CEGELEC : Grêve illimitée à partir de ce lundi 28 Septembre, partout en France

Publié: 26 septembre 2009 par luttennord dans Infos

salaire

cegelec, les raisons d’une grève et d’une lutte à mort !

Pourquoi la grève à Cegelec à partir du 28 septembre ?

1) La moyenne de salaire mensuel d’un ouvrier et de 1650 euros bruts, soit 8OOO frs nets, notre grève porte donc sur l’augmentation des salaires.

2) En 2003, 2 fédérations syndicales ont signé (en plein de juillet), un accord d’annualisation des salaires dans lequel ont été insérés, la PFA (prime de fin d’année, 7O% d’un mois de salaire pour les ouvriers et 85% pour les Etam) et la prime vacance (30% d’un mois de salaire). Depuis cette signature, les salariés en sont arrivés à la perte quasiment complète de cette prime, qui aujourd’hui sert de complément à la direction pour être dans les clous des accords paritaires. Si aujourd’hui, nous demandions la suppression de cette PFA, l’ensemble des salariés ouvriers et Etam auront immédiatement une augmentation mensuelle d’un minimum de 50 euros. Certains salariés seraient sous le Smic si cette prime n’était pas prise en compte dans le calcul. Notre grève porte donc aussi sur la suppression de la PFA du calcul des salaires annualisés.

3) Historiquement, dans 8O% des agences, les salariés de chantier étaient dédommagés de leurs frais professionnels sur la base du domicile au chantier avec un calcul en 5 zones concentriques. C’est-à-dire que plus votre domicile était éloigné de votre chantier, plus vos remboursements de frais augmentaient dans la limite de 100 kms A-R quotidiens. Au-delà, les salariés pouvaient prétendre à une somme forfaitaire de grands déplacements s’ils restaient en pension ou mais pas dans toutes les agences, à un remboursement sur la base d’une grille s’ils rentraient chaque soir.

La direction de Cegelec avait dans l’obligation de cotiser à l’Urssaf sur la part imposable de ces frais, mais volontairement, elle ne les a pas déclaré, d’où un contrôle Urssaf de grande ampleur. Mais la somme demandée par les Urssaf pour redresser Cegelec se base sur d’un côté les frais professionnels à hauteur de 40% du redressement, et de l’autre sur les frais généraux à hauteur de 60%, et personne n’a encore accéder au dossier complet. Et si nous l’obtenons, et nous l’aurons, nous allons démontré que Cegelec a fait un plan social déguisé sur 3 ans en allouant des primes énormes de départ volontaire ou pour licenciements déguisés, à hauteur de plusieurs dizaines de millions d’euros à plus de 3000 salariés.

Aujourd’hui Cegelec le cache car des hauts dirigeants vont comparaître prochainement devant les tribunaux. Outre le fait qu’elle a mis dans ses comptes annuels ces redressements complets, ce qui lui a permis de ne verser aux salariés qu’une participation aux bénéfices réduite de 1000%, elle a dénoncé tous les usages et les accords en place, pour dit elle se mettre en conformité avec les Urssaf. Mais ces dénonciations font perdre aux salariés des milliers d’euro par an, pour certains jusqu’à 1000 euro par mois, d’où la colère des salariés. Car Cegelec a décidé de modifier tous les calculs de déplacements, non plus à partir du domicile mais à partir d’un lieu qu’elle-même a défini (agences, centre de travaux…). C’est-à-dire qu’un salarié qui habite loin de son lieu de rattachement, et qui travaillera près de chez lui percevra plus qu’un salarié qui habitera loin de son lieu de rattachement mais qui travaillera près de ce lieu de rattachement. Ce qui veut dire que des salariés qui feront 30 kms par jour toucheront 5 fois plus que le malheureux salarié qui en fera 100. Il n’y a plus d’équité, c’est le cas par cas, l’envoi disciplinaire sur des chantiers pour faire partir le salarié complètement incapable de suivre financièrement mais une récompense pour ceux qui se taisent et acceptent tout… l’arbitraire le plus complet.

Et pourtant maintenir les accords et usages actuels, représente à peine 0,50 cts d’euro de l’heure en moyenne, c’est-à-dire 3% des bénéfices nets après impôts, c’est-à-dire 3% des sommes reversées aux actionnaires…C’est-à-dire 0,07% du chiffre d’affaires total de Cegelec dont 76% est réalisé en France par une unité du groupe qui s’appelle Cegelec France Business (CFB) qui regroupe 11500 salariés soit 40% de l’effectif total déclaré. Ces cotisations sociales sur les frais de déplacement représentent 8O% des frais généraux liés aux véhicules de fonction pour les directeurs, les DRH, les RRH, les chefs de services et les responsables financiers. Enorme, oui, mais certains PDG de filiale roule dans des AUDI Q7…de fonction !

4) Mais Cegelec a aussi dénoncé les « prévoyances conventionnelles gros risques » des Etam et Cadres, ce qui va faire augmenter les mutuelles de 20% pour tous les salariés… Pourquoi, pour gagner 500 000 euro sur leurs impôts et taxes.

5) Mais dans la même année Cegelec est exonérée de 12 000 000 d’euros sur les cotisations sur les bas salaires, a offert 55 000 000 d’euro de stocks options à 1000 cadres dont 8OO en France, a octroyé 3 500 000 de bonus à 600 cadres qui ont atteints leurs objectifs, les salaires des directeurs, DRH, RRH, ont été augmentés de 12%, un directeur d’une unité de 400 salariés peut toucher jusqu’à 143 000 euros mensuels hors prime, avec voiture de fonction, carte de carburant et d’autoroute en sus… mais ils osent réclamer aux CE leur droit à un colis ou un bon d’achat… En 2008 les actionnaires financiers et les dirigeants ont empoché 1,1 milliard sous forme de plus values qui ont été possibles entre un achat en 2006 et une revente en 2008 !

6) Donc ceux qui à ce jour, ne comprendraient pas les raisons de cette légitime lutte, nous leurs proposerons de rentrer dans les ordres et de se fouetter et tendant l’autre joue, car nous ne pouvons rien pour eux…

commentaires
  1. moi dit :

    me voila depuis dix ans au sein du groupe cegelec qui avant avait une tres bonne reputation .
    ce que je regrette actuellement c’est le marché de l’emploi qui ce fait de plus en plus petit . car je n’aurai pas une vie de famille construite de 5 personnes je serai deja parti de cette entreprise qui ne fait que diminuer nos salaires en agrandissant les siens .
    je suis a 9,20 euro de tarif horaire et je pense avoir beaucoup plus evolué par rapport a mon « savoir faire » lors de mon embauche
    cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s