La directrice d’Areva à Science Po Lille

Publié: 3 avril 2011 par luttennord dans Infos, Rendez vous

Areva bientôt à lille

Chère madame la directrice Marketing d’Areva,

Alors comme ça t’as prévu de venir discuter de la gestion des risques nucléaires ! C’est vrai qu’un numéro de claquettes, alors que la centrale de Fukushima est en train de cramer, ça aurait été déplacé. Et puis de toutes façons, on commence à manquer d’humour. Mais bon, ça aurait au moins eu le mérite, chère madame la directrice Marketing d’Areva, d’être moins hypocrite de ta part.

Alors, qu’est-ce que tu vas bien pouvoir nous sortir comme salades ? Apparemment, depuis le 28 mars, Fukushima c’est trois accidents du niveau de Tchernobyl en termes d’émissions radioactives. Apparemment, trois réacteurs sont en fusion et n’ont plus d’enceintes de confinement. Apparemment, l’Union Européenne vient de multiplier par trois les limites de radioactivité autorisées dans nos aliments. Apparemment, les habitants de Tokyo sont à cours d’eau potable. Apparemment 160 000 personnes ont déjà été évacuées, alors qu’il faudrait en évacuer au moins le double. Apparemment, la centrale de Fukushima contamine l’eau et les sols du monde entier pour des éternités.

Et toi, chère madame la directrice Marketing d’Areva, tu viens ouvrir ta gueule sur la gestion des risques nucléaires ? Si t’aimes ça, gérer du nucléaire, pourquoi t’irais pas plutôt en bouffer directement au Japon ? Pourquoi t’es pas déjà sur la liste des liquidateurs volontaires ? Pourquoi tu laisses des gamins enrôlés par l’armée pour faire le sale boulot ? Pourquoi tu démissionnerais pas tout de suite ? Est-ce que tu peux encore embrasser tes enfants sereinement quand tu les déposes à l’école le matin ?

En tout cas, chère madame la directrice Marketing d’Areva, si t’oses mettre les pieds à Sciences Po le 8 avril à 18h, on te promet un comité d’accueil du plus bel effet.

 

Advertisements
commentaires
  1. Alison dit :

    Bonjour,

    Je suis tombée sur cet article parce que j’ai demandé moi-même à la directrice d’Areva de venir faire une conférence à Sciences Po, et qu’elle a gentiment accepté ma proposition.

    Sachez que j’ai fait la demande en Octobre, et que notre invitée ne vient pas en réponse à Fukushima.

    D’autre part, à Sciences Po, nous sommes des étudiants réfléchis, intelligents et ouverts d’esprits. Toute conférence est donc éducative et intéressante. Il est vrai que le sujet du nucléaire est très sensible à l’heure qu’il est, et rend donc la conférence et le débat d’autant plus excitant et enrichissant. Je ne vois pas ce qu’il y a de mal à s’instruire.

    Les réfractaires aux dialogues, débats, à la réflexion critique et bon sens, comme vous, devriez en prendre de la graine.

    Cordialement,
    Alison

    P.S. J’ai des amis à Tokyo qui me disent que ça va, niveau eau, ils ont ce qu’il faut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s