Archives de avril, 2008


"les lip, l’imagination au pouvoir " au familia d’avion

 

Mercredi 30/04/08>20h Cinéma le Familia / rue E. Depret / Avion (A1 / A21, Dir. Lens, Arras, Avion centre ville)

Un film de Christian Rouaud, Les Films d’ici, 2007, 118 mn. Le film donne la parole aux hommes et aux femmes qui ont mené la grève ouvrière la plus emblématique de l’après 68 : celle des usines LIP à Besançon. Un mouvement de lutte imaginatif et une organisation autogestionnaire de l’entreprise qui a duré plusieurs années.

Le débat : En attendant le Grand Soir peut-on se passer des patrons ? Dans les années 70 les salariés de Lip ont tenté une expérience exceptionnelle : produire, vendre, se payer. Aujourd’hui, plus loin des utopies de mai 68 les SCOP tentent de perpétrer une pratique singulière dans les rapports sociaux de production. Les maîtres ont besoin d’ouvriers mais les ouvriers ont-ils besoin de maîtres ? La gestion capitaliste de l’entreprise est-elle inévitable ?

Avec Julien Delaby, co-fondateur de la scop Imprimerie artesienne et Yon Karel, sociologue.

Soirée ANTIFASCISTE au CCl de Lille le 3 mai 2008

Publié: 30 avril 2008 par luttennord dans Infos, Rendez vous

Brêve antifasciste : nique la flandre…et sa maison !

Publié: 28 avril 2008 par luttennord dans Infos

Tract diffé sur Lambersart et environs

 

Une maison qui ne dit pas son vrai nom…

Il y a quelques semaines s’est ouverte à proximité de chez vous la «  Maison du peuple flamand ». Sous cet intitulé d’apparence anodine et sous couvert de folklore flamand se dissimulent en réalité des organisations radicales d’extrême droite.

Cette maison, créée par les groupuscules « Jeunesses Identitaires » et «  Terre Celtique », est un lieu de rassemblement de divers mouvements fascistes qui ne cachent en rien leurs affinités avec la mouvance extrémiste européenne, et notamment néo-nazie. Parmi leurs références, on peut citer l’idéologue fasciste flamand Joris Van Severen, et des collaborationnistes comme Léon Degrelle, fondateur de la section belge de la Waffen SS, ou l’abbé Jean-Marie Gantois. « Terre Celtique » est une association fondée par un ancien mercenaire d’extrême droite, ex-membre de la sécurité du FN. Il est bon également de rappeler que le groupuscule « Jeunesses Identitaires » est l’héritier d’Unité Radicale, mouvement d’extrême droite dissout après l’attentat manqué contre Jacques Chirac le 14 juillet 2002.

Sous une apparence festive et culturelle, cette maison rassemblant une faune douteuse facilite l’implantation de ces mouvements dangereux, puisque entre deux bières, s’y tiennent des conférences et formations politiques nauséabondes…

Plusieurs conférences se sont déjà tenues dans ces lieux. A quand une commémoration nazie à Lambersart ?!!

Cette maison est située au 144 rue Flament Reboux à Lambersart.

Nous appelons les habitants du quartier à s’organiser afin de ne pas laisser la gangrène fasciste gagner du terrain, et à prendre toutes les mesures pour empêcher leur développement.

Au moment où notre région est une fois de plus salie à Notre Dame de Lorette par des nostalgiques nazillons, laisserons-nous s’installer et prospérer près de chez nous un véritable foyer d’extrême droite ?

 

Salon du livre Arras le 1er mai 2008

Publié: 28 avril 2008 par luttennord dans Rendez vous


40 ans après « Mai 68 », pour nous imprégner du contexte mondial structurant cette période, nous proposons de nous décaler hors du seul contexte français et de nous pencher sur le contexte historique des années 1960-1970 en Amérique Latine.

Lundi 28 avril , 18h30

Contexte(s) et signification de la violence en Amérique Latine dans les années 1960-70 (et depuis la conquête coloniale),

Conférence : Miguel Benasayag, psychanalyste et philosophe,

Resto Soleil, 10 Rue Henri Kolb 59000 Lille (M°Gambetta)

Aujourd’hui, le regard dominant sur les organisations révolutionnaires nous empêche de comprendre pourquoi elles ont parfois choisi un mode d’action violent, dont la lutte armée, face à des pouvoirs violents.

