Articles Tagués ‘sans papiers’


Nouvelle manifestation de solidarité avec les Sans Papiers grévistes de la faim pour leur régularisatio ce matin 11h au marché de Wazemmes.

Quelques photos de PB de la manifestation d’hier :

169305_504914236208451_433721771_o 614536_504913976208477_298642788_o 704799_504913732875168_2032335537_o 614455_504913592875182_89904792_o 664755_504913489541859_1755717782_o 465057_504913446208530_1039989012_o 703779_504913352875206_1053668295_o 703900_504912426208632_140724302_o 664690_504912252875316_1868617301_o 704051_504912239541984_508984571_o 464908_504917242874817_465547627_o


affiche-sans-papiers

CSP59 – Après avoir été hospitalisés, puis jetés à la rue, les  grévistes de la faim à nouveau admis dans les hôpitaux

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos, 59800, Lille Fives

fax : 03.20.74.16.68 / e-mail : csp59@wanadoo.fr

Après avoir été dans la journée de mercredi 5 décembre expulsés des hôpitaux et jetés à la rue dans le froid et l’humidité, les sans papiers
grévistes de la faim se sont regroupés à côté des urgences du CHR de Lille. Un cordon de policiers leur a alors bloqué l’accès aux urgences,
les maintenant ainsi dans le froid et sous des averses de neige jusque 1h du matin, pour être finalement de nouveau réorientés vers les
hôpitaux de la région dans la nuit de mercredi à jeudi, au 35ème jour de grève de la faim.

Ils sont actuellement :

  • 9 à l’hôpital de Lens
  • 9 à l’hôpital de Valenciennes
  • 7 à l’hôpital de Douai
  • 7 à l’hôpital de Fourmies
  • 7 à l’hôpital de Dunkerque
  • 7 à l’hôpital de Maubeuge
  • 7 à l’hôpital de Saint Omer
  • 7 à l’hôpital d’Arras
  • 7 à l’hôpital de Cambrai
  • 3 au CHR de Lille
  • 1 à l’hôpital Saint-Vincent à Lille
  • 1 à l’hôpital Provot de Roubaix
  • et 7 en hébergement d’urgence salle Cauchy à Lens.

Appel à la solidarité

Aux syndicats hospitaliers, aux unions locales syndicales, aux associations, aux organisations politiques, aux élus, et aux citoyens,
en rendant visite aux grévistes de la faim dans tous ces hôpitaux et en leur apportant de l’eau et du sucre en morceaux comme ils le demandent.

Mobilisation

SAMEDI 08 DECEMBRE A 15H – place de la République à Lille

GRANDE MANIFESTATION REGIONALE DE SOLIDARITE AVEC LES SANS PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM
Fait à Lille, le 6 décembre 2012


33 jours de Grève de la faim : Les Sans-Papiers grévistes de la faim ont été évacués du Temple de l’Église réformée de Fives qu’ils occupaient depuis le dimanche 25 novembre. déploiement impressionnant des forces de l’ordre dont le GIPN. Les grévistes ont été maltraités, éparpillés sur le trottoir puis abandonnés au local des Sans-Papiers qui se trouve à cents mètres du l’église évacuée.

 


HONTE AUX SABOTEURS DU CONCERT DE LA FRATERNITE ENTRE TOUS LES TRAVAILLEURS AVEC ET SANS PAPIERS !

Samedi 17 novembre à 15h des centaines de sans papiers, militants, soutiens se rendent à la Bourse du Travail de Lille, le portail est grand ouvert, mais les fenêtres et les portes des bâtiments sont recouvertes de planches de bois (voir photos) comme si les lieux étaient menacés d’un tsunami ou d’un cyclone, l’eau et l’électricité ont été coupées.

Ce sabotage du concert est décidé la veille par la Mairie de Lille alors que le déménagement des syndicats vers la nouvelle Bourse n’est pas achevé. C’est dire que dès lundi 19 novembre, le tsunami étant passé, la Mairie va « libérer » les lieux pour permettre aux syndicats de poursuivre leur déménagement.

Le CSP59 a demandé aux groupes musicaux de ne pas se déplacer de Paris, évitant par là des frais inutiles et a demandé que les organisations solidaires fournissent une sono-cd, un groupe électrogène, une tente pour emplacer les groupes musicaux Cordillera, Zep, Majid que nous remercions.

