Solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah ! Manifestation devant le tgi de béthune – 22 octobre – 10h30

Publié: 21 octobre 2012 par luttennord dans Rendez vous
Tags:,

JPEG - 87.3 ko

Militant communiste de la cause palestinienne, Georges Ibrahim Abdallah est l’un des plus anciens prisonniers politiques du monde. Il est détenu depuis 28 ans.
Georges Ibrahim Abdallah avec son organisation, les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), a lutté avec acharnement contre les criminels impérialistes et leurs alliés sionistes. En 1982, l’armée israélienne envahit le Liban. Massacres de masse (les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila en sont un exemple), liquidation des intellectuels par les services secrets d’Israël, crimes contre l’humanité…

La lutte populaire s’organise contre l’occupant. Les FARL ripostent à l’invasion sioniste du Liban en exécutant en France Barsimantov, responsable du Mossad, et Ray, attaché militaire US et responsable de l’OTAN (machine de guerre au service de l’impérialisme américain) en Europe.
Arrêté en 1984 en France, Georges Abdallah a été condamné en 1987, par un tribunal spécial, à la prison à perpétuité avec une peine de sûreté de 15 ans, bien que sa participation directe n’ait jamais été établie. Le procès de Georges Abdallah fut le résultat d’une manipulation des services secrets français et d’une campagne de désinformation visant à faire l’amalgame entre les FARL et une série d’attentats aveugles commis entre 1986 et 1987.
Actuellement incarcéré à Lannemezan dans les Pyrénées, Georges Ibrahim Abdallah est libérable depuis 1999…
Le 28 décembre 2011, le préfet Yves Bonnet, ancien patron des Services secrets (la DST), ancien député, reconnaît dans cette incarcération de 28 ans « une vengeance d’État » et réclame la libération « du plus vieux prisonnier politique en France ». Oui, fidèle à ses engagements, Georges Ibrahim Abdallah n’a jamais rien renié de son combat pour la libération totale de la Palestine et continue d’exprimer sa solidarité avec les peuples en lutte contre l’impérialisme et le sionisme.
L’État français et sa justice aux ordres des États-Unis et d’Israël, ont refusé de le libérer en dépit de 7 demandes de libération conditionnelle, toutes rejetées. Le motif : Georges Ibrahim Abdallah a conservé intactes ses convictions politiques.
Ce mardi 23 octobre 2012, à Lannemezan, le tribunal d’application des peines examinera sa 8e demande de libération. C’est pour cela que nous avons choisi un lieu symbolique, le Tribunal de Grande Instance, afin de populariser ce combat pour la libération de ce résistant.
Dans notre Bassin minier pétri de culture internationaliste, les municipalités de Calonne-Ricouart et de Grenay ont fait de ce militant exemplaire de combativité un « citoyen d’honneur ».
Le combat pour la libération de Georges Abdallah est de la responsabilité collective de tous ceux qui se revendiquent du camp de la révolution et de la liberté des peuples : communistes, anti-impérialistes, anticolonialistes, antisionistes…
Aussi, nous vous invitons à prendre position contre ce scandale mondial que constitue l’incarcération de Georges Ibrahim Abdallah…
Le Peuple des Corons solidaires de Georges Ibrahim Abdallah

Pour en savoir plus :
http://liberonsgeorges.over-blog.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s