Nous reposerons le contexte historique d’émergence de ce type de luttes en Amérique Latine avec Miguel Benasayag, engagé dans le mouvement guévariste argentin (ERP) en lutte contre les régimes dictatoriaux successifs dans les années 60-70.

Quels étaient les enjeux ? Comment pensait-on le monde et sa transformation ? Quelle conception de la révolution portaient ces mouvements ? Quelles étaient concrètement les formes de luttes, d’actions et d’organisations ?

contract : Idees.a.coudre 4ys gmail.com, 06 70 65 94 45

Sud Vpc : Communiqué grève à la redoute

Publié: 22 avril 2008 par luttennord dans Infos

Mardi 22 avril 2008

COMMUNIQUE DE PRESSE

16 ème journée de mobilisation à La Redoute L’action s’amplifie !!!

Les salarié(e)s de La Redoute entament leur 4ème semaine de mobilisation à La
Redoute.

Depuis le 1er avril, plusieurs centaines de salarié(e)s revendiquent :

  • Une augmentation de 150€ net pour tous,
  • L’embauche de 300 intérims
  • Le paiement des heures de grève.

Ces trois grandes revendications ont été votées en Assemblées Générales par les
grévistes.
Ce jour, 800 salarié(e)s se sont mobilisés dans les différentes actions
proposées.
A Roubaix, après leur AG, 200 salarié(e)s ont investi les locaux DRH et de la
Présidence pour rencontrer le DRH et le PDG, soudainement absent de son
bureau.
A La Martinoire, 600 grévistes ont décidé d’accentuer leur mobilisation en
bloquant toutes les entrées et sorties des camions du site industriel.
Le blocage a pris fin vers 16H30 devrait reprendre dès demain matin.
La grève a été reconduite par les AG.
Contact Presse : Grégory Caron, Délégué Syndical Central, Syndicat SUD.


N’hésitez pas à vous rapprocher des Antifascistes locaux, notamment le scalp (scalpnord@no-log.org) pour descendre à cette manifestation.


Vendredi 25 avril

19h30 Salle Alain Colas
53 rue Marbrerie , Lille
Projection : Oser lutter, oser vaincre (un film de Jean-Pierre Thorn).

"Oser lutter, oser vaincre" Un film de Jean-Pierre THORN, 1968, production de la Lanterne, 95mn. Le film : du 15 mai au 18 juin 1968, J.P Thorn, proche des groupes Medvekine, filme la grève à l’usine Renault de Flins : l’occupation, les assemblées, les discussions et les tensions…jusqu’à la reprise. Un regard engagé sur les événements, représentatif du cinéma militant d’alors.

Le débat : Mai 68 est-il une tentative de partage des richesses, une volonté de conquérir de nouveaux droits sociaux ou la chronique d’une révolution avortée ? Au-delà du folklore des commémorations médiatiques, replacer Mai 68 dans une perspective historique permet d’analyser les luttes sociales et d’en mesurer les enjeux révolutionnaires. > Avec Jean-Pierre THORN , cinéaste et Nicolas HATZFELD, historien à l’ Université d’Evry.


Ciné Libre au CCL ce Jeudi 24 Avril 2008

Publié: 22 avril 2008 par luttennord dans Rendez vous

Vive la sociale ! newsletter lilloise des luttes !

Publié: 21 avril 2008 par luttennord dans Infos, Rendez vous


VIVE LA SOCIALE ! NEWSLETTER LILLOISE DES LUTTES / DEBATS / SPECTACLES /
RASSEMBLEMENTS / MANIFESTATIONS / A LILLE ET DANS LA REGION / VLS DU 15 
AU 30 AVRIL 2008 / N°12

La newsletter Vive la sociale! est l'émanation d'un groupe de militants du
Nord - Pas-de-Calais. VLS se veut un agenda non exhaustif des initiatives
du mouvement associatif et des organisations syndicales et politiques de
la région et plus particulièrement de la métropole lilloise. Cette lettre
d'information devrait paraître tous les quinze jours et attend également
vos informations (voir en fin de document). Si vous souhaitez ne plus
recevoir cette lettre d'information, envoyez un message en retour à :
vivelasociale@no-log.org, avec juste la mention "désinscription" dans la
rubrique "objet".

En pièce jointe,retrouvez la newsletter en version word.


