Libérez Georges Abdallah !

Publié: 3 octobre 2014 par ironstack dans Infos
Tags:, , ,

Georges Abdallah Lille

Mardi 30 septembre 2004, plusieurs délégations de comités de soutien à la libération de Georges Ibrahim Abdallah s’étaient rassemblées devant la prison de Lannemezan pendant l’audience qui statuait sur la dernière demande de libération.

Étaient représentés : AFPS/BDS Paris-sud, ANACR (Association nationale des anciens combattants et amis de la résistance), Collectif Montpellier, Collectif palois (AFPS 64 et Mouvement de la Paix 64), Coup Pour Coup 31, CLGIA, Gers Palestine, Libérons Georges 33, Libertat, OCML-VP 31, NPA 65, Parti de gauche 65, PCF 65, PCOF (Parti communiste des ouvriers de France), Solidaires Bordeaux, et divers soutiens de Pau.

Des prises de paroles dénonçant l’acharnement que subit Georges Abdallah ont succédé aux slogans exigeant sa libération.

Le tribunal rendra sa décision le 5 novembre.

A lire :

Dans le même temps, la mobilisation s’amplifiait dans le Nord-Pas-de-Calais.

« Libérez Georges Ibrahim Abdallah ! » Une exigence bien visible sur la Grande Place de Lille et au pied des terrils du 11/19 à Loos-en-Gohelle. Les cœurs de la Flandre et de l’Artois battaient à l’unisson en ce début de semaine à l’heure où la « Justice » examinait la nouvelle demande de libération du plus ancien prisonnier politique d’Europe, les manifestants* revendiquaient le retour au Liban parmi les siens du résistant communiste.

Le 25 octobre prochain, Georges Ibrahim Abdallah entamera au centre pénitentiaire de Lannemezan (Pyrénées) sa 31e année de détention pour s’être opposé à l’invasion de son pays le Liban par Israël et avoir manifesté son soutien anti-impérialiste au peuple de Palestine. Un scandale d’Etat qui ne laisse pas indifférent le sénateur communiste du Pas-de-Calais, Dominique Watrin qui s’engage à interpeller Christiane Taubira, la ministre de la « Justice » sur le sujet. Soucieux de maintenir un haut niveau de mobilisation, le Collectif « Bassin minier » pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah et Solidarité Georges Lille appellent d’ores et déjà au succès des rassemblements de solidarité organisés à Bruxelles (24 octobre) et Lannemezan (25 octobre). Quant à la « Justice » et l’Etat français, toujours sous l’influence mortifère des Etats-Unis, ils rendront leur décision le 5 novembre.

Parmi les manifestants, on notait la présence de membres des collectifs locaux de soutien et du Collectif de Soutien à la Résistance palestinienne, mais aussi de militants d’associations (LDH, MRAP, UJFP), de partis politiques (PCF dont Hervé Poly,le 1er secrétaire de la Fédération du Pas-de-Calais, Parti de Gauche) ainsi que de militants solidaires venus de Belgique (Secours Rouge, Parti communiste belge).

Toutes les infos sur le site du comité de soutien à Georges Abdallah.


Goupifest Calais

Vous êtes invité(e)s au premier festival de l’association LA GOUPILLE: LE GOUPI’FEST!
Ce festival aura lieu le samedi 4 Octobre, dans la salle louée au garage BIDAL au 509 Route de Saint-Omer à Coulogne (62137). Cette soirée se veut festive, éclectique et solidaire.
6 groupes joueront ce soir là:

GRABUGE (oi!/streetpunk de la jeune garde de Aire sur la Lys)
LA CELLULE (hip-hop posé et conscient de Calais /Dunkerque)
BREAKHEAD (métal/hardcore du Calaisis)
EMBUSCADE (oi! de la vieille garde de Aire sur la Lys)
PAULA FARGUE (hiphop eud buveux d’cannettes from Norpad’)
LES GUEULES NOIRES (ska de Valenchiennes)
avec DJ Ronny en guest (sono reggae ska oi punk robeefobelge)

Sûrement présence de table de presse, vente de bouffe et la reubié pas chère (enfin en dessous de la moyenne)!!

ENTREE: 5 BALLES!!!!!!!! (honnête pour 6 groupes)

Ouverture des portes 18h, premier groupe 19h!!!!

Les toutous, poscats, marqueurs, baranes, spray de peinture restent à la case!!!


Bruxelles Aube Dorée Casapound

Ce 4 octobre 2014, le MAS – un mouvement fasciste français – organise un meeting en Belgique avec deux eurodéputés d’Aube dorée (Grèce) et le président de Casa Pound (Italie). Ces deux organisations ouvertement fascistes, néonazies et violentes n’ont rien à faire dans nos quartiers!

