Articles Tagués ‘W9’


Claude Hermant sur W9

Claude Hermant est l’un des pathétiques dirigeants de l’extrême droite radicale nordiste. Militaire puis mercenaire au compte du Front National en Afrique ; fondateur et responsable de la Maison Flamande de Lambersart (devenue le Guet à Pintes avant l’été) ; président de la désormais disparue association l’Artésienne,organisatrice du « week-end du Trident » à Auchel cet été (au programme : foot déguisé en Hitler, concert de musique néo-nazie, parade dans les rues de la petite ville minière) et coordinatrice de l’attaque de syndicalistes sur le marché de cette même ville l’année précédente ; co-organisateur, avec Serge Ayoub (chef des néo-nazis de Troisième Voie), du défilé fasciste du 8 octobre 2011 à Lille…  L’impressionnant palmarés de Claude est référencé sur Lutte En Nord, dont il est l’un des people.

Habitué à apparaître dans divers reportages télévisés sur l’extrême droite, c’est de manière plus surprenante que l’on retrouve Claude dans une émission « enquête d’action » sur W9 intitulée « Fin du monde, voyance,  exorcisme : enquête sur ceux qui ont choisi d’y croire ».

Hermant y fait dans le folklore survivaliste : purée aux vers de terre, camping en forêt, plongée en rivière… Les amateurs de Koh-Lanta version IIIème Reich (aussi appelé camp Ares) ne seront pas déçus. Plus inquiétant, on y voit Claude fièrement brandir sa collection d’armes (fusil de chasse, fusil de précision, arc) et entrainer sa petite troupe de nazillons à concevoir des pièges en prévision de « la guerre civile ».

Bien sûr, le reporter occulte complètement la dimension politique de ce qu’il est en train de filmer. A aucun moment l’engagement militant extrémiste du petit groupe n’est pointé du doigt. Ils sont assimilés à des hurluberlus adeptes de para-science et autres  théories fantasques. La réalité prête moins à sourire. Il s’agit d’un groupe paramilitaire d’extrême droite qui s’entraine à la lutte armée.

Leurs cibles ? Il suffit de lire leurs différentes publications pour les connaître : immigrés et français « d’origine étrangère », Roms (population contre laquelle ils viennent de créer un collectif appelé « Mobileroms »), musulmans, militants progressistes et révolutionnaires : en bref tout ceux qui ne cadrent pas avec leur vision d’une France blanche et réactionnaire.

Ces groupes haineux sont armés, entrainés et dangereux. Nous devons être prêts à lutter contre eux.

Voir le reportage en replay (à partir de la 19ème minute).