Calais : Destruction imminente de la « Jungle »

Publié: 17 septembre 2009 par luttennord dans Infos, Rendez vous
Tags:,

besson prépare son fuck aux droits humains

Besson tel quelTout le monde a pu voir comment des ministres de Sarkozy n’étaient que des personnages vulgaires, menteurs et racistes comme certains poivrots décérébrés affalés au bar d’un quelconque café.

Le discours de Besson sur les motifs de la destruction en est encore un nouvel exemple. Mais nous étions, à Calais, habitués à recevoir les motifs farfelus de la sous-préfecture.

Entre autre bêtise, Besson parle de 180 retours volontaires mais il omet volontairement de préciser qu’il ne s’agit pas des afghans. Ce mensonge indique la volonté de déporter les afghans dans un pays où ils risquent la mort. Il ne s’agira pas que d’une destruction d’abris.

Changement de tactique policière

En octobre 2008, il y eut d’abord une première tentative d’expulsion, puis en novembre, durant 3 soirs consécutifs, la police a bloqué les routes et des policiers en civil ont filtré les réfugiés dans la jungle, ne retenant que les afghans. Aucun témoin n’était toléré.

Attaque des zones de passage

Depuis la semaine dernière, plusieurs faits se produisent : des témoins français racontent avoir aperçu des hélicoptères, soit pour chasser les afghans, soit pour éclairer les zones de passage.

Ce mercredi, à 18h, les CRS et la PAF de Coquelles ont encerclé le coin du bois des Garennes et ont arrêté 25 personnes. Selon un témoin, trois d’entre elles ont été tapées après avoir été photographiées ( !). ça ne s’arrange pas côté gros fachos sous ordre d’Hortefeux.

Par petits paquets : amorce de la destruction disparitions des afghans Trois compagnies différentes étaient présentes la semaine dernière : la 11, la 3 et la 7. En novembre 2008, c’était le même nombre de compagnies avant les opérations de rafle réquisition du proc Le nombre élevé de réfugiés et l’organisation de la jungle, le ratage de novembre 2008, ont fait évoluer les procédures policières. mercredi 16Mardi 15 septembre, à 10h, les policiers étaient à nouveau dans la jungle, à filmer les habitants dans leurs abris qui portent chacun un numéro. (ce qui est une grave erreur)

Et ce mercredi soir, les CRS 7 sillonnaient parfois avec leurs girophares, les rues du centre-ville, avant de se retrouver à la jungle vers 23h30.

Ils ont procédé à l’arrestation de 15 personnes à l’intérieur de la jungle : les CRS auraient limité leur nombre d’interpellés !

Donc 40 afghans à la PAF de Coquelles cette nuit.

Les policiers ne sont pas racistes. Comme Hortefeux, ils le prouvent en rompant avec les afghans le ramadan…

L’étau se resserre : Philippe Blet va-t-il intervenir pour stopper les chiens de Besson ?

Une partie de la jungle appartient à la CAC, dirigée par Philippe Blet. L’homme a déjà produit sur son site ses remarques scandalisées sur les destructions de squat par le passé.

Maintenant qu’il est premier adjoint de la mairie et en position de force, que fait-il donc pour empêcher ce qui va se produire ?

zetkin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s