Articles Tagués ‘fascisme’


CNT : le fascisme c'est la gangrène

Texte publié par la CNT à propos du collectif Alternatiba Lille :

Un festival des alternatives sociales, économiques et écologiques dénommé « Alternatiba » est en cours de préparation à Lille. Ce festival est prévu pour les 4 et 5 octobre 2014. De nombreuses personnes et organisations lilloises ont été sollicitées pour y participer.

Dans un premier temps, l’union locale CNT de Lille et le syndicat CNT éducation 59/62 s’étaient montrés intéressés par le projet.

Mais, dans un second temps, ayant été alertée de la présence au sein du collectif de coordination d’Alternatiba-Lille de plusieurs membres d’un mouvement proche de l’extrême droite (et l’assemblée plénière extraordinaire d’Alternatiba organisée suite à cette alerte ayant refusé de s’en défaire), la CNT a décidé de se désengager totalement du projet.

D’autres personnes et organisations initialement parties prenantes ont fait le même choix. Une campagne de boycott du festival (s’il a lieu) est à l’étude. Plus d’infos ici prochainement…

Quelques précisions en attendant la rédaction d’un dossier plus complet…

Le projet « Alternatiba-Lille » est infiltré par un groupe intitulé « Les Gentils Virus » (GV), mouvement fondé au niveau national par Étienne Chouard, un personnage qui entretient depuis longtemps – sur le mode confusionniste – des passerelles avec divers acteurs et organisations de l’extrême droite française et européenne (voir ci-dessous les liens n° 1 et n° 2). D’autre part, le 5 avril 2014 à Lille, plusieurs membres des GV ont participé à « Jour de colère », une manifestation organisée par différents groupes réactionnaires et d’extrême droite dans le sillage du mouvement homophobe « La manif pour tous » (cette participation ayant soit disant pour but de ne pas laisser le monopole de la colère à l’extrême droite et de porter une parole différente au sein de cette manifestation… une argumentation fallacieuse quand on sait ce qui s’est réellement passé le 5 avril à Lille et quand on connaît la sensibilité politique de certains membres des GV !).

Bref, il est clair que les GV ne sont pas les gentils alternativistes qu’ils prétendent être. L’influence des GV au sein d’Alternatiba-Lille semble tellement importante qu’il y a quelques mois un membre du projet s’étant montré critique à leur égard a été exclu par le collectif de coordination (voir ci-dessous le lien n° 3). Cette influence s’est vérifiée lors de la réunion plénière extraordinaire qu’Alternatiba-Lille a organisée le 22 juillet 2014 à la demande de plusieurs membres du projet. En effet, lors de cette AG (à laquelle ont participé 4 militants de la CNT) et bien que la majorité des gens présents ait pris conscience du problème, les GV et leurs soutiens ont réussi à faire en sorte qu’aucune décision ne soit prise à leur encontre, cela en proclamant leur attachement aux valeurs humanistes du projet, en faisant passer leurs détracteurs pour de méchants intolérants, en faisant du chantage affectif et en laissant entendre que leur départ provoquerait un effondrement du projet – cf. le poste clé qu’occupe l’un d’entre eux sur le plan technique (dépôt du dossier « Alternatiba » auprès de la mairie de Lille).

La présence des GV dans Alternatiba est renforcée par la naïveté de certains membres du projet qui ne comprennent pas que les fascistes puissent avancer masqués (phénomène pourtant typique de la nouvelle extrême droite – cf. les mouvements « Riposte Laïque », « Égalité & Réconciliation », etc.) et/ou qui pensent qu’ « on peut parler avec tout le monde » (au nom de la démocratie, de la liberté et de la tolérance !).

Pour la CNT, une chose est claire : l’extrême droite – quels que soient les formes ou les déguisements sous lesquels elle se présente – n’est pas un courant politique avec qui on peut dialoguer ou composer ! Son infiltration dans les associations écologistes, le mouvement des indignés, les syndicats, les manifestations de solidarité avec le peuple palestinien, les collectifs de défense de la laïcité, les cercles de réflexion pour une démocratie directe, etc… doit être surveillée avec vigilance, démasquée sans état d’âme et combattue vigoureusement.

Liens :

1) Sur les agissements d’Étienne Chouard et sur la nécessité de dire stop aux manipulateurs qui jouent les passerelles avec les nationalistes et les négationnistes

2) Liens entre Étienne Chouard et l’extrême droite

3) Appel aux militants francophones d’Alternatiba sur le virus rouge-brun qui nous menace


Image

Mise au point de J.Marc ROUILLAN
23.8.2012

Hasard malheureux de la toile et projet de créer de la confusion (là où il n’y en a aucune), mon interview donné à deux intervenants de Diktacratie.Com a été reproduit le 23 août sur le site d’Alain Soral.

Le projet de ce sinistre individu est bien connu. Il est ancien et remonte aux années de la peste brune. Il est tout simplement réactionnaire. En fait, il tente de démontrer qu’il existe une extrême droite qui serait
antisystème, anti-impérialiste et anticolonialiste. Et mieux, qu’elle serait la seule voie praticable de nos jours.
Pour cela, il a besoin de construire des ponts imaginaires avec des militants radicalement antisystème, anti-impérialiste et anticolonialiste comme je l’ai été en tant que combattant d’Action Directe et comme je le suis car non-repenti.

Aujourd’hui cet ignoble ver de terre ose utiliser mon nom et mes mots qu’il sache toute fois qu’aucun lien n’est possible que le seul affrontement à mort entre réaction et révolution, extrême droite et extrême gauche, fascisme et antifascisme, domination blanche et internationalisme.