Aube Dorée est une organisation néonazie et violente qui attaque les immigrés, les musulmans et les Roms dans les rues et les marchés d’Athènes où encore les syndicats et les citoyens dans les manifestations et sur les piquets de grève. On se souvient que ces militants ont assassiné le rappeur Pavlos Fyssas en pleine rue l’année dernière. Les liens de cette organisation avec la police grecque sont nombreux et leur assurent une totale impunité en Grèce. Comme toutes les formations d’extrême-droite, ils attaquent tout ceux qui refusent de marcher au pas derrière leur chef.

Casa Pound est peut être moins connue sous nos latitudes, il s’agit d’un mouvement italien qui se veut « le fascisme du XXI siècle ». Ils sont considérés comme un modèle pour énormément de mouvements d’extrême droite européens, ils se réclament notamment héritiers de Mussolini et se basent sur des milices de rues animées par leur organisation étudiante! Extrêmement violents, en 2006, ils ont attaqué des étudiants du secondaire à coup de ceinture dans une manifestation pour une école démocratique. Un chef, une nation « éthique », … cette organisation avance à visage masqué pour ressortir des poubelles de l’histoire une horreur sans nom.

Face au désastre social que nous imposent les gouvernements et les spéculateurs, ces formations prétendent combattre le « système ». L’histoire a prouvé que tout ce qu’ils proposent c’est de la barbarie, des massacres et des guerres. Pour nous, les réponses aux crises du capitalisme passent par la mobilisation solidaire et unitaire des 99%.

Nous refusons de laisser les fascistes et les nazis répandre leur haine du « musulman », du « juif », de l’étranger ou du militant. Ils sont dangereux et il faut les arrêter partout et toujours ! Faisons entendre notre voix. Arrêtons ce meeting.

Rejoignez la contre manifestation populaire et antifasciste ce samedi 04 octobre à la Gare Central

USE, JOC Bruxelles, EGA, Blockbuster, Initiative de Solidarité avec la Grèce qui Résiste, FEWLA, JAC; LCR-SAP, interrégionale du Front Antifasicte, ACV jongeren, COMAC, Les Jeunes FGTB Charleroi & sud hainaut, Jeunes FGTB, Agir Action Pour La Paix, Action Antifasciste NP2C…


Concert AFA NP2C

Le 25 octobre à Lille, concert de rap en soutien à l’AFA NP2C.

Au programme :

  • La Jonction
  • Sheryo et Guez
  • Original Tonio et Spit
  • Lax

Au Resto Soleil / Le Viziteur, 19 rue Henri Kolb. 4 €.


Mise à jour 9/9/14 : ajout d’une photo du SO et du paragraphe sur la présence de hooligans nazis du RC Lens. Ajout de la photo de Vice. Merci aux lecteurs qui nous font parvenir ces informations.

 

Kevin Reche, le leader de Sauvons Calais, déclarait hier à La Voix du Nord : « Nous ne sommes ni racistes, ni des nazis ! »

Et pourtant, les photos prises par les nombreux journalistes présents au rassemblement d’hier prouvent le contraire.

Des membres du SO du Blood & Honour Hexagone

Le Blood & Honour est une organisation se réclamant ouvertement du nazisme. « Sang et Honneur » était une devise des Jeunesses Hitlérienne. Ce groupuscule ultra-violent, surtout actif dans le sud de la France, est spécialisé dans l’organisation d’agressions et de ratonnades.

D’après Wikipédia : « Blood & Honour est parfois symbolisé par le code 28, tiré de la deuxième et de la huitième lettres de l’alphabet, « B » et « H ». »

Devinez le genre de blousons que portait hier le Service d’Ordre de Sauvons Calais ?

Sauvons Calais Blood and Honour

« Support 28 Hexagone », la branche française de l’organisation. Photo par Peter Allen.

Securité Blood and Honour

La même personne avec un brassart sécurité. Photo publiée par… Sauvons Calais.

Le même personnage, portant des gants de frappe, intervenant avec le SO de Sauvons Calais. Photo Nord Littoral.

Toujours le même personnage, portant des gants de frappe, intervenant au sein du SO de Sauvons Calais.
Photo Nord Littoral.

Des t-shirts de la divison SS Charlemagne

Sauvons Calais Divison SS Charlemagne

Un participant masqué de la manifestation Sauvons Calais portant un t-shirt sur lequel est inscrit « Charlemagne » avec le blason de cette divison SS. Photo The Telegraph.

La 33ème division de grenadiers SS Charlemagne était une divison SS composée d’environ 7 000 volontaires français. Elle a participé à la bataille de Berlin et fût vaincue par l’Armée Rouge.

Le blason de la SS Charlemagne, reproduit sur le t-shirt de ce sympathique manifestant.

Le blason de la SS Charlemagne, visible sur le t-shirt de ce sympathique manifestant.

Des saluts nazi pendant le discours de Kevin Reche

Photo Vice.

Photo Vice.

Salut nazi Kevin Reche

Photo The Telegraph.

salut-nazi

Photo Peter Allen.

Des hooligans nazis

Kategorie C

Capture vidéo RuptlyTV.

En Angleterre et dans certains autres pays, la police classifie les supporters de football par catégories. A représente les supporters « réguliers », B les ultras ayant parfois recours à la violence et C les hooligans les plus radicaux nécessitant une surveillance particulière.

Orthographié ici avec un K, le t-shirt fait aussi et surtout référence au groupe de RAC allemand Kategorie C, s’affichant ouvertement comme hooligan et néo-nazi.

Ces membres de la Youth Lens se font régulièrement remarquer lors des matchs du RC Lens et en marge des manifestations de Sauvons Calais pour leurs comportements racistes et les agressions qu’ils perpetuent. Ils ont également organisé une ratonnade ciblant le bar « La Crypte » à Calais durant l’été.

Mais tout ça n’est pas vraiment nouveau…

Le même Kevin Reche avec l'insigne de la 11e division SS Nordland

Kevin Reche arborrait lui aussi un blason SS en tatouage. Son ami préfère la rune d’Odal et la croix celtique.

Pour conclure

Citons à nouveau Kevin Reche : « Rassemblement du 7 septembre : un bel exemple ! « 


Action Antifasciste Calais

Photo publiée par l’Action Antifasciste NP2C

Aujourd’hui devait se déroulait la grande manifestation contre l’immigration organisée à Calais par une partie de l’extrême-droite radicale (Parti de la France, Sauvons Calais et le Réseau Identités). Les venues de Yvan Bennediti (dirigeant de L’Œuvre Française, ligue fasciste interdite depuis juillet 2013 suite à la mort de Clément Méric) et de Thomas Joly (néo-nazi picard ayant pris la tête du Parti de la France) avaient été annoncées en grande pompe.

Les fascistes avaient d’ailleurs commencé le week-end en fanfare en attaquant vendredi une lycéenne de 15 ans à la sortie de son école.

Seulement voilà, les calaisiens sont moins bêtes que ce que Kevin Reche et ses accolytes croyaient. Seuls 150 personnes ont fait le déplacement. Parmi eux, un grand nombre de militants d’ultra-droite étrangers au Calaisis certains portant même des t-shirts division SS ou effectuant des saluts nazis.

Sauvons Calais Division SS

Manifestant raciste portant un t-shirt Divison SS Charlemagne (photo The Telegraph)

Pour s’opposer au racisme et à l’obscurantisme véhiculés par Sauvons Calais, ainsi qu’à la politique de la terreur menée par le gouvernement et la mairie, deux évènements étaient organisés :

  • un tournoi de foot de solidarité avec les migrants auquel plus de 150 calaisiens participèrent (organisé par le Collectif contre le Racisme et l’Extrême Droite)
  • une contre-manifestation à l’appel de l’Action Antifasciste NP2C qui regroupa une centaine de personnes

Malgré la complaisance de la prefecture et des médias envers le rassemblement xénophobe organisé par Sauvons Calais, 200 personnes occupaient les rues de la ville pour réclamer l’ouverture des frontières et clamer leur fraternité avec les migrants ; les xénophobes n’étaient que 150.

Le « service d’ordre » de la manifestation raciste était composé de néo-nazis du bassin minier et de la métropole lilloise. Ils sont les auteurs de fréquentes agressions racistes ou ciblant des militants progressistes. Ces mauvais garçons ont eu la mauvaise surprise de tomber sur un groupe d’antifascistes dans le centre de Calais. Ils ont montré qu’ils étaient plus fort à la course pied qu’à assurer leur propre sécurité. Certains ont même trouvé refuge dans les WC d’un bar…


Solidarité Calais

Les groupuscules fascistes qui sévissent à Calais vont toujours plus loin dans l’ignominie. Leur stratégie d’instauration de la terreur envers les migrants et tous ceux qui les aident ne fait que s’intensifier. En prémice à la manifestation prévue dimanche qui regroupera une bonne partie de ce que la France compte comme consanguins bas du front nostalgiques du IIIème Reich, ces groupuscules ont mené hier une attaque ciblée : une bénévole de 15 ans, engagée auprès des migrants, a été frappée, y compris au sol, en sortant de l’école. Elle a dû être hospitalisée.

