistent les armes à la main.
Dans ce combat, le gouvernement réactionnaire d’Erdogan a choisi son camp : celui des terroristes de l’Etat islamique. Agressée d’un côté par Daesh, la population de Kobanê est également visée par les chars de l’armée turque. A Diyarbakir comme ailleurs au Kurdistan turc, les forces militaires sont déployées contre les manifestations de soutien à Kobanê et dans bien des villes de Turquie, flics et voyous de l’AKP ou du Hezbollah agissent ensemble pour réprimer.
A quelques kilomètres de Kobanê, la présence militaire turque cherche avant tout à empêcher de jeunes gens de traverser la frontière pour aller combattre l’EI.
La population de Kobanê ne peut compter ni sur les États de la région ni les États occidentaux dans sa lutte contre les terroristes de Daesh. Par contre, elle peut compter sur la solidarité de tous les êtres humains épris de liberté et d’égalité. Partout au Kurdistan, de Diyarbakir à Sanandaj en passant par Souleimaiye, des manifestations de masse ont lieu pour soutenir la résistance de la population de Kobanê contre l’EI. Des protestations massives montrent aussi la solidarité depuis Istanbul, Téhéran ou même Kaboul, sans compter les nombreuses manifestations en Europe et en Amérique du Nord. La population de Kobanê en effet ne lutte pas seulement pour la liberté du Kurdistan, mais pour la liberté de tout le Moyen-Orient face à la barbarie des intégristes religieux.

Rassemblement en solidarité avec Kobanê : samedi 1er novembre 2014 à Lille (17h, place de la République)

CNT Lille, Association « Solidarité Irak » de Lille, Action Antifasciste NP2C

 

Ce rassemblement sera précèdé d’un hommage à Rémi Fraisse (14h30, Grand Place).