Aucune discussion n’est possible avec la racaille réactionnaire.Qu’ils crèvent !


Mise à jour 3 : Tandis que la presse s’empare de l’affaire, les langues se délient chez les anciens camarades frontistes de Reynès. Certains l’accusent à demi-mot d’être l’un des auteurs du site « les-elegances.com » et Alice Villain, citée par Lutte En Nord dès hier, confirme dans les colonnes de Nord éclair avoir fait remonter le comportement du candidat aux législatives aux instances du parti avant la publication de notre article. Elle rapporte également d’autres dérapages discriminatoires commis par des cadres frontistes du Nord.

Reynès quant à lui nie avoir eu connaissance du contenu eugéniste, sexiste, raciste et pro-nazi du site dont il se vantait qu’on lui en attribue la ligne éditoriale. Rappelons qu’un lien vers la page d’accueil du site « les-elegances.com » (page qui reprenait l’intégralité du contenu) figurait cette semaine encore sur toutes les pages de son site officiel « nicolasreynes.com » (cf. captures d’écrans plus bas).


Mise à jour 2 : Une ancienne militante du FN témoigne sur son blog « autopsy-show.tumblr.com » , elle avait prévenu la hiérarchie du Front National des dérives sexistes et eugénistes de Reynès avant la parution de notre article et le parti a couvert son candidat :


Mise à jour : A lire un article très complet de Rue 89 qui révèle le nom de l’administrateur de l’odieux site promu par Reynès : il s’agirait de Rémi Moreno, repris de justice pour divers actes racistes.


Il existe depuis déjà deux ans un site aux odeurs de 3e Reich, qui prône la supériorité de la race blanche : les Élégances. Un site comme il en existe des dizaines sur la toile. Pourtant, celui-ci a de particulier qu’il est promu par Nicolas Reynès, militant FN et candidat aux législatives.

Nicolas Reynès est le responsable de « Les Jeunes Avec Marine » dans le Nord Pas-de-Calais, le candidat Front National aux législatives dans la deuxième circonscription du Nord et conseiller du quartier Ascq – Cité Scientifique – Haute-Borne de la ville de Villeneuve d’Ascq. C’est également le promoteur de ce site internet érotique et pornographique, les Élégances, dont il fait régulièrement la publicité sur sa page Facebook, son compte Twitter et même sur son site officiel.

Le site du militant d’extrême-droite est un agrégat de photos de jeunes femmes trouvées sur la toile. Les modèles ont toutes un point commun : elles sont blanches, souvent rousses et blondes, et représentent dans l’esprit torturé de l’étudiant de Lille 3 la pureté raciale qui serait en train de disparaître par la faute du métissage.

Dans ce site, les femmes ne sont considérées que comme des objets sexuels (voir la rubrique « Porno chic » qui n’a de chic que le nom), ou comme les matrices de la race ; jamais comme des individues libres pouvant disposer de leurs corps et faire leurs choix.

Objets sexuels, à travers des photos dégradantes et misogynes, ou les femmes se retrouvent dans des postures de soumission (tenues en laisse, aspergées de sperme, etc). Ces photos phallocentrées reproduisent les rapports de domination entre hommes et femmes, l’hétéronormativité, et la supériorité masculine dans les rapports sexuels. Dans l’article « Mystifions nos femmes », l’auteur souhaite que « chacun trouve sa place et son vagin sans nuire à l’avenir commun ». Tout est dit.

Matrice de la race, puisque ce site prône l’eugénisme (le terme est employé sans complexe). L’auteur met en scène des femmes blanches « certifiées vieille France » vendant leurs ovaires ou mères porteuses. Il écrit sur une photo de jeune femme blanche « Je suis une héritière. Je suis un héritage ». Aux femmes blanches, donc, de transmettre la race blanche, protégées par des hommes blancs, en formant des « couples alpha ».

Ce site est directement dirigé vers les hommes, pour les hommes. Non seulement il leur offre des images de femmes sexuellement avilissantes, mais en plus il défend une idée on ne peut plus conservatrice de la masculinité, faisant des hommes des géniteurs, des chefs de famille, les propriétaires des femmes. Des dominants.
Dans un article intitulé « Avoir des responsabilités », on peut par exemple lire :
Il fit de la femme du premier homme qu’il tua, sa maîtresse. Les veuves qu’il fit et prit à ses ennemis, il les donna à ses fils, à ses amis, à son personnel ou les vendit pour entretenir son château. Il fit des moins jolies, des domestiques, des plus jolies, des mères. Même en vacances, il emporte toujours quelques souvenirs du travail.
Voilà qui donne une belle idée de ce que le Front National pense de la famille.

Entre les séries de photographies érotiques et les clichés pornographiques, l’auteur intercale donc des textes eugénistes, mais aussi des images « humoristiques » racistes, islamophobes, à la gloire du 3ème Reich ou du terroriste norvégien Anders Breivik. Petit florilège :

Attention, les deux captures d’écran suivantes sont dégradantes pour l’image des femmes et choquent :

Nicolas Reynès nous apporte encore une fois la preuve qu’au Front National, même quand les cheveux repoussent, l’idéologie persiste. Marine Le Pen a beau s’en défendre, voici encore une fois la preuve en images que le racisme, le sexisme, le fascisme et l’eugénisme sont toujours les valeurs fondatrices et rassembleuses du parti d’extrême-droite.