MANIFESTATIONS, RASSEMBLEMENTS, MOUVEMENTS DE GREVES

•        MERCREDI  16 AVRIL / LILLE / 18H00, PLACE DE LA REPUBLIQUE /
MANIFESTATION / SANS PAPIERS
http://leblogducsp59.over-blog.com/

•        MERCREDI  23 AVRIL / LILLE / 18H00, PLACE DE LA REPUBLIQUE /
MANIFESTATION / SANS PAPIERS
http://leblogducsp59.over-blog.com/

•        MERCREDI 30 AVRIL / LILLE / 18H00, PLACE DE LA REPUBLIQUE /
MANIFESTATION / SANS PAPIERS
http://leblogducsp59.over-blog.com/

•        DU 19 AVRIL AU 10 MAI / LILLE-PARIS / MARCHE / SANS PAPIERS
La Marche nationale du CSP59, dans le cadre de la CNSP, du 1er mars au 22
mars, à l’occasion du 12ème anniversaire de Saint Ambroise est reportée au
samedi 19 avril pour le départ de Lille et le samedi 10 mai, jour de
commémoration du crime contre l’humanité que furent la traite et
l’esclavage des noirs, pour l’arrivée à Paris.
Dans le cadre de la Coordination Nationale des Sans Papiers, les sans
papiers du CSP59 ont décidé de marcher de Lille à Paris. Thème de la
marche : 25.000 NON aux expulsions, 25.000 OUI à la Régularisation,
Régularisez les grévistes de la faim de Lille !
http://leblogducsp59.over-blog.com/


DEBATS et CONFERENCES

•        JEUDI 24 AVRIL / LILLE / 18H30, BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE /
RENCONTRE-DEBAT / PALESTINE
COMMENT ISRAEL EXPULSA LES PALESTINIENS. Une rencontre-débat avec
Dominique VIDAL
Les Palestiniens ont-ils fui en 1948 ? Non répondent les nouveaux
historiens israéliens. Documents d’archives et témoignages prouvent qu’il
s’est agi d’une expulsion. Selon certains d’entre eux, elle a été
planifiée.
Les travaux des nouveaux  historiens israéliens font justice aux travaux
des historiens palestiniens qui clamaient jusque là dans le désert la
véritable histoire de ce qui restera à jamais, pour le  peuple
palestinien, la Nakba, la « catastrophe » : celle des 800 000 Palestiniens
chassés de leur terre, au prix de massacres, pour faire place nette aux
émigrants juifs venus réaliser le rêve sioniste, avant comme après la
création d’Israël en mai 1948.
Il est impossible d’ignorer que la naissance de l’Etat israélien a reposé,
entre autres, sur cette négation de l’existence du peuple palestinien sur
la terre même de Palestine. La dépossession palestinienne se poursuit
actuellement avec la poursuite des implantations coloniales, la
construction du mur de l’apartheid, la poursuite des exactions et des
raids, tandis que des centaines de milliers de Palestiniens peuplent les
camps en Palestine au Liban ou en Cisjordanie. Plusieurs millions d’entre
sont dispersés loin de leur patrie. Impossible aussi d’ignorer, la
résistance du peuple palestinien en Palestine même en dépit de tous les
efforts de l’occupant, comme de ses soutiens occidentaux.
Parler de ce qui s’est passé il y a 60 ans est indispensable si la volonté
se manifeste d’une solution à un conflit porteur de dangers de guerre
généralisée. L’effort de lucidité est indispensable, à la fois par
exigence intellectuelle, mais aussi parce que la construction d’un
mouvement de soutien au peuple palestinien en France repose sur mise à nu
de ce qui s’est passé il y a 60ans, pour laquelle ce sont des Israéliens
eux-mêmes  qui font cet effort.
Que nous apprennent ces chercheurs sur les évènements fondateurs du
conflit israélo-palestinien ? A quels débats conduisent-ils? Quelle est
leur influence sur la société israélienne ? Et en France comment réagit-on
à leurs travaux ?
Cette rencontre est organisée par l’AFPS Nord-Pas de Calais en
collaboration avec les Amis du Monde Diplomatique dans le cadre de «
passions d’avril des libraires indépendants du Nord-PAS de Calais.
Dominique Vidal est écrivain et journaliste. Il collabore au « Monde
diplomatique »
Bibliothèque municipale rue Edouard Delessale à Lille (M° Lille-Gare ou
Rihour).