Ce sabotage du concert de la solidarité et de la fraternité révèle que « l’élite » politique, médiatique et CERTAINS syndicalistes restent encore imbue de préjugés colonialistes racistes évidents. En effet quel message nauséabond se cache derrière le fait de barricader les locaux si ce n’est que les travailleurs sans papiers «
bamboulas, bougnoules, fourmis » sont des « délinquants, des voyous, la racaille » dont il faut protéger les bâtiments des « travailleurs français » ?

Rappelons que la Bourse du Travail a été un haut lieu en 2000, en 2003, en 2004 de lutte sociale, démocratique, anti-raciste, antifasciste des travailleurs sans papiers, qu’elle a été le haut lieu d’une fraternité et d’une solidarité entre les syndicats et le CSP59, que c’est là où à plusieurs reprises les travailleurs français, immigrés réguliers et sans papiers ont pu manifester leur ras le bol du poison de la division raciste et ensemble dénoncer cette « élite » politique, patronale, médiatique et intellectuelle décadente qui conduit le pays à la déchéance en l’offrant par leur irresponsabilité au fasciste du FN.

Rappelons enfin que DEPUIS 16 ANS TOUT LE MONDE SAIT QUE LE CSP59 DIT CE QU’IL FAIT ET FAIT CE QU’IL DIT, au contraire des promesses et engagements des politiciens de droite et de gauche à la solde des patrons qui ne sont jamais tenus.

Voilà pourquoi le CSP59 exige solennellement à la Mairie de Lille, à CERTAINS syndicalistes indignes du syndicalisme et au Préfet :
UN PEU DE RESPECT AUX TRAVAILLEURS BOUGNOULES, BAMBOULAS, FOUMIS !

La lutte continue pour la dignité et les papiers !

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos, 59800, Lille Fives – tél
: 06.80.57.50.61 – fax : 03.20.74.16.68 – e-mail : csp59@wanadoo.fr



Image

Comité des Sans Papiers 59 – CSP59 – 42, Rue Bernos – 59.800 Lille – tél :
06.80.57.50.61 – E-mail : csp59@wanadoo.frhttp://leblogducsp59.over-blog.com

100 jours au pouvoir, Valls fait du Gueant, le changement c’est pour quand ?

Après que la chasse ai de nouveau été ouverte par les services du préfet du Nord, et
dont nos camarades sans-papiers font quotidiennement les frais avec des méthodes
dignes des heures les plus sombres de notre histoire.
Puis à la suite de la tentative d’intimidation d’une militante, soutien au CSP59,par
la PAF.
Voilà que le gouvernement socialiste nous remet le couvert de la campagne anti-Roms
déclenchée par Sarkozy à l’été 2010.
Outre les charters de Roms, à Lille, Lyon et Paris, les préfets, avec l’aval du
ministère de l’intérieur et l’assentiment d’élus PS locaux, ont ordonné le
démantèlement et l’évacuation brutale de campements de Roms.

A Lille, se sont désormais entre 150 et 200 personnes qui errent dans les rues, sans
logement, sans ressources et dépossédés de leurs maigres biens. Certaines de ces
familles, soutenu par le collectif solidarité Roms, ont trouvé un refuge provisoire
à la MRES.
Le CSP59 rappellent, à M. Aubry et à F.Hollande, leurs promesses et leurs
engagements de campagne.
Le CSP59 demande l’arrêt de la politique de discrimination et de stigmatisation
populations migrantes, Roms et sans-papiers en attente de régularisation.
Le CSP59 appelle au respect des droits de tous-tes et d’en finir avec la politique
du chiffre et de la xénophobie d’Etat scandaleusement affichée par leurs
prédécesseurs.

En soutien aux familles Roms expulsées, le CSP59 organise lors sa manifestation du
mercredi, une prise de parole pour le collectif solidarité Roms.
La marche aboutira ensuite à la MRES par la remise d’une somme collectée au cours
d’une quête organisée par les sans-papiers.
Parce que se taire c’est cautionner, ne rien faire c’est être complice, nous
appelons, les partis politiques, syndicats, associations et tous-tes citoyens-nes,
militants-tes à venir nous rejoindre pour dénoncer ces agissements intolérables et
scandaleux réservés aux personnes les plus démunies.

