Articles Tagués ‘Resto Soleil’


Le Resto Soleil est à nouveau condamné à une fermeture administre par la prefecture de Lille. La préfecture invoque le non-respect de certaines réglementations (ce que conteste le Resto Soleil) ainsi qu’une bagarre ayant eu lieu devant La Frite Rit, un autre commerce connu pour ses sympathies fascistes situé dans une autre rue à plus de 500m du Resto Soleil.

Au cours de cette bagarre Claude Hermant, figure bien connue de l’extrême-droite locale, a tiré au flash ball en pleine rue sous l’oeil approbateur de la police. La Frite Rit n’a reçu reçu aucune sanction de la part des autorités. Ca ne nous étonne plus. Le PS mène une politique raciste, xénophobe et antisociale : cadeaux incessants aux patrons, allégeance au néo-libéralisme US (TAFTA), assassinat des constestataires (Rémi Fraisse),  traque des migrants à Calais, chasse aux Rroms, islamophobie… Nous ne devons pas nous étonner que le gouvernement choisisse le camp des racistes identitaires plutôt que celui des antifascistes. Le système défendra toujours le système.

Une manifestation de soutien au Resto Soleil aura lieu demain dimanche à 11h30 au marché de Wazemmes (métro Gambetta). Malgré certains accents à la limite du poujadisme avec lesquels nous sommes en désaccord, nous avons décidé de relayer cet appel du collectif BAL de défense des Bars Lillois :

CADEAU DE NOËL POUR LE RESTAU SOLEIL

2 mois de fermeture administrative

à partir du jeudi 11 décembre 2014

RENDEZ-VOUS SUR LE MARCHÉ DE WAZEMMES

DIMANCHE 14 DÉCEMBRE 11H30

/côté métro Gambetta/

Ça vous étonne ? Ce sont les fêtes, le Restau Soleil, encore une fois,
ce dangereux éta­blissement terroriste lillois, est donc mis à l’amende.
Rien de nouveau dans les arguments, qui ont déjà été réfutés par le
Tribunal Administratif de Lille, il y a quelques années. Vous le verrez
dans le communiqué et l’arrêté du Préfet en pièces attachées.

Sauf celui-ci ; il y a eu une bagarre à 500 mètres de chez lui, rue
Solférino, entre deux militants antifas­cistes et des militants
extrémistes de droite. Dites, est-ce à un cafetier de s’occuper de
l’ordre public aussi loin de chez lui ? Oui, devant son établissement.
Mais à cinq cent mètres ? A quoi sert la police municipale ? A
verbaliser sans cesse les plus faibles et à fer­mer les yeux devant les
plus puissants.

Dans le climat ouvertement raciste d’aujourd’hui de chasse à l’Arabe,
véhiculé par tous les médias d’une façon assez générale, il n’est pas
étonnant, à mon avis, que les services de l’État ou ceux d’une grande
ville comme Lille soient aussi contaminés.

Autre constat, qui n’est peut-être que mon opinion là aussi, hauts
fonctionnaires de l’État ou hauts politiques ne connaissent plus rien à
l’économie réelle. Trop loin. Trop bien au chaud dans leurs bureaux.

Le Restau Soleil emploie 16 personnes, jeunes étudiants pour la plupart,
qui vont se re­trouver sans salaire pendant deux mois et sans pouvoir
payer leur loyer. Car, sans doute ces messieurs ou dames de la Haute
ignorent qu’il y a quatre mois de carence quand on s’inscrit à Pôle
Emploi avant de toucher une indemnité. Dans l’économie libérale
d’aujour­d’hui, c’est essentiellement la jeunesse qui trinque, c’est
elle la plus au chômage en Eu­rope, regardez les statistiques : 75
millions de chômeurs en Europe. Et la jeunesse c’est elle qui fréquente
le Restau Soleil, parce que c’est un lieu sans clivages.

Deux : une petite entreprise sans rentrées d’argent pendant deux mois,
elle fait quoi ? L’URSSAF, les charges qui courent, les Impôts, les
banques, personne ne lui fera de ca­deau. Donc, dans cette fermeture
encore, on peut y voir aussi le Bâillon de la Censure, le Bâillon de la
Musique, le Besoin d’asphyxier les petits pour faire de la place aux
plus gros. Mais ceci est juste mon avis.

Richard Pernollet, membre du collectif BAL de défense des Bars Lillois

Voici également le communiqué officiel du Resto Soleil et l’arrêté de la prefecture :

Communiqué Resto Soleil

A


Sheryo AFA

Hier plus de 300 personnes ont assisté au concert de rap en soutien à l’Action Antifasciste qui se déroulait au Resto Soleil. Slimane, LAX, Tonio, Sheryo et La Jonction ont assuré leurs sets jusqu’au bout de la nuit. Gros son et grosse ambiance.

Cependant, une attaque a été perpétrée en marge du concert par quelques nazillons provocateurs, vite secondés par la police.

Le tristement célèbre Claude Hermant (ex dirigeant de la Maison Flamande, proche de Serge Ayoub et de son organisation 3ème Voie – dissoute suite à l’assassinat de Clément Méric -, ex du service de sécurité du Front National, ex mercenaire au Congo…) accompagné d’une dizaine de nervis d’extrême-droite ont attaqué des spectateurs se rendant au concert rue Solférino. Hermant n’a pas hésité a tirer au flash ball sur ces spectateurs et sur des passants, en pleine rue, sous les yeux complaisants de la police.

Suite à cette agression, un groupe de militants antifascistes est intervenu devant « la frite rit » (le commerce qui a servi de base arrière aux fascistes et dont Hermant est le gérant) afin de porter secours à ces spectateurs. Les fascistes, débordés, ont alors pu compter sur la collaboration active de la police : Hermant et son groupe ont à nouveau fait usage d’armes sur la voie publique (flash ball, bombes lacrymogène) et la police, sur demande du groupe de nazillons, a chargé les antifascistes à coups de matraque et de gaz lacrymogène. Quelques interpellations sont à déplorer.

Tout le reste de la soirée, Hermant (qui appelle les flics par leurs prénoms) tournait aux alentours du concert dans une voiture de police.

La connivence entre la police et les fascistes lillois n’est plus à démontrer. Déjà en 2009 la police avait communiqué les noms et adresses de 26 anarchistes à Claude Hermant en toute impunité.

Hier, l’association entre la police et les groupuscules fascistes a encore franchi un stade : ils collaborent désormais ouvertement et montent des attaques communes contre les antifascistes.

Liberté pour les camarades interpellés !

Action Antifasciste NP2C


Concert AFA NP2C

Le 25 octobre à Lille, concert de rap en soutien à l’AFA NP2C.

Au programme :

  • La Jonction
  • Sheryo et Guez
  • Original Tonio et Spit
  • Lax

Au Resto Soleil / Le Viziteur, 19 rue Henri Kolb. 4 €.