•        VENDREDI 25 AVRIL / LILLE / 19H30, SALLE ALAIN COLAS / PROJECTION-DEBAT
/ MAI 68
"Oser lutter, oser vaincre". Dans le cadre du Festival de la critique
sociale du capitalisme.
Un film de Jean-Pierre THORN, 1968, production de la Lanterne, 95mn.
Le film : du 15 mai au 18 juin 1968, J.P Thorn, proche des groupes
Medvekine, filme la grève à l'usine Renault de Flins : l’occupation, les
assemblées, les discussions et les tensions…jusqu’à la reprise. Un regard 
engagé sur les événements, représentatif du cinéma militant d’alors.
Le débat : Mai 68 est-il une tentative de partage des richesses, une
volonté de conquérir de nouveaux droits sociaux ou la chronique d’une
révolution avortée ? Au-delà du folklore des commémorations médiatiques,
replacer Mai 68 dans une perspective historique permet d’analyser les
luttes sociales et d’en mesurer les enjeux révolutionnaires. Avec
Jean-Pierre THORN , cinéaste et Nicolas HATZFELD, historien à l'
Université d'Evry.
Salle Alain Colas / 53 rue Marbrerie /Lille / M° Marbrerie.

•        SAMEDI 26 AVRIL / LILLE / 15H30, SALLE ALAIN COLAS / PROJECTION-DEBAT /
MAI 68
Dans le cadre du Festival de la critique sociale du capitalisme.
15h30 "Le dos au mur". Film de Jean-Pierre Thorn, 1980, Édition Scope et
Périphérie,105 mn.
À l’automne 1979, les ouvriers de l’usine Alsthom de Saint-Ouen se lancent
dans une longue grève. Jean-Pierre Thorn, cinéaste et ancien ouvrier
"établi", retourne dans l’entreprise avec une caméra. Un documentaire sur
les utopies, les conquêtes et les désillusions de l’après 68.
17h30 "Avec le sang des autres". Film de Bruno Muel avec l’aide des
travailleurs de Sochaux. 1974, 56mn
L'empire Peugeot : L'usine, le travail à la chaîne, l’exploitation à
outrance du travail humain ; et en dehors, cela continue. Ville, magasins,
supermarchés, bus, distractions, vacances, logement, la ville elle-même :
horizon Peugeot.
18h30 "Sochaux 11 juin 1968". Réalisé par Bruno Muel et un collectif de
travailleurs de Sochaux. Monté par Chris Marker. 1970, 18mn
11 juin 1968, 22ème jour de grève à Peugeot Sochaux, 4 heures du matin.
Les ouvriers de grève qui viennent relever les piquets de grève trouvent
leurs camarades matraqués. En une journée,150 blessés, 2 morts.
19h00 Pause, petite restauration sur place + "Lectures"
20h30 "Classe de lutte". Un film du Groupe Medvekine de Besançon, 1969, 37
mn.
Le film : Le premier film réalisé par les ouvriers du Groupe Medvedkine.
Il suit la création d’une section syndicale CGT dans une usine
d’horlogerie par une ouvrière dont c’est le premier travail militant en
1968.
 Le débat: L’héritage de 68 : des outils au présent et pour l’avenir ?
Quel est l’apport de Mai 68 pour celles et ceux qui luttent aujourd’hui
pour une société plus juste et démocratique, pour qu’ « un autre monde
soit possible » ? La question se pose d’autant plus que, quarante ans
après, Mai 68 continue à susciter la haine des tenants de l’ordre établi
qui prônent sa liquidation et transforment la résistance au pouvoir en
liberté de consommer et d'entreprendre.
Avec François CUSSET, sociologue CNRS et Ludovic BOUVIER, syndicaliste CGT
à Citroën Sevelnord.
Salle Alain Colas / 53 rue Marbrerie /Lille / M° Marbrerie.

