Braderie de Lille : Vous casserez votre tirelire ? Nous briserons les leurs !

Publié: 2 septembre 2010 par luttennord dans Infos

Vous casserez votre tirelire à la braderie ? Nous briserons les leurs !

Les panneaux multi-formes « Réservé Braderie » ont envahi la ville, les camping-cars affluent, la météo n’en peut plus d’être consultée…et bientôt la braderie aseptisée prendra place. Alors que certain-e-s iront écouler leurs bibelots ressortis du grenier pour l’occasion, afin d’arrondir les fins de mois d’une vie toujours plus mordillée par le système, d’autres qui seront surement majoritaires étaleront leurs stocks habituels, une étendue de bouffe, de fringues, de conneries matérielles inutiles à perte de vue et à gerber. La monotonie consumériste en bas de chez vous, et pour rien du tout !

Très vite, la foule de toute la france va venir s’entasser dans les allées, éparpiller son fric et avoir l’illusion de faire des affaires au milieu du spectacle éphémère de la consommation sécurisée, ou de la fête bien rangée. L’équipe des bleus dépéchée spécialement à chaque coin de rue pour l’occasion restera dans un état d’inactivité profond, mais la foule se sentira mieux à leur vision, ou un malaise se fait sentir, il ne sera que passager, pas de quoi penser à se révolter ou que ces instruments de la terreur ne devraient pas exister.

A quelques pas de là, certain-e-s privé-e-s d’identités et interdit-e-s de circuler bradent leur vie à des passeurs, d’autres se demandent jusqu’à quand ils auront un toit, une caravane à cet endroit, ou si ils dénicheront quelques choses à manger autres que des kilos de coquilles de moules étalées…et à quelques autres pas, ceux qui tireront le profit de tout ça, acteur-ice-s et/ou pion-e-s, monstres financiers, industriels et autres politiques.

Parce que la braderie est l’exemple parfait de comment fonctionne ce système, avec sa foule qui consomme, des marchand-e-s qui les aident, et quelques individu-e-s qui tirent profit du tout, en étant bien malheureux de dissimuler et faire oublier tout le revers de leurs côtés pervers ; c’est un évènement qui mérite la destruction imminente de leurs tirelires, la chute des vitrines des sbires de ce monde nauséabond où l’on donne l’illusion de vivre et d’être libre au travers de la consommation, tout en justifiant les caméras, les cartes à puces et autres RFID…pour mieux tout contrôler et stigmatiser.

Ne vous étonnez plus de voir des caméras arrachées, des vitrines brisées, des murs taggés, des pubs barbouillées…du sabotage décomplexé à l’égale du fascisme étatique aujourd’hui étalé. Ce n’est que l’expression de la violence d’un système renvoyée au même système. Et plutôt que de vous offenser et d’être choqué-e-s, aidez nous à le faire ! Groupez vous avez vos pair-e-s, un peu de réflexion, de préparation et actions…Après ses façades, c’est les bases de leur système qui tomberont. Prendrons place celles de celui que nous construisons, et construirons.

Des anticapitalistes autonomes…

Les commentaires sont fermés.