Vidéo  —  Publié: 12 janvier 2013 par luttennord dans Infos


affiche-sans-papiers

Plusieurs dizaines de sans-papiers sont toujours en grève de la faim à Lille depuis le 2 novembre 2012.

Les choses sont désormais dramatiquement simples : des vies sont en jeu ! Or, le gouvernement continue de jouer l’épreuve de force contre ces femmes et ces hommes dont le seul crime est d’exiger d’être traité-e-s dignement. Il joue le pourrissement de la grève en refusant toute ouverture au risque d’un drame qui peut arriver à n’importe quel moment. Cette situation est indigne et humiliante ; elle doit cesser !

Le CSP 59 réclame le retour des 2 grévistes de la faim expulsés le 30 décembre 2012, la réparation des effets du sarkozysme (promesse de Hollande), la régularisation de tous les sans-papiers lillois participant ou ayant participé à la grève de la faim, le respect du droit du CSP 59 et de tous les CSP à défendre les dossiers en préfecture, la motivation des décisions préfectorales et l’exercice du droit à la défense argumentée des dossiers sur la base de l’accord Delarue, l’abrogation de la loi xénophobe CESEDA, la promulgation d’une loi empêchant que les patrons utilisent les sans-papiers pour déréglementer le marché du travail.

D’autre part, la mobilisation monte en puissance. Des actions de solidarité ont eu lieu à Paris les 4 et 7 janvier, à Marseille et Lyon le 8 janvier, à St Denis, Rennes et Bordeaux le 9 janvier. A Bordeaux, trois nouveaux rassemblements sont prévus place de la victoire : jeudi 10 à 18h, vendredi 11 à 18h et samedi 12 à 16h. A Paris, un nouveau rendez-vous est fixé le vendredi 11 à 13h devant la Bourse du Travail, 29 du Temple / 85 rue Charlot (M° République) pour un départ à 14h30 vers l’Assemblée Nationale.

Manifestation de solidarité à l’occasion du 72° jour de grève :
samedi 12 janvier 2013 à 15h, place de la République, Lille

Rassemblements de soutien :
tous les jours à 18h sur le parvis de l’église St Maurice, Lille
(besoin de couvertures, lingettes, thé, sucre et eau minérale)



Les Sans Papiers en grève de la faim

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos, 59800, Lille Fives – tél : 0680575061 -

e-mail : csp59@wanadoo.fr

A 59 JOURS DE GREVE DE LA FAIM  

M. VALS IMITE SARKOZY SUR INJONCTION DES LE PEN : LES DEUX GREVISTES DE LA FAIM ALGERIENS SONT A CDG POUR ETRE EXPULSES

Pour ne pas apparaître « laxiste » aux yeux des le Pen, après avoir amené l’un des grévistes de la faim dans un état intransportable à la cour d’appel de Douai et malgré l’ordonnance qui précise « L’ordonnance de prolongation de rétention précise que « le préfet s’engage par ailleurs à soumettre les deux sans papiers à une mesure d’examen médical », VALS et le préfet du nord viennent d’amener nos deux camarades à l’aéroport Charles De Gaulle.

Cet acte montre que tous les communiqués préfectoraux « d’ouverture, de dialogue et d’engagement » ne sont en réalité que du papier gaspillé à déchirer à la première occasion.

L’Etat dit publiquement une chose et agit différemment, c’est le début du règne d’une inhumanité dont on ne fait que commencer à voir poindre le bout du nez.

L’affaire Aurore Martin a annoncé des pratiques de l’ambitieux M. VALS qui peut dépasser en acte Sarkozy/Guéant/Hortefeux/Besson. VALS a osé « extrader » (sic !) une Française en Espagne et ose amener des grévistes de la faim à l’aéroport en vue de les expulser, lesquels avaient été libérés par le JLD en première instance avant que la cour d’appel n’annule la décision de les libérer sous réserve que le « préfet s’engage par ailleurs à soumettre les deux sans papiers à une mesure d’examen médical ».

Le CSP59 avait souhaité que soit évité l’acharnement qui consiste à ajouter au contentieux de la grève de la faim une prise en otage puis une punition des deux grévistes de la faim au CRA.

