Retour sur le rassemblement du comité des sans-emplois de Béthune

Publié: 25 décembre 2010 par durruticolumn dans Syndicalisme
Tags:, , , , ,

A l’appel des UL CGT de Béthune, Bruay, Auchel, Isbergues, Lillers et du Comité des sans-emplois CGT de Béthune, une vingtaine de militants ont hier bravé le froid et réclamés une prime de 500€ pour les chômeurs et précaires.
S’y sont retrouvés des syndicalistes de la CGT, de SUD, de la CNT, de l’Intersyndicale du Bassin minier et Daniel Dewalle, conseiller général communiste du Pas-de-Calais.

Leur presse :  un article de La Voix du Nord.

Le comité des Sans-emploi de Béthune et ailleurs réclame 500 E de « complément social d’urgence »

samedi 25.12.2010, 05:03 – La Voix du Nord

Une vingtaine de personnes s’est rassemblée, hier, devant la sous-préfecture.

Ni le froid ni le jour ne les a empêchés de se rassembler sous les fenêtres de la sous-préfecture. Hier, en fin d’après-midi, et durant une heure, une vingtaine de personne a manifesté pour réclamer une prime de Noël de 500 E. Un rassemblement qui s’est organisé à l’appel du comité de Sans-emploi de Béthune et ailleurs, avec le soutien des 5 unions locales CGT d’Auchel, Béthune, Bruay, Isbergues et Lillers.

On notait également la présence de représentants de l’Intersyndicale du bassin minier. Une entité, née des manifestations contre la réforme des retraites, qui regroupe la CGT, FO, SNES, SUD et des organisations lycéennes et étudiantes.

Plus qu’une prime de Noël de 500 E pour les chômeurs, c’est « un complément social d’urgence » que réclament les manifestants. En voulant s’inspirer du mouvement de 1997, où les chômeurs après avoir occupé les ASSEDIC, avaient obtenu du gouvernement Jospin, et de Martine Aubry, alors ministre de l’Emploi et de la Solidarité, une prime de 3 000 F, à l’époque.

« Nous constatons que la misère s’installe dans le Béthunois, avec les différentes fermetures des entreprises. Les chômeurs sont victimes de coupures d’électricité ou de gaz parce qu’ils n’arrivent pas à payer leur facture. Nous souhaitons mettre l’Etat devant ses responsabilités », déclarait un porte-parole de la CGT. • D. C.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s