•        LUNDI 28 AVRIL / LILLE / 18H30, RESTO SOLEIL / CONFERENCE-DISCUSSION /
MAI 68
18h30: conférence-discussion avec Miguel Benasayag, psychiatre et
philosophe, Contexte(s) et signification de la violence en Amérique Latine
dans les années 1960-70  (et depuis la conquête coloniale),
Resto Soleil, 10 Rue Henri Kolb 59000 Lille (M°Wazemmes). 06.61.85.38.02

•        LUNDI 28 AVRIL / VILLENEUVE D’ASCQ / 20H00, LA ROSE DES VENTS /
CONFERENCE-DEBAT / ENERGIE
« L’ENERGIE, ARME ET INTERET  STRATEGIQUE »
Au cours de ces dernières années, les inquiétudes concernant la sécurité
des approvisionnements énergétiques se sont considérablement aggravées.
Elles portent désormais non plus seulement sur les exportations
pétrolières du Proche Orient, mais aussi sur l’ensemble du système mondial
de production, de raffinage, et de transport du pétrole et du gaz naturel.
Considéré comme la principale solution de rechange au pétrole, celui-ci
suscite aussi des interrogations, surtout depuis que la Russie a, début
2006,brutalement suspendu ses livraisons à la Géorgie et à l’Ukraine .
Pourquoi toutes ces craintes alors que l’aigle américain déploie
maintenant ses ailes d’un bout à l’autre des provinces du Proche Orient,
de l’Asie centrale et de l’Afrique ? En partie parce que l’invasion de
l’Irak a en fait débouché sur un effondrement de la production pétrolière
nationale, coïncidant avec une formidable hausse des besoins mondiaux.
Qu’en est il de l’adéquation entre offre et demande ? Des réserves
mondiales ? Des risques de conflits ? Ce débat nous invitera à  une
réflexion géopolitique appliquée à un sujet majeur de
notre temps. Avec André Nouschi, professeur honoraire à l’Université de
Nice, auteur en 1999 de « Pétrole et relations internationales de 1945 à
nos jours »
La Rose des Vents,Bld Van Gogh, Villeneuve d'Ascq,  M° Hotel de Ville.

•        MERCREDI 30 AVRIL / AVION / 20H00, CINEMA LE FAMILIA / PROJECTION-DEBAT
/ MAI 68
Dans le cadre du Festival de la critique sociale du capitalisme.
"Les Lip, l'imagination au pouvoir ". Un film de Christian Rouaud, Les
Films d’ici,  2007, 118 mn.
Le film donne la parole aux hommes et aux femmes qui ont mené la grève
ouvrière la plus emblématique de l'après 68 : celle des usines LIP à
Besançon. Un mouvement de lutte imaginatif et une organisation
autogestionnaire de l’entreprise qui a duré plusieurs années.
Le débat : En attendant le Grand Soir peut-on se passer des patrons ? Dans
les années 70 les salariés de Lip ont tenté une expérience exceptionnelle
: produire, vendre, se payer. Aujourd’hui, plus loin des utopies de mai 68
les SCOP tentent de perpétrer une pratique singulière dans les rapports
sociaux de production. Les maîtres ont besoin d’ouvriers mais les ouvriers
ont-ils besoin de maîtres ? La gestion capitaliste de l’entreprise
est-elle inévitable ?
Avec Julien Delaby, co-fondateur de la scop Imprimerie artesienne et
Sophie Béroud, sociologue à l’université Lumière Lyon-2.
 Le Familia à Avion (62) rue E. Depret (A1 / A21, Dir. Lens, Arras, Avion
centre ville).


EVENEMENTS

•        MARDI 29 AVRIL / LILLE / 18H30, CAFE LE BARON ROUGE / MAI 68
"68MAI08" : Redonnons la parole aux murs.
Le collectif 68MAI 08 est un collectif bruxellois dont le projet est pour
le moins original : Redonner la parole aux murs en publiant en ligne et en
vrai toute une série de projets d'affiches qui s'inspirant des slogans et
de la ligne graphiques des affiches des années 68 réactualisent ses
slogans, pour résister à l'air du temps…
Exposition des affiches "en vrai", au café Le Baron Rouge, Bld Victor Hugo
à Lille (M° Porte des Postes), "vernissage"-accrochage le mardi 29 mai à
19 heures, puis à 21 heures, spectacle "Typologie de la Manifestation" par
la cie La Vache bleue.
Exposition visible jusqu'au 30 mai au Baron Rouge, Bld Victor Hugo à Lille.


ET AUSSI…

•        MARDI 29 AVRIL / LILLE / 18H30, CAFE LE BARON ROUGE / MAI 68
"68MAI08" : Redonnons la parole aux murs.
Le collectif 68MAI 08 est un collectif bruxellois dont le projet est pour
le moins original : Redonner la parole aux murs en publiant en ligne et en
vrai toute une série de projets d'affiches qui s'inspirant des slogans et
de la ligne graphiques des affiches des années 68 réactualisent ses
slogans, pour résister à l'air du temps…
Exposition des affiches "en vrai", au café Le Baron Rouge, Bld Victor Hugo
à Lille (M° Porte des Postes), "vernissage"-accrochage le mardi 29 mai à
19 heures, puis à 21 heures, spectacle "Typologie de la Manifestation" par
la cie La Vache bleue.
Exposition visible jusqu'au 30 mai au Baron Rouge, Bld Victor Hugo à Lille.

•        MERCREDI 30 AVRIL / LILLE / 20H30, THEÂTRE SEBASTOPOL / HOMMAGE A DENIS
CACHEUX / LECTURES, MUSIQUE, TEXTES
Un rendez-vous pour ceux qui 'ont connu et les autres, pour des lectures,
des textes, des moments musicaux en compagnie d'artistes de la Région
(Jacques Bonaffé, La Bande à Paulo, Marcel et son Orchestre, Gilles
Defacque…). Renseignements au 03.20.22.12.59.
Théâtre Sébastopol, Place Sébastopol à Lille, M° République / Entrée : 7
euros, au profit de la Famille.

•        AVRIL-MAI / LILLE / LA BRIQUE / JOURNAL
Le n°7 de La Brique, journal alternatif lillois est sorti. Au programme de
ce numéro printanier : - Une enquête sur le "Service Civil Volontaire"*,
*- Psychatrie : OPA hostile, HP en péril...* *- Salles obscures :
multiplexes à pensée unique.* Premier volet sur le paysage de la diffusion
cinématographique sur la métropole. *- Résultat des élections... jusqu'au
bout du concensus Aubry *: Un p'tit mot sur l'alliance PS-PC-MRC-Verts-
Ex-UDF (toutes nos excuses en cas d'oubli d'un sigle) *- Gloup Gloup :
patisserie révolutionnaire... Une
Interview de Noël Godin et ses accolythes, etc, etc… Plus d'info sur :
www. labrique.lille.free.fr


Nouvelle assemblée générale prévue lundi 21 Avril 2008, que vive la grève et que la lutte paie enfin !

Bientôt trois semaines de grève à La Redoute certes, les salaires de ceux qui, depuis le 1er avril, manifestent ou débrayent justement pour obtenir de plus substantielles augmentations, ne leur permettent pas de suivre un blocage complet. «  Chacun fait ce qu’il peut : une heure, deux heures, d’autres huit heures. On est prêts à durer le temps qu’il faudra. C’est à La Redoute de décider », insiste Jean-Christophe Leroy, le délégué syndical CGT.

"On va tout droit sur nos revendications (150 euros, 300 embauches et le paiement des heures de grève). Je pense que La Redoute, à un moment ou à un autre, sera obligé de revenir à la table des négociations."

« La mobilisation me semble forte étant donné la période de vacances. » Combien étaient-ils du reste, à s’être rejoints devant la mairie de Roubaix ? 350 selon la police, plus de 500 aux yeux des manifestants venus de La Redoute, mais aussi et c’est à noter d’autres entreprises de la vente par correspondance, qui essayent d’entrer dans le mouvement autour des mêmes revendications.

« On en a ras le bol d’avoir des salaires minables. On demande à ce que la direction avance les négociations car en termes de salaires, on galère. Il y a nécessité qu’on nous augmente. On nous demande de plus en plus, de se mettre en quatre pour servir les clientes. On ne s’en sort plus, les factures s’amoncellent, ce n’est plus possible », résume Fatiha Bouzaoui, secrétaire du comité d’entreprise aux 3 Suisses, qui emmenait un cortège parti des entrepôts de Flers.

Consciente du refus de sa direction d’avancer ces discussions salariales, prévues en juin, elle espère qu’à La Redoute, avec l’appel à la poursuite de la grève, «  la semaine prochaine, ils seront encore plus nombreux » pour faire plier la direction !
Pour la base, forte mobilisation ou pas, la situation reste cruellement la même. «  Je travaille depuis 32 ans et demi à La Redoute et je gagne 890 euros net pour un temps plein, calcule Solange. J’ai pris une heure pour faire grève car j’ai une famille. Il faut faire attention à tout. J’ai des travaux à faire, ma voiture à réparer mais je ne peux pas. J’ai deux handicapés à la maison et avec les franchises sur les médicaments, ça fait déjà plus de 100 euros. Ce n’est plus possible, on n’y arrive pas… » •

Les grévistes peuvent désormais compