Archives de novembre, 2009


[English version below]

Protestation des deux côtés de la Manche contre le régime frontalier
anglo-français
====================================================================

Ce samedi 28 Novembre 2009, des militants franco-britanniques ont
organisé une manifestation solidaire des deux côtés de la Manche à
Calais et à Folkestone. Plus de 65 militants de toute la France et du
Royaume-Uni ont protesté contre le durcissement des contrôles aux
frontières et la collaboration entre les Français et les autorités
britanniques qui créent une crise humanitaire accrue à Calais où des
centaines de migrants survivent maintenant dans des conditions ignobles et sont victimes d’abus continus de la police, après avoir été empêchés d’entrer en Grande-Bretagne, après avoir vu leur campement de fortune à Calais rasé en septembre de cette année [1].

La manifestation a commencé à 10h00 heure locale de Calais, et s’est poursuivie à Folkestone où la manifestation finale a eu lieu devant les bâtiments de la nouvelle « Joint Intelligence Unit » [Unité Conjointe de Renseignement], un centre à la fois dédié aux services britanniques et français spécialisés dans la lutte contre les « réseaux internationaux de l’immigration clandestine »[2]. Des militants de No Borders, Calais Migrant Solidarity, la CNT (Confédération Nationale du Travail) et du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) ont franchi la Manche, et de futures collaborations sont prévues pour des mobilisations à Paris et à Bruxelles. La police a détruit la bannière proclamant «No One is Illegal» [Personne n'est illégal]. La manifestation était «facilitée» par une «équipe européenne de liaison», une unité spéciale de la police du Kent qui supervise les activités des deux côtés de la frontière.

Une autre manifestation le même jour au centre de détention de
Campsfield House a vu 70 militants de différents réseaux de soutien aux migrants de l’Appel du Royaume-Uni pour mettre fin aux prisons de l’immigration et pour l’arrêt des plans de construction du plus grand centre de détention d’Angleterre. [3]

Sarah Young a déclaré: « "l’immigration illégale" – telle qu’ils appellent – est en fait le coût humain visible de la guerre, qu’ils
n’osent pas assumer. Tous les jours un nombre croissant de troupes
britanniques sont envoyées en Afghanistan, mais lorsque inévitablement des problèmes humains en émergent et que les gens migrent, nous répondons par de nouvelles violences et des mesures de rétorsion contre ces gens. C’est une injustice révoltante. »

Simonds John a dit : « Phil Woolas a annoncé que le Royaume-Uni
contribuera immédiatement 15 millions de livres à l’introduction de
mécanismes de sécurité améliorés et le développement l’équipements de surveillance de haute technologie, ainsi que le renforcement des centres de détention qui sont de plus en plus grands, le tout en omettant de reconnaître les raisons pour lesquelles les gens migrent.

Quand Besson a « nettoyé » la «jungle», il n’a pas arrêté les migrations. Les tentatives de rendre les frontières «imperméables» d’ici 2010 n’empêcheront pas les gens d’essayer de traverser, mais les contraindront seulement à prendre davantage de risques pour leur vie. »

Jane Keeley a ajouté que «La France et l’Angleterre resserrent leur
emprise sur la frontière, mais des deux côtés de la Manche, la
résistance se propage en solidarité avec tous les sans-papiers [4]. La manifestation d’aujourd’hui a commencé et se terminera à Calais, avec des militants de toute l’Europe qui rentreront ensemble à Calais afin de poursuivre le travail avec les migrants qui n’ont pu franchir la Manche aujourd’hui. Nous allons continuer à résister à l’oppression de la police à Calais et de réclamer la fin de ces contrôles racistes aux frontières, et l’avènement de la liberté de circulation pour tous, le droit de vivre sans craindre les persécutions, les invasions ou les
catastrophes naturelles".

FIN
****************************
Pour plus d’informations, photos ou commentaires:
calaisolidarity@gmail.com
calaismigrantsolidarity.wordpress.com
Twitter: calaisolidarity
0033634810710