Le CSP59 dénonce la perfidie inhumaine du Ministère de l’intérieur et de la préfecture qui se soumet aux injonctions et aux provocations xénophobes du FN au nom de ne pas apparaître « angélique » ou « laxiste ».

L’histoire dira quelles ignominies l’ambitieux VALS est-il prêt à faire et refaire pour utiliser comme SARKOZY le ministère de l’intérieur dans une stratégie de préparation de la succession de Hollande et de conquête du pouvoir présidentiel.

Le CSP59 appelle à la mobilisation de tous pour dire NON A UNE POLITIQUE SOCIALISTE COPIE DU SARKOZISME QUI LUI-MEME IMITAIT LE FN EN FAISANT LE LIT ELETORAL DES LE PEN.

30/12/12


664755_504913489541859_1755717782_o

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos, 59800, Lille Fives – tél : 0680575061 – fax : 03.20.74.16.68 –
e-mail : csp59@wanadoo.fr

AU 48éme JOUR
RESULTATS DE LA CONSULTATION DES SANS PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM
SUR LES ANNONCES DE LA PREFECTURE DU NORD
CONCERNANT LA LISTE PORTEE PAR LA GREVE DE LA FAIM

81 poursuites de la grève de la faim, 7 suspensions, 3 qui ne se prononcent pas. Tels sont les résultats de la consultation des grévistes de la faim suite à la décision présentée par la préfecture à la délégation du CSP59, du MRAP, de la LDH, du GRIAM et du Collectif Afrique, décision qui a fait l’objet d’un communiqué préfectoral.
Les sans papiers grévistes de la faim ainsi que l’AG des sans papiers non grévistes prennent acte de l’annonce d’une régularisation sur la base de la circulaire du 28 novembre de 9 plus 44 sous condition de complément de dossiers sur la liste portée par la grève de la faim.
Les sans papiers grévistes de la faim ainsi que l’AG des sans papiers non grévistes constatent aussi que le préfet continue d’ignorer au 48éme jour la grève de la faim et fait ainsi comme si elle n’existe pas.
C’est d’ailleurs la même tactique qui l’a conduit à disperser les sans papiers grévistes de la faim dans des foyers d’hébergement de la région de Fourmies, Maubeuge, Cambrai, Dunkerque, Saint Omer, Lens, Arras, Anzin, Roubaix, Lille, etc. avec des antennes médicales qui, à l’instar des hôpitaux, remettent parfois des bilans de santé douteux (on suppose que le préfet reçoit les bons) et parfois expulsent des grévistes pour les réadmettre quelques minutes plus tard.
Les sans papiers grévistes de la faim ainsi que l’AG des sans papiers non grévistes demande au préfet de les respecter en reconnaissant leur grève de la faim parce que leur refus de s’alimenter depuis le 2 novembre est une conséquence du refus du préfet d’accepter le droit au CSP59 d’exercer le droit à la défense argumentée de leurs dossiers en préfecture.
Donc le préfet ne peut échapper à sa responsabilité TOTALE dans la situation ainsi créée, responsabilité qui a consisté aussi à faire la sourde oreille jusqu’à plus de 40 jours de grève de la faim.
Les sans papiers grévistes de la faim ainsi que l’AG des sans papiers non grévistes en appellent aussi au gouvernement PS et au ministre de l’intérieur M. VALS pour que l’abus de pouvoir, l’arbitraire, l’injustice que Sarkozy, ses ministres Hortefeux, Besson, Guéant et son préfet (qui vient d’être remplacé comme préfet du grand Paris) ont fait subir aux sans papiers du CSP59 soient réparés.
Les sans papiers grévistes de la faim ainsi que l’AG des sans papiers non grévistes espèrent que le SENS DE L’EQUITE ET DE LA JUSTICE REPARATRICE prévalent avant tout autre considération pour que soit mis en œuvre l’exercice serein et apaisé de l’autorité bien comprise de l’Etat de droit qui respecte les usagers avec ou sans papiers.
Les sans papiers grévistes de la faim ainsi que l’AG des sans papiers non grévistes demandent aussi que les hôpitaux cessent d’être des officines aux ordres de la préfecture admettant les grévistes de la faim avant de les mettre dehors à plus d’une heure du matin avec l’aide de la police juste après les réponses de la consultation au nom du fait que la préfecture aurait fait des avancées.
Ecrire une nouvelle page en reconnaissant le massacre sanglant du 17 octobre 1961, les crimes coloniaux et la sale guerre coloniale, c’est aussi à l’occasion du voyage en Algérie du président hollande réparer l’injustice causée aux sans papiers, notamment grévistes de la faim majoritairement Algériens par 5 ans de guerre non déclarée par Sarkozy/Canepa au CSP59 par la régularisation échelonnée de la liste portée par la grève de la faim.
Dans son communiqué on lit que « Le préfet regrette cependant que le CSP 59 n’ait pas, à ce stade, donné de réponse positive à son éventuelle transformation en association, qui est une condition nécessaire pour une discussion sereine et transparente et pour une participation à une instance formelle de dialogue ». Rappelons que le porte parole du CSP59 a rappelé que la réponse à cette demande appartient aux sans papiers et que l’AG du CSP59 ne peut être réunie qu’après la grève de la faim afin qu’elle puisse y répondre.
le CSP59 Jeudi 20 décembre 2012

