Vendredi 10 août – Lille, Hellemmes : des familles en errance.

Publié: 12 août 2012 par durruticolumn dans Infos
Tags:,

Après avoir eu vent des expulsions d’hier matin, dont j’entends parler depuis Budapest, je rentre en France à 20h30.
Ce qui est en train de se passer à Lille est insoutenable. Plus de 200 Rroms sont actuellement en situation d’errance dans la métropole ou sur les routes. Des voitures et caravanes ont été réquisitionnées, les habitats de fortune ont été démontés, pour empêcher à toutes les familles de dormir tranquilles. Les mêmes personnalités qui, il y a quelques mois, fustigeaient la politique extrémiste de la droite sont en train de se salir les mains de la pire manière qui soit : la négation des droits humains.

A Lille, une trentaine de personnes a trouvé refuge ce soir dans une salle. Les familles s’y entassent avec des enfants en bas âge : Rebecca a seulement trois jours. Sa maman et elle viennent d’avoir « l’autorisation » de sortir de l’hôpital… A l’étage, on se regroupe pour discuter logistique : il est question de mobiliser les réseaux sociaux, d’écrire un communiqué de presse pour dénoncer ces pratiques inhumaines. Il faut aussi penser à demain : il faudra faire déjeuner tout le monde. Dans la cuisine minuscule, quatre femmes préparent à manger. Les familles continuent d’affluer dans le quartier, amenant des voitures pleines d’affaires qui ne peuvent être stockées nulle part ailleurs.
Un appel : à Hellemmes, chemin Napoléon, six camions de police viennent d’arriver. Les assaillants encerclent les Rroms qui s’y sont réfugiés, errant depuis leur expulsion hier matin. On essaie d’y entrer pour apporter du lait pour les enfants. « Si vous entrez, vous ne sortez plus » rétorque la police. Les familles essaient de monter leur tente : impossible, la police ne les laisse pas faire. Pression morale insoutenable.
A Lille, le coucher s’organise. On dort sur ce qu’on peut : canapé, matelas de fortune, transat, ou à même le sol, emmitouflé dans les couvertures. Tandis que chemin Napoléon, à Hellemmes, les cars des forces de l’ordre vont sans doute patrouiller jusqu’à demain. Pour ? une nouvelle expulsion à 6 heures du matin ? Il paraît qu’il ne faut pas employer le terme de chasse à l’homme.
Alaa al Aswany signait il y a quelques mois ses articles à propos de la révolution égyptienne ainsi : « la démocratie est la solution ». En réalité la démocratie n’est pas une conclusion, elle n’est que le commencement : elle ne sert à rien si ses principes mêmes ne sont pas appliqués. Si le peuple est souverain, que pense le peuple des exactions que son gouvernement est en train de commettre ?
Il faut absolument que vous vous mobilisiez pour éviter ce qui est en train de se passer dans votre région et dans votre pays. Je ne peux pas croire que nous restions immobiles face à une telle inhumanité.

La démocratie est le commencement.

Source : Indymédia Lille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s