Calais Ouverture et Humanité a publié un communiqué détaillant le déroulement de l’attaque (informations confirmées par Lutte En Nord) :

Bonsoir

Ce que nous craignions tous a fini par arriver. Cet après-midi, une jeune bénévole de 15 ans s’est fait agresser à la sortie de son lycée. Un homme brun, cheveux très courts, vêtu d’un pantalon et blouson noir, tatouage sur les bras, casquette kaki sur la tête et chaussé de boots style rangers lui est tombé dessus sans crier gare. Sous le prétexte de lui demander du feu, il lui a asséné un violent coup de genoux dans l’aine. La jeune fille est tombée. A sa victime par terre, il a ensuite asséné un violent coup de pied dans le sternum. Elle était seule donc forcément sans défense. Il l’a laissée par terre sur les mots « si je te vois dimanche, je te flingue !». La police est venue avec les pompiers qui l’ont emmenée à l’hôpital. Elle est blessée physiquement et très choquée psychologiquement.

Ce n’était pas une attaque d’un larron tenté par l’occasion. C’était ciblé et intentionnel. Il le lui a dit. L’attaque d’un homme venu défendre les valeurs de la France contre la violence des migrants de Calais. L’attaque d’un homme partisan de ces groupuscules qui clament haut et fort que la France serait bien plus saine sans tous ceux qui ne correspondent pas aux critères physiques, culturels et religieux qu’ils ont déterminés. L’attaque d’un homme venu « sauver Calais » et qui a jugé que l’agression d’une jeune fille faisait partie de sa mission de sauvetage. Ou peut-être s’agissait-il simplement d’un calaisien en train de sauver sa ville.

Depuis plusieurs jours, les appels affluent sur divers sites ultranationalistes d’extrême droite du nord au sud de la France pour inviter tous leurs sympathisants à affluer vers Calais en vue de leur grand rassemblement de dimanche. Il avait suffit de jeter un rapide coup d’œil sur les profils Facebook des participants pour se rendre compte très rapidement à quoi Calais aurait à faire : saluts nazis, menaces de violence, insultes racistes, commentaires simplistes sur la politique à mener en France qui invariablement appelait à « nettoyer » le pays de sa population non française et non blanche. Tout cela fait partie de leur panoplie. Alors, forcément, quiconque se comporte aux antipodes de ce qu’ils prescrivent devient un ennemi, au même titre que ceux qu’ils méprisent tant. Même une gamine de 15 ans.

Certains calaisiens ont l’air de n’y voir que du feu et sont prêts à apporter leur apporter leur soutien en manifestant à leurs côtés dimanche, convaincus que ces gens-là sont la solution aux problèmes que rencontre la ville. Ces mêmes calaisiens affirment qu’ils ne sont ni racistes, ni haineux. Je pense que c’est le cas pour une partie d’entre eux. Je pense aussi que beaucoup d’entre eux ont oublié les sens des mots haine et racisme. Quant aux autres, je ne peux rien pour eux.

Je refuse de laisser mes concitoyens avoir bonne conscience. Je veux qu’ils sachent qu’ils se trompent. Non pas du haut de mon arrogance bien pensante mais simplement à la lumière de cette agression. Comment trouver des excuses à une telle lâcheté ? A tel acte mené par simple souci de vengeance et de répression. Un homme mûr qui vient attendre la sortie d’une jeune fille de son école pour la frapper uniquement parce qu’elle vient régulièrement en aide aux migrants de Calais. Qui, non seulement la frappe violemment, mais lui profère une menace de mort si jamais elle se hasardait à être dans la rue dimanche. Si cela ne leur ouvre pas les yeux, c’est qu’ils sont déjà dans la catégorie de ceux pour lesquels je ne peux rien. Qu’ils aillent rejoindre les rangs des méprisables.

Devant l’inquiétude de certains des membres du collectif Sauvons Calais concernant l’organisation et le déroulement de la manifestation contre l’immigration de dimanche, leurs organisateurs leur avaient promis un service d’ordre pour empêcher toute violence. Ils avaient omis de préciser que cela ne concernait que la journée de dimanche. Et nous autorise à douter que cela sera le cas.

L.

Nous apportons tout notre soutien à cette jeune bénévole et lui souhaitons un prompt rétablissement.

Nous appelons à participer massivement aux initiatives antifascistes et de solidarité avec les migrants organisées à Calais en opposition aux nazillons ce dimanche :

Face aux agressions de l’extrême-droite, rien ne sert de compter sur la police et la justice de l’Etat, toujours du côté des agresseurs fascistes. Seule l’autodéfense populaire permettra de faire reculer le racisme et la haine.