Mercredi 15 août, 18h30, Place de la République, mobilisons-nous et soyons nombreux
!

le CSP59
le 14/08/2012

16éme anniversaire du coup de hache de Saint Bernard

SAMEDI 25 AOUT A 14H

MARCHE DE ROUBAIX EUROTELEPORT A PLACE DE LA REPUBLIQUE, LILLE


LE CSP 59 ATTEND TOUJOURS UNE REPONSE A SA DEMANDE DE DEFENSE ARGUMENTEE MENSUELLE
DES DOSSIERS EN PREFECTURE DU NORD

Dans une interview au Monde du 28 juin, le nouveau ministre de l’Intérieur Manuel
Valls définit ses principes en matière de politique migratoire, notamment sa
politique concernant les sans-papiers : «Les régularisations doivent se faire en
s’appuyant sur des critères précis, objectifs, compréhensibles, à la fois par ceux
qui sont dans cette situation, ceux qui pourraient venir sur notre sol national, et
nos compatriotes. Ces critères sont les années de présence en France, la situation
par rapport au travail, les attaches familiales, la scolarisation des enfants. Ils
ont été interprétés de manière beaucoup trop restrictive et n’ont pas été appliqués
de manière uniforme sur l’ensemble du territoire par le précédent gouvernement».

Le CSP59 demande donc que soit concrétisée sa demande de défense argumentée
mensuelle des dossiers en préfecture du nord comme cela se faisait de puis 1996 et
surtout depuis l’accord Delarue en 2004 jusqu’à ce que l’ex-président Sarkozy le
discrimine en l’expulsant de la préfecture.

Le CSP59 attend toujours que le cabinet du Maire de Lille, saisi en tant que premier
secrétaire du PS lui donne la réponse du Ministre de l’Intérieur sur sa demande.

Le CSP59 ne comprend pas que sa demande pourtant simple reste jusqu’ici sans réponse
et que la discrimination dont il est victime par suite de la décision injustifiée,
arbitraire, injuste du Préfet Canepa, ci-devant ex-directeur adjoint de cabinet de
M. Sarkozy et de M. Guéant.

Le CSP59 ne peut comprendre que ce que M. Rafarin premier ministre a admis en 2004
soit difficile à faire respecter par le gouvernement de M.Ayrault/Valls.

Le CSP59 réitère sa demande que cesse l’apartheid préfectoral le visant et de
pouvoir ainsi exercer son droit en tant que mouvement de la société civile de
défendre tous les mois en préfecture les dossiers des sans papiers.

Fait le 28/06/12

Tous les mercredis à 18h Place de la République/Parvis des droits de l’homme :
manifestation


Le Comité des Sans-Papiers occupe l’Office de l’immigration, rue de Tenremonde à Lille (près du Quai de Wault). Besoin de soutiens !


Les camarades sans-papiers en lutte occupent à nouveau le local de l’UMP Lille ce matin. Ils ont besoin de soutien. Rendez-vous au 216 rue Solférino pour ceux qui peuvent, relayez l’information !


Image

Ce samedi 07 avril 2012, le jugement de la Cour d’appel de Douai, libére nos 4
camarades qui avaient été maintenus au CRA suite au passage au JLD de jeudi
05/04/2012.
C’est une bataille de gagner qui vient confirmer le légitime combat des Sans Papiers
en lutte pour la régularisation. La lutte doit s’amplifier et d’ores et déjà deux
rendez-vous importants sont donnés

  • Dimanche 08/04/2012 11H Marché de Wazemmes
  • Lundi 09/04/2012 , AG au local du CSP59 pour poursuivre notre lutte !!!

Le CSP59 salue l’engagement des militants, des avocats, et le soutien des
organisations syndicales,politiques et associatives. Cette victoire juridique vient
une nouvelle fois démontrer que les justes combats trouvent résonnance dans une
justice indépendante et confirme que la valeur justice triomphe sur toutes autres
considérations démagogiques, électoralistes et politiciennes.

le CSP59 réitère sa profonde conviction que la Justice, l’Egalité et la Solidarité
sont les fondements d’un véritable Etat de droit.

Lille le 07/04/2012


Comité des Sans Papiers 59 (CSP59) 42 rue Bernos 59000 Lille
tel : 0680575061 e-mail : csp59@wanadoo.fr
infos : leblogducsp59.over-blog.com
Manifestation tous les mercredis 18 h 30 Place de la République / Lille


Communiqué de presse de l’UL-CNT de Lille du 3 avril 2012 

Ce mercredi 4 avril à partir de 8h30 avait lieu un rassemblement devant le Tribunal administratif de Lille, 143 rue Jacquemars Giélée, pour soutenir les sans-papiers incarcérés au centre de rétention de Lesquin suite l’action organisé le 30 mars par le CSP59 (cf. communiqué ci-dessous). L’accès au tribunal était bloquée et la séance s’est tenue à hui-clos (ce qui n’est pas le cas habituellement). Vers 11h, la police a chargé les personnes rassemblées pacifiquement devant le tribunal et plusieurs personnes ont été matraquées très violemment. Bilan : 6 hospitalisations dont un bras cassé ! A l’heure où est posté ce message (12h30), ce rassemblement est toujours en cours. N’hésitez pas à passer. On a besoin de monde !!!*

*Communiqué de presse de l’UL-CNT de Lille du 3 avril 2012 :*

L’Union Locale des syndicats CNT de Lille apporte son entière solidarité avec les camarades sans-papiers victimes de la répression de l’État raciste. Vendredi 30 mars, le Comité des Sans-Papiers 59 investissait les locaux de l’UMP dans le cadre du mouvement d’occupations enclenché il y a quelques semaines.

Soixante personnes ont donc pacifiquement communiqué au parti au pouvoir leur refus de se cacher des politiques répressives et racistes à l’encontre des sans-papiers, et leur détermination quand à l’obtention d’une régularisation de leurs situations. Mais cette action symbolique s’est une fois encore heurtée à la lâcheté des représentants et militants de l’UMP qui ont rapidement porté plainte contre nos camarades plutôt que d’écouter leurs revendications. Nous dénonçons également l’intervention effectuée sans sommation, de façon disproportionnée et dans la violence, de la police qui a conduit une personne à l’hôpital, et qui a fait usage de la matraque et du gaz sur les dizaines de soutiens présents à l’extérieur. Cette même police a effectué un véritable tri honteux des occupants sur la base de la détention de pièces d’identités afin d’accabler un peu plus les personnes les plus en difficulté d’un point de vue administratif.

Nous affichons notre pleine et entière solidarité avec les actions d’occupation des sans-papiers, et exigeons la libération et la régularisation des 6 camarades encore actuellement incarcérés au centre de rétention de Lesquin.

Nous pouvons soutenir nos camarades en étant présents au Tribunal administratif de Lille ce mercredi 4 avril à partir de 8h30 puis à 13h30, et au TGI de Lille jeudi 5 avril à partir de 9h30.

L’UL CNT de Lille appelle à continuer la mobilisation jusqu’à la régularisation de toutes et tous les sans-papiers !



Le collectif chômeur-ses / précaires de Lille déclare sa solidarité totale avec le CSP59

Le collectif des chômeur-ses / précaires de Lille déclare sa solidarité totale avec les membres du CSP 59 qui ont occupé le local de l’UMP hier, vendredi 30 mars. Les occupant-es exigeaient ni plus ni moins que l’UMP sollicite le Préfet pour pouvoir le rencontrer. La réponse du parti sarkozyste fut, une fois de plus, de recourir aux forces de l’ordre et d’ignorer les revendications des occupants.

Nous dénonçons avec vigueur l’intervention violente des forces de police, durant laquelle des contrôles des papiers ont été effectués et sept personnes interpellées.

Suite aux arrestations, un rassemblement de soutien, improvisé devant le commissariat central, s’est prolongé jusqu’à la fin de la soirée. Si en fin d’après-midi, une personnes été relâchée, nous apprenions vers 1h30 du matin que les six autres personnes étaient transférées au CRA de Lesquin.

L’État et les nervis de l’UMP ont donc fait le choix de tenter d’expulser nos camarades. Ils tentent par la même occasion de briser l’élan de lutte collective initiée par le CSP depuis le début de l’année. La Préfecture, en refusant de rencontrer les occupants et en durcissant un peu plus la chasse aux sans papiers, ne fait que prolonger les politiques xénophobes du gouvernement en place et pousser les sans-papiers à la clandestinité et à l’exploitation.