NOTES AUX RÉDACTEURS EN CHEF

[1] Plus tôt cette année Eric Besson – le ministre français de
l’immigration – a déclaré que Calais serait une «zone libre de migrants" d’ici la fin de 2009. À cette fin, le 22 septembre Éric Besson a supervisé l’expulsion et la destruction de la « jungle » pachtoune à Calais, qui amena l’arrestation violente de plus de 100 mineurs. Le ministre de l’intérieur britannique Alan Johnson, a affirmé à cette occasion qu’il était «très heureux» de l’opération. Pour mettre en œuvre ce concept fasciste de territoire sans migrant, la répression contre les migrants à Calais – qui a toujours été importante et brutale – a atteint un niveau sans précédent. Des centaines de personnes, d’Afghanistan, d’Irak, d’Érythrée, d’Éthiopie et du Darfour font l’expérience au quotidien de la violence d’État : elles risquent constamment d’être arrêtées, expulsées de leur maison, leurs affaires volées, vandalisées ou incendiées – le tout par la police française. Pour plus de détails, voir s’il vous plaît http://calaismigrantsolidarity.wordpress.com

Des vols-charters vers l’Irak et l’Afghanistan ont également été
co-organisés dernièrement, avec 24 Afghans déportés à Karbul le 22
octobre dernier. Le vol-charter du 15 octobre dernier était le premier
vers l’Irak depuis le début de la guerre. Contenant 39 personnes toutes issues de centres de rétention du Royaume-Uni, il a été renvoyé au Royaume-Uni par le gouvernement irakien de Bagdad qui a jugé que la situation était trop dangereuse en Irak. Mais Besson et Woolas ont récemment réaffirmé leur volonté de reprogrammer ces vols.

[2] La création de ce centre franco-britannique est la première étape
dans la concrétisation des engagements pris par le président Nicolas
Sarkozy et le Premier ministre Gordon Brown au sommet France-Royaume-Uni à Evian le 6 juillet 2009 dans le but d’intensifier les efforts conjoints des deux pays dans la lutte contre les «réseaux d’immigration clandestine». Le 27 octobre 2009, Eric Besson – ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du développement solidaire – et son homologue britannique, Phil Woolas – Le ministre d’État aux frontières et à l’immigration – ont inauguré le « Joint Intelligence Unit » [Unité Conjointe de renseignement] franco-britannique à Folkstone. A cette occasion, Eric Besson a déclaré: « La lutte contre les filières d’immigration clandestine qui tentent d’utiliser le sol français afin de rejoindre le Royaume-Uni représente un défi commun pour nos deux pays. Nous devons relever ce défi ensemble ».

[3] Cette année verra l’ouverture du centre de Bullingdon à Bicester,
qui sera la plus grande prison d’immigration jamais construite au
Royaume-Uni, avec 800 places pour hommes.

[4] En Juin 2009 des militants européens ont tenu un camp No Borders à Calais. Depuis, « Calais Migrants Solidarity » a maintenu une présence constante à Calais, et effectué le suivi, la communication et la résistance à la violence policière contre les migrants. Le 1er décembre, aura lieu à Bruxelles une manifestation internationale contre le programme de Stockholm (avec un camp No Borders également prévu à Bruxelles en Juillet 2010), et le 14 décembre des activistes No Borders du monde entier seront à Copenhague dans le cadre du sommet de la COP15 afin de mettre en lumière le sort des millions de personnes qui migreront en raison des effets du changement climatique (pour plus l’informations : http://climatenoborders.wordpress.com).Cross-channel

Protest against Anglo-French Border Regime
==========================================

On Saturday 28th November 2009, French and British solidarity activists staged a cross-channel protest from Calais to Folkestone. Over 65 activists from across France and the UK protested against the tightening of border controls and the collaboration between the French and the British authorities, which is creating a heightened humanitarian crisis in Calais where hundreds of migrants now sleep rough and suffer constant police abuse, after being stopped from entering Britain, and having their homes in Calais bulldozed in September of this year [1].

The protest began at 10:00 local time in Calais, and in Folkestone the final protest was held outside the newly built Joint Intelligence Unit, which is a centre for both the British and French services who specialise in trying to combat international ‘illegal’ immigration networks [2].
Activists from No Borders, Calais Migrant Solidarity, the CNT (National
Confederation of Workers) and the NPA (New Anticapitalist Party) all
crossed the channel; and future collaborations are planned for
mobilisations in Paris and Brussels. Police destroyed one banner
proclaiming ‘No One is Illegal’. The protest was ‘facilitated’ by the
‘European Liaison team’, a special unit of police based in Kent, who
monitor activities on both sides of the border.

Another demonstration at Campsfield House detention centre saw 70
activists from different migrant support networks from the UK call for an end to immigration prisons and a halt to plans to build the biggest ever detention centre in England. [3]

Sarah Young said “What they call ‘illegal’ immigration is in fact the
visible human cost of war, which they don’t dare face. Everyday increasing numbers of UK troops are sent to Afghanistan, but when the human stories emerge and people inevitably migrate, we respond with further violence and hardships against these individuals. It’s a sickening injustice.”

