Articles Tagués ‘Martine Aubry’


La Frite Rit Lille

Rappel des faits :

Des clients du Resto Soleil, un café-concert populaire et métissé, se font attaquer par des identitaires bien connus gérant une friterie (La Frite Rit) rue Solférino (à plusieurs rues du Resto Soleil).
Les clients se défendent, les fascistes tirent au flash ball et utilisent du gaz lacrymogène au milieu de la rue bondée et sous le regard complaisant de la police sur place. D’autres clients du Resto Soleil qui n’ont rien à voir sont interpellés. Les fascistes ne sont pas inquiétés.

La même bande fasciste vend avec l’aide de la gendarmerie des armes de guerre à Amedy Coulibaly, un terroriste de Daesh. Coulibaly tue 4 présumés juifs dans un magasin casher en plein Paris.

Résultat :

Le Parti Socialiste (sous la forme de la mairie de Lille et de la préfècture) s’acharne sur le Resto Soleil (fermeture administrative, procès…) mais refuse de déclassifier les dossiers qui permettraient de savoir exactement ce qu’ont manigancés les identitaires et leurs amis de la gendarmerie avec les djihadistes.

Alors d’où viennent t’elles ces armes qui ont servi à Daesh à tuer des juifs en plein Paris ?
Alors quand est-ce que le Resto Soleil obtient l’autorisation de réouvrir ?

Une réaction Martine Aubry, Bernard Cazeneuve ? Votre silence est assourdissant.

Likez, partagez ! Interpellez Aubry, Cazeneuve ainsi que Pierre de Saintignon (candidat PS aux régionales) ! La vérité doit être révélée !

Affaire Claude Hermant : le secret défense qui ajoute au trouble (La Voix du Nord)

Collectif Pour la fermeture de la Frite Rit.


Lille - Safed - Naplouse

Texte de 2010 présentant le jumelage de la ville de Lille avec celle de Safed en Israël. Ce jumelage est désormais effectif.

Connaissez vous Safed ? Martine Aubry, partisane du « dialogue » et ennemie du boycott, ne pouvait choisir mieux pour un jumelage avec Lille : la ville la plus raciste d’Israël, celle où une « fatwa » a été lancée par les rabbins représentant la communauté juive pour interdire la moindre relation avec les étudiants arabes israéliens de la ville. Bravo Martine !

Safed, située au Nord de la Galilée, près de la frontière libanaise, a été qualifiée « ville la plus raciste d’Israel », par le journaliste Gideon Levy.

Et pour cause, les 18 rabbins les plus représentatifs de la ville ont donné l’ordre aux habitants juifs de la ville de refuser de louer ou de vendre des logements à des non-Juifs, en les menaçant de représailles s’ils entretenaient la moindre relation d’aucune sorte avec les citoyens israéliens arabes qui fréquentent l’université de Safed.

Ils ont organisé il y a quelques semaines une « réunion d’urgence » pour souligner « les dangers d’assimilation encourus par les 40 000 résidents juifs de la ville avec l’arrivée progressive de 1300 Arabes dans l’Université de Safed.

Déclarations qui n’ont pas manqué de déclencher des passages à l’acte de la part de juifs ultra-nationalistes. Ces derniers ont attaqué des foyers arabes, en scandant « Mort aux Arabes », et en tirant des coups de feu. Trois étudiants arabes ont été tabassés à l’occasion de ces attaques.

A ce jour, 3 jeunes juifs, dont un policier, ont été accusés d’avoir participé à ces agressions, mais aucune sanction n’a été prise contre eux.

La campagne anti-arabe prospère donc, avec l’apparition, la semaine dernière, sur les murs de la ville d’affiches menaçant de réduire en cendres la maison de Eli Zvieli, juif âgé de 89 ans, s’il ne cessait pas de louer des logements à des étudiants arabes. Ce dernier a eu le droit à des coups de fil et des visites menaçantes de la part de rabbins de la bonne ville de Safed.

Le meneur de cette campagne raciste est Shmuel Eliyahu, employé par la municipalité en tant que dirigeant de son conseil religieux. Il se promène partout en disant aux Juifs de ne pas laisser leurs filles sortir avec des Arabes.

Il a appelé les habitants de la ville à dénoncer tous les Juifs qui accepteraient d’avoir la moindre relation commerciale avec un Non-Juif, sous peine d’être ostracisés et pénalisés par la communauté.

Rappelons qu’en 1948, quand l’armée israélienne s’est emparée de Safed par la terreur, cette ville comprenait 10 000 Palestiniens et 2 000 Juifs. Tous les habitants palestiniens ont été expulsés.

Pas mal, Martine, l’idée de Safed pour le dialogue !

Source : http://www.thenational.ae/news/world/safed-the-most-racist-city-in-israel

CAPJPO-EuroPalestine

A noter que c’est une élue Europe Ecologie Les Verts qui est en charge des relations internationales de la ville de Lille.