Le CCPL appelle à soutenir toutes les initiatives futures du CSP 59 et à mettre tous les moyens en œuvre pour obtenir la libération des six personnes actuellement détenues à Lesquin.

Présent-es tout au long de l’après-midi parmi les soutiens, nous remettrons ce lundi au CSP 59, les images de l’occupation que nous avons pu filmer. Le combat des sans-papiers et celui des chômeur-ses et travailleur-ses précaires est identique : c’est un combat pour la dignité, pour l’égalité et pour la justice sociale. Aujourd’hui plus que jamais nous appuyons, dans les mots comme dans la rue, le combat pour la régularisation de TOU-TES LES SANS-PAPIERS et ce sans conditions.

COMMUNIQUE DU CSP 59 ICI
Le CCPL
CCPL59@riseup.net
http://ccpl59.over-blog.com/


Image

Comité des Sans Papiers 59 – CSP59 – 42, Rue Bernos – 59.800 Lille – tél : 06.80.57.50.61 – E-mail : csp59@wanadoo.frhttp://leblogducsp59.over-blog.com

LES 6 SANS PAPIERS ARRETES AU LOCAL DE L’UMP DOIVENT ETRE LIBERES!

Ce vendredi 30 mars 2012, une soixantaine de Sans Papiers du CSP59 occupaient le siège de campagne de l’UMP rue Solférino à Lille pour demander au Préfet de recevoir une délégation, pour dénoncer la coquille vide de la CODRESSE et exiger le droit à la défense argumentée des dossiers des sans papiers.

Vers 16h les forces de l’ordre ont évacué le local, après avoir fait usage des bombes lacrymogènes sur les personnes en soutien à l’extérieur.
7 camarades Sans Papiers ont été embarqués par les forces de police et un camarade Sans Papiers a été hospitalisé vers les urgences de l’hôpital Salengro au CHR de Lille.
Après une AG Place de la République à Lille, les Sans Papiers déterminés ont acté de se rendre en manifestation devant le Commissariat Central de Lille (Lille SUD) pour exiger la libération immédiate de leurs 7 camarades.

Les sans papiers se sont rassemblés devant l’hôtel de police à Lille Sud de 18H à minuit scandant les slogans exigeant la libération de leurs camarades.
Un a été libéré vers 19H30. Les six autres sont maintenus en garde à vue.
Des élues (M.C. Blandin, Sénatrice, et H. Flautre, députée européenne) ont saisi le Préfet de la situation afin d’obtenir leurs libérations. La raison invoquée des arrestations serait une plainte déposée par l’UMP. Les sans papiers sont formels :
aucune dégradation ne peut être constatée dans le local occupé. Il y a donc trois hypothèses possibles sur ces arrestations :

  • la plainte de l’UMP ou/et du propriétaire, auquel cas il s’agit d’une procédure judiciaire qui ne nécessite pas la détention, mais une convocation au tribunal des personnes visées après notification de la plainte ;
  • les arrêtés font l’objet d’une garde à vue pour séjour illégal : dans ce cas l’arrestation qui s’est faite après un tri des personnes est marquée d’un vis de procédure ;
  • la préfecture et le procureur amalgament procédure judiciaire et administrative pour les maintenir en garde à vue, ce qui est de fait une soumission du pouvoir judiciaire au pouvoir politique.

Dans tous les cas il s’agit là d’une sombre instrumentalisation électoraliste par la criminalisation des sans papiers au profit du candidat-président Sarkozy. Que devient donc la neutralité de l’administration en période électorale ?

Les sans papiers arrêtés sont majoritairement des Algériens. La préfecture du Nord, qui n’hésite pas à expulser sans aucun respect des procédures légales, peut être tentée encore une fois de punir les arrêtés en demandant des laisser passer au consulat d’Algérie pour éviter le juge des libertés. L’état algérien peut il être complice de ces pratiques illicites mais fréquentes ?

Le CSP59 appelle tous les syndicats des aéroports de Lesquin, Roissy et Orly, tous les syndicats des ports de Marseille et Sète, tous les organisations démocratiques a empêcher la punition du ces courageux sans papiers qui ont osé occuper le local de campagne de l’UMP pour dénoncer la honteuse criminalisation dont les sans papiers font l’objet dans cette campagne électorale.
La seule réponse de l’UMP Sarkozy sera-t-il d’éliminer ceux qui ont le courage de montrer par leur action qu’ils n’ont rien à voir avec Merah, l’assassin de Toulouse et Montauban, sur lequel Le Pen a osé déclarer : « les Merah arrivent par bateaux entiers, par avions entiers » ?

Le CSP59 appelle le mouvement démocratique et syndical en Algérie a exiger du gouvernement algérien un acte de dignité face une éventuelle tentative d’expulsion manu militari. Il en est de même pour tout autre état en ce qui concerne les arrêtés de Lille.

Le CSP59 appelle à la mobilisation générale pour une « guérilla pacifique » jusqu’à la libération de tous les arrêtés par l’occupation de tous les bâtiments de l’état à toute heure, à tout moment et la place face à l’hôtel de police de Lille Sud tous les jours à partir de 18h jusqu’à la libération des sans papiers arrêtés.

Le premier rendez vous est ce samedi 31 mars à 17h, au parrainage républicain qui se déroule à la Maison de quartier de Lille Vauban à 17h (métro Port de Lille).

NB : nous venons d’apprendre le transfert des six au centre de rétention de Lesquin à 1H30 du matin, ce fait apparaitre le préfet comme un militant de l’UMP !

RASSEMBLEMENT TOUS LES MERCREDI PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARTIR DE 18H : ce rassemblement se déplacera de République à l’hôtel de police de Lille Sud.

Lille, le 31 mars 2012


Après avoir été évacués de la Direction Départementale du Travail à Lille, les Sans Papiers du CSP59 plus déterminés que jamais se sont rendus à Tourcoing à l’appel des syndicats organisant un rassemblement contre la venue du Candidat Président SARKOZY au CFA de Tourcoing.
Encerclés par un cordon de forces policières à la sortie du Métro « Tourcoing Centre » les Sans Papiers sont bloqués.
Soyons nombreux à être présents à 17h Place de La République ce soir.

Le CSP59


Action No Border

 

JPEG - 69.2 ko

Ce vendredi 24 décembre, les no border ont eu le temps de déployer la banderole devant les 6 bourgeois de Calais. Distribution du tract :

Noël n’a pas de frontièresJésus n’avait pas de papiers !

Pourquoi installer des tentes ? Ne pouvez-vous pas nous laisser tranquilles ?

 

JPEG - 18.1 ko

Nous voulons, d’abord, rappeler aux personnes plus aisées l’existence des migrants et des pauvres de Calais. Ces tentes sont là pour mettre en contraste le Calais rêvé de Natacha Bouchart avec le Calais réel des migrants, et pas seulement des migrants, mais aussi des autres quartiers moins favorisés par la droite UMP et bourgeoise.

Tandis que la pauvreté s’ancre plus profondément partout en Europe, tandis que les coupes budgétaires s’amoncellent pour faire face à la crise financière de l’état capitaliste, et avec un taux de chômage record sur Calais, Madame la maire décore somptueusement sa ville sur finances publiques.

 

JPEG - 14.8 ko

Elle obtient même 100.000€ de l’état pour… acheter des couvertures pour le BCMO. Ce gymnase est ouvert depuis près de 3 semaines et on s’imagine que les occupants et les associations se sont depuis longtemps débrouillés pour remédier à des carences aussi basiques. C’est à se demander si les autorités ont la moindre idée de ce qu’elles font. Plus probablement, il s’agit d’une campagne de publicité de Natacha Bouchart. Au lieu de changer profondément le système, on y ajoute du mascara pour faire joli.

Vous l’aurez compris, au-delà des revendications de justice que nous portons, et au-delà de notre soutien au droit inaliénable à la liberté, nous voulons dénoncer ce Calais bourgeois, entièrement fait d’apparences trompeuses. Derrière ce cosmétisme de la mairie, des politiques destructrices créent et maintiennent la pauvreté générale. Il est temps de rappeler, qu’une mauvaise économie ne justifie pas de s’en prendre à plus faible que soi, que les migrants ne sont pour rien dans les fautes du capitalisme d’état. Là où le système échoue, le système doit être réformé, et non les étrangers persécutés !

Joyeux Noël ! Liberté pour tous ou liberté pour personne !

 

JPEG - 39 ko

Puis arrivée de la police.

L’adjoint du commissaire de police aurait reçu, selon lui, l’ordre du préfet de dégager la zone.

Aucun heurt, pas d’arrestation.