John Simonds said “Phil Woolas has announced that the United Kingdom will immediately contribute £15 million to the introduction of improved security mechanisms, such as developing high tech monitoring equipment, and building increasingly large detention centers, all the while failing to acknowledge the reasons why people migrate. When Besson cleared the “jungle”, he did not stop migration. Attempts to make the borders ‘impermeable’ by 2010 will not stop people trying to cross, but only force them to take more life threatening measures. “

Jane Keeley continued that “France and England are tightening their grip on the border, but on both sides of the channel, resistance is spreading in solidarity with all those without papers [4]. The demonstration today began and will end in Calais, with activists from across Europe travelling back together to Calais in order to continue the work with those migrants could not cross today. We will continue to resist police oppression in Calais and demand an end to these racist border controls, freedom of movement for all, and the right to stay without fear of persecution, invasion or natural disasters”

ENDS
****************************
For more information, stills or further comment:
calaisolidarity@gmail.com
calaismigrantsolidarity.wordpress.com
Twitter: calaisolidarity
0033634810710

NOTES TO EDITORS

[1] Earlier this year Eric Besson – the French immigration minster –
declared that Calais would be a “migrant free zone” by the end of 2009. To
this end, on the 22nd September Eric Besson, Immigration Minister for
France, oversaw the eviction and destruction of the Pashtun jungle in
Calais which involved the violent arrest of more than 100 minors, with
Home Secretary Alan Johnson saying he was ‘delighted’ with the operation.
In order to implement this fascist concept, the repression against
migrants in Calais – which has always been brutally significant – has
reached an unprecedented level. Hundreds of people, from Afghanistan,
Iraq, Eritrea, Ethiopia and Darfur experience state violence everyday:
they face constant arrest, they are evicted from their homes, their
belonging are stolen, vandalized or event burnt – all at the hands of the
French Police (for details, please see

http://calaismigrantsolidarity.wordpress.com)

Deportation flights to Iraq and Afghanistan have also seen been
co-organized lately, with 24 Afghans being deported to Karbul on October
22nd of this year. The charter flight to Iraq which left on the 15th
October was the first attempted since the Iraq war – containing 39 people
all taken from detention centers across the UK, was actually sent back by
the Iraqi government as they deemed Baghdad to be too unsafe, but Besson
and Woolas have recently restated their commitment to future flights.

[2] The creation of this Franco-British centre is the first step in
implementing the commitments made by President Nicolas Sarkozy and Prime
Minister Gordon Brown at the France-UK summit in Evian on 6 July 2009 to
step up the two countries’ joint efforts to combat ‘illegal’ immigration
networks. On 27 October 2009, Eric Besson – French Minister for
Immigration, Integration, National Identity and Mutually-Supportive
Development – and his British counterpart, Phil Woolas – Minister of State
for Borders and Immigration – opened the Franco-British Joint Intelligence
Unit in Folkstone. At the opening, Eric Besson said “Combating illegal
immigration networks which attempt to use French soil in order to reach
the United Kingdom represents a joint challenge for our two countries. We
must face that challenge together”.

[3] This year will see the opening of Bullingdon house in Bicester, which
will be the largest immigration prison ever built in the UK, housing 800
men.

[4] In June 2009 European activists held a No Borders camp in Calais.
Since June ‘Calais Migrant Solidarity’ has maintained a constant presence
in Calais, monitoring, communicating and resisting police violence against
migrants. On the 1st of December there will be an international
demonstration against the Stockholm programme in Brussells (with a No
Borders camp also planned there in July 2010), and on the 14th December No
Borders activist from across the world will take action in Copenhagen as
part of the COP15 summit to highlight the plight of the millions who are
predicted to migrate from the effects of climate change (for more
information please visit http://climatenoborders.wordpress.com).

===============================================================

_______________________________________________
Channelcrossing mailing list
Channelcrossing@lists.aktivix.org

https://lists.aktivix.org/mailman/listinfo/channelcrossing



1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le sida

Nous invitons toutes les personnes concernées par le VIH à participer à une manifestation :

mardi 1er décembre 2009

rassemblement à 19h30 au métro Porte de Douai à Lille

Renseignements 03 20 52 28 68.

Les Flamands Roses

lesflamandsroses yahoo.fr

Bailleul : La mise en place du camp a bien eu lieu

Publié: 30 novembre 2009 par luttennord dans Infos


Dimanche devait voir l’installation des trois tentes de l’association Flandres Terre Solidaire, à Bailleul près de Lille.

Les fascistes devaient également protester devant cette installation.
Selon les sources journalistiques, ils ont tenu jusqu’en début de soirée.

L’association a donc élevé les tentes après leur départ.

6 réfugiés afghans, de Calais, auraient été alors accueillis, pris en charge par un médecin, avant d’être logés à l’hôtel et seront ramenés le lendemain, au centre intermède, qui est le nom de l’espace trois tentes.
L’accueil serait limité à une vingtaine de personnes et pour une période limitée.

http://www.lindicateurdesflandres.fr/actualite/A-la-Une/2009/11/18/un-intermed-pour-les-migrants.shtml

"Ce n’est pas une action contre le gouvernement" a clarifié les positions, la présidente de l’association.
Salam nous informe que le bâtiment grand froid, obtenu grâce à un accord entre la mairie de Calais et le Conseil régional, ouvrirait ces prochains jours.

L’ouverture de ce bâtiment dépend de la bonne volonté du préfet qui donne son autorisation lorsque les températures atteignent -10°. Mais l’année dernière, il a fallu plusieurs jours de température très basse pour ouvrir ce bâtiment.
Cette fois, les bénévoles de la Belle Etoile auront le droit de proposer leurs services de nuit.

Skalpel : Street album le 1er décembre 2009

Publié: 27 novembre 2009 par luttennord dans Infos

Image

01) Luttez ! Résistez ! Organisez-vous !
02) Culture populaire
03) 93 indépendant !
04) Guillotine carcérale
05) Approche
06) Main d’œuvre immigré feat Fils du Béton (Khalifrat)
07) Vulnérable
08) Affiche les couleurs
09) Flic de paris
10) C’qu’on dit c’est c’qu’on vit feat Kash et Guez (La K-Bine)
11) Aspirations
12) Mémoires des luttes : chapitre 2
13) On n’est pas bien là ? (Interlude)
14) L’Utopie se conjugue au présent
15) Blues
16) L’étincelle
17) Petit
18) Jours de rage 2 feat Pizko mc
19) Tout a changé
20) La haine de l’oppression feat Craps (Les Evadés), Korias (Hardkore et Ame), Dad (Paris Vice), Guez (La K-Bine), Sheryo, E.One (Eskicit), Fils du Béton (Khalifrat) et Calavera (Collectif Mary read)
21) Mai 2008 (souvenirs…)
22) Résister c’est vaincre !

1er extrait en écoute SKALPEL "culture populaire" prod: Pizko mc
http://www.bboykonsian.com/Skalpel-Culture-populaire_a1340.html

Les albums à venir…

* Guez : album solo prévu pour avril 2010

* Skalpel : "chroniques de la guerre civile" prévu pour septembre 2010

* Eskicit : album prévu pour fin 2010


projection débat {j’ai tant aimé} de Dalila Ennadre ,19h30 à l’univers  à 19h30

Docu-débat Femme

Dans le cadre de la journée contre les violences faites aux femmes.

à l’Univers, 4 rue Danton, M° porte de Valenciennes

J’ai tant aiméde Dalila Ennadre (Maroc-France, 2008, 52 min)

Fadma a été engagée par l’armée française comme prostituée pour accompagner les soldats marocains durant la guerre d’Indo- chine. Aujourd’hui, Fadma demande à la France de la reconnaître, comme elle reconnaît les anciens combattants, affirmant haut et fort qu’elle aussi a participé à l’effort de guerre.

Suivie d’un débat

Petite restauration.

Tarif : Entrée libre

Organisé par la commission femmes de SUD éducation 59/62

infos : sudeduc5962 wanadoo.fr


Voici deux articles parus ce jour dans la presse quotidienne régionale. Le leader Antoine Maillet n’est autre que le frère du trésorier de la “maison flamande”, Edouard Maillet, qui lui même a été jugé il y a peu pour la même affaire.

Pierre Fiquet qui était chef des “Jeunesses identitaires Flandres” à cette époque s’est tenu à carreau le temps de l’instruction mais projette déjà de monter un nouveau groupe. Durant ce laps de temps, il est tout de même resté un fidèle de la Vlaams Huis et participe régulièrement à leurs activités.

Si l’on ajoute à ça que le principal animateur de la “Maison du peuple flamand” n’est autre qu’un ancien membre du DPS…

Qui osera encore nous dire que ” La Vlaams huis” n’est pas un repère de fascistes, racistes primaires, révisionnistes et autres ségrégationnistes ?

Faut-il y ajouter les affinités de la Vlaams huis avec des groupes belges comme Nation, Le N-SA, Les nationalistes autonomes ou encore avec Sos Tout-petits ?

A vous de juger !

——————————————————————————————-

LILLE

Épilogue d’une agression

Publié le mercredi 25 novembre 2009 à 06h0

« Vingt jeunes gens surgissent, masqués, crânes rasés, armés, habillés en noir » raconte Me Laurence De Coster. Retour sur une agression d’extrême droite.


 

La scène se passe devant le lycée Notre-Dame d’Annay dans le Vieux-Lille vers 11 h 30. Il s’agit de jeunes « identitaires », membres de groupuscules d’extrême droite. Trois semaines plus tôt, des lycéens de ce même établissement scolaire auraient invectivé des militants d’extrême droite distribuant des tracts. Antoine M., aujourd’hui âgé de 26 ans, reconnaît aujourd’hui avoir organisé l’expédition punitive contre les lycéens !

// <![CDATA[//


Plus rien à voir
avec ces actions

Détail : cette descente en bande armée contre des lycéens se situe le 2 décembre 2004 ! L’instruction et l’audiencement ont été particulièrement lents. Pour les mêmes faits, en comparution immédiate, on risque la prison ferme. Cinq ans après, les six prévenus impliqués sûrement dans cette histoire jurent n’avoir plus rien à voir avec ces actions, ni avec le matériel extrémiste saisi. Deux sont d’ailleurs devenus officiers. Mes Moulin, Lefebvre, Rembarz, Beckelynck bataillent en défense. Résultat : 10 mois avec sursis pour le leader ; six mois de sursis pour les cinq autres.
w
D.S.

———————————————————————————————–

Actualité Métropole

Descente de skinheads à la sortie d’un lycée du Vieux-Lille

mercredi 25.11.2009, 05:03 – La Voix du Nord

|  EN DIRECT DU TRIBUNAL |

Il est aux alentours de 13 h, ce 2 décembre 2004. Face au lycée Notre-Dame-d’Annay, …

dans le Vieux-Lille, des grappes de lycéens attendent la reprise des cours en dégustant leur sandwich. Survient une marée brune. Débouchant de l’ombre du palais de justice, un groupe « de 10 à 15 jeunes vêtus de sombre », selon des témoins qui ne vont pas tarder à devenir victimes, fonce vers les adolescents. Le clash sera aussi bref que violent. Une expédition « quasi militaire », notera un policier. Matraques télescopiques, bombes lacrymo, gants visiblement plombés ou lestés de poings américains… Une dizaine de lycéens restent sur le carreau.

//

Une expédition punitive ? Les victimes font rapidement le lien avec une distribution de tracts, quinze jours plus tôt, par des membres des Jeunesses identitaires. Ces derniers s’opposent à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne. Ils sont alors repoussés sans ménagement des environs de l’établissement par des lycéens pas vraiment sympathisants. Les enquêteurs se rapprocheront très vite de leurs collègues des Renseignements généraux. Les RG connaissent très bien les membres des Jeunesses identitaires. Un certain nombre d’entre eux sont convoqués, photographiés et rapidement identifiés par les victimes.

Face à la présidente Nourith Reliquet, Antoine M. veut bien admettre sa présence devant le lycée. Mais « il ne s’agissait pas d’une expédition,souligne ce prévenu, 26 ans aujourd’hui. On était là pour se montrer, parader ». « Les Jeunesses identitaires ont bien été menacées de dissolution ?, reprend la magistrate. Elles étaient soupçonnées d’être un groupe néo-nazi ?

» « Oui », admet le jeune homme qui jure n’avoir « frappé personne ». « Il y a eu six témoins », le reprend Nourith Reliquet. D’autres prévenus ont plus de chance. « Celui-ci a un alibi imparable, note la magistrate. Il était à une réunion du Front National à Bruxelles. » Les perquisitions se révèlent de véritables visites guidées de l’ultra-droite avec livres de ou sur Adolf Hitler, drapeau nazi et autres tracts.

Hier, le tribunal jugeait six majeurs, dont deux militaires. Un mineur a aussi été présenté à la justice. Insistant sur le caractère « prémédité » de l’opération, la procureure Cécile Nounou réclame des peines allant de cinq à huit mois de prison, à chaque fois assorties du sursis.

Finalement, ce sera dix mois avec sursis pour Antoine M. et six mois pour les autres, toujours avec sursis. •

LAKHDAR BELAÏD

Kourtrajme : Hommage international au film " la haine"

Publié: 23 novembre 2009 par luttennord dans Vidéos