AU 51éme JOUR
SAMEDI 22 DECEMBRE A 15H PLACE DE LA REPUBLIQUE A LILLE
MANIFESTATION REGIONALE POUR DIRE AU PREFET : REGULARISEZ MAINTENANT !

TOUS LES JOURS A 17H RENDEZ VOUS AU LOCAL PUIS MANIFESTATION DE SOUTIEN AUX GREVISTES DE LA FAIM
TOUS LES MERCREDIS A 18H PLACE DE LA REPUBLIQUE/PARVIS DES DROITS DE L’HOMME : MANIFESTATION


affiche-sans-papiers

Lettre ouverte à Monsieur le Préfet diffusée hier :

Lille, le 18 décembre 2012 Lettre ouverte au Préfet du Nord, Dominique Bur

Organisations et personnalités associatives,
artistiques, syndicales et politiques du Nord-Pas de Calais

Il est temps, M. le Préfet, de passer aux actes pour que cesse la grève de la faim des Sans-papiers

Ce mercredi 19 décembre, les Sans-papiers grévistes de la faim entameront leur 50e jour de jeûne.

Depuis l’évacuation du local de l’église réformée de Fives où ils avaient trouvé refuge, ils ont été éparpillés et transférés d’hôpitaux en centre d’hébergement, jetés sur les trottoirs, recueillis dans des locaux associatifs ou syndicaux. Certains ont été gardés à vue au commissariat, un autre placé en centre de rétention.

Cette tentative d’invisibilisation de leur lutte a échoué. L’acharnement inhumain dont ont fait preuve vos services n’a pas réussi à entamer la détermination des grévistes de la faim. Aujourd’hui, leur état de santé fait craindre le pire.

Il est temps, Monsieur le Préfet, de reconnaître la réalité de cette grève de la faim et de répondre aux revendications des Sans-papiers qui ne demandent que le droit de pouvoir vivre dignement dans ce pays. Chaque jour de jeûne supplémentaire, l’état de santé des grévistes se dégrade et le risque d’accident grave devient plus important.

L’ouverture dont vous avez fait preuve en recevant le CSP 59 en préfecture le 6 décembre dernier doit maintenant se transformer en actes pour que cesse la grève de la faim avant toute issue tragique dont vous porteriez l’entière responsabilité.

Il est urgent de régulariser les Sans-papiers en grève de la faim et permettre à nouveau l’exercice du droit à la défense argumentée des dossiers de tous les Sans-papiers par le CSP 59 au sein de la commission préfectorale, qui a permis de 2004 à 2007 sur la base de l’accord DELARUE, jusqu’à sa remise en cause par votre prédécesseur Monsieur Canépa, de ne pas pousser les sans papiers au désespoir et donc à la grève de la faim.

Vous recevez à nouveau ce mercredi 19 décembre le CSP 59. Le 10 décembre, une liste de 147 personnes vous a été remise dont, dites vous, « la situation sera examinée au cas par cas au regard des critères définis par la circulaire du 28 novembre 2012 du ministre de l’Intérieur relative à l’admission au séjour des étrangers ».

Lors de la précédente rencontre, le 6 décembre dernier, le CSP 59 vous a fait une proposition de sortie de la grève de la faim qui permet de rester dans le cadre de cette circulaire. Nous vous demandons, Monsieur le Préfet, de prendre en compte cette proposition et de passer aux actes pour que cesse cette grève de la faim.

Association Environnement Développement Alternatif (EDA), Association Marocaine des Droits Humains-Nord France, Association des Tunisiens du Nord de la France, APU Moulins, ARDLFM, Association des Familles Laïques de Roubaix, ATTAC Valenciennes, Au-delà des frontières (Calais), Cordillera, DAL 59/62, FASTI, Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP), Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités (MRES), MRAP 59/62, RESF 5962, Tiwizi 59, T’OP! Théâtre de l’Opprimé, LA Vache Bleue (compagnie), CGT Educ’Action Nord, CGT métallurgie Nord-Pas de Calais, USTM CGT Hainaut Avesnois Cambrésis, UL CGT de Tourcoing, Onnaing et Valenciennes, Union Régionale des syndicats CNT, Confédération paysanne 59/62, FSU 59/62, Union Syndicale Solidaires 59/62, Sud éducation 59/62, SUD Etudiant-e Lille, SUD santé sociaux 59, UNEF Lille, Les Alternatifs, Coordination Communiste, Europe Ecologie Les Verts Lille, Gauche anticapitaliste, Gauche Alternative (FASE), Gauche Révolutionnaire, Gauche Unitaire, Mouvement des Jeunes Communistes de France – Fédération du Nord, NPA 59/62, Parti de gauche 59, PCF Lille, PCF Douai, PCF Hergnies, PCF agglomération roubaisienne, La Voie Democratique Lille, Groupe des élus communistes de la Ville de Lille, Groupes des élus EELV de Lille, Alexandre D’ANDREA, maire adjoint MERICOURT, Corinne DONNAINT, conseillère régionale PCF,

Jacques GAILLOT, Evêque de Partenia, Mehmet ARIKAN, TR!BU association, Rudolf BKOUCHE, militant UJFP, Saïd BOUAMAMA, Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires, Hélène CHANSON, militante associative (Touscan membre du réseau MRES), Jean-Claude D’HALLUIN, Président de l’Union Rationaliste Métropole Nord (URMN), Louisette FARENIAUX et Nasséra ZAIDI, militantes MRAP, Mireille HAVEZ, militante associative, Marc LEBLANC, militant associatif, Jean-François MARTEL, président fondateur de T’OP!, Danièle MOUTIER, Armelle DEROOZE, Michèle TALFER, Marina LAMBEC, Eric WEGRZYNOWSKI, responsables de l’UR-MN (Union Rationaliste – Métropole Nord), Rémy POURQUIER, étudiant à Sciences Pô Lille, trésorier du Bureau des Arts de Sciences Pô Lille, Marie PRETE, conteuse, Ali RAHNI, militant associatif, Benoît SAVOURE, président du MRAP Nord Pas de Calais,Michèle TALFER, Martine VELGHE, Samia MERGHEBI et Michel GRASSET, responsables de L’association des Familles Laïques de Roubaix, Anita VILLERS, présidente de EDA (association Environnement Développement Alternatif), Jean-Christophe VISEUX, metteur en scene, comédien, Gérard ASCHIERI, ex-secrétaire général de la FSU , membre du conseil économique , social et environnemental, Willy DANS, secrétaire de l’UIL Solidaires du Valenciennois, Jean-Pierre DELANNOY, secrétaire régional USTM CGT Nord-Pas de Calais, Jean-Paul DELESCAUT, secrétaire général de l’UL CGT Valenciennes, Philippe ENCLOS, Secrétaire national du SNESUP-FSU, Antoine JEAN, porte parole de la Confédération paysanne 59/62, Samuel MEEGENS, secrétaire général de l’UL CGT Tourcoing, Vladimir NIEDDU, militant syndical SUD santé sociaux, Roger POUILLE, secrétaire général de l’UL CGT d’Onnaing, Eric SANTINELLI, secrétaire général du syndicat SUD-Rail de la région Nord Pas de Calais


La préfecture n’a pas révélé les noms des 9 régularisés. Les personnes concernées seront prévenues par courrier dans quelques jours !

csp-prefecture

Source : RASED en lutte

Manifestation tous les soir à 18h place de la République à Lille en soutien aux grévistes.