communiqué No Border à Bruxelles

Publié: 1 octobre 2010 par luttennord dans Infos

Communiqué de presse de Precarious United sur la manifestation contre l’austérité du 29 septembre à Bruxelles et l’annulation des actions de désobéissance civile du 30 septembre

Dans la capitale de l’Europe qui se targue de protéger les droits fondamentaux, le simple droit à manifester a été à maintes reprises bafoué. Avant même de rejoindre la manifestation, la police a procédé à des arrestations un peu partout dans la ville. Les banderoles et pancartes, notamment celle « freedom of movement », ont été confisquées place Bara au départ du Bloc Critique sous prétexte qu’elles n’étaient pas conforme à l’esprit de la manifestation. Sous ce prétexte, la police a isolé ce groupe du reste des manifestants et a tenté de les empêcher de manifester. Malgré cette chasse à l’Homme excercée par la police, le Bloc Critique a réussi à s’intégrer au cortège mais Porte de Hal, les policiers ont attaqué, gazé, matraqué, humilié et arrêté le bloc reformé.

Au total, il y a eu 350 arrestations administratives puisqu’aucune charge pénale n’a plus être établie contre les manifestants arrêtés: aucune dégradation commise, aucune arme ou objet dangereux trouvé, seules quelques cagoules… L’argument avancé par la police était que le groupe n’était membre d’aucun syndicat et donc susceptible d’être incontrôlable et violent. Les syndicats, loin d’avoir démenti cette version, l’ont cautionné en rappelant à l’ordre les affiliés qui tentaient de protéger le Bloc Critique des assauts policiers. Dès lors, le simple fait de manifester ne semble plus être un droit.

Puisque la suspicion prime le droit à s’exprimer et à revendiquer, et afin de nous protéger, nous avons décidé de suspendre les actions de désobéissance civile non-violentes prévues aujourd’hui contre les lobbies et les zombies européens.

De Grèce à l’Espagne en passant par la Belgique, la génération précaire réclame le droit de lutter contre la crise et les syndicats n’expriment pas les besoins des couches les plus touchées par l’austérité: jeunes, femmes seules avec enfant, précaires et immigrés.

info at precarious-united.eu
tel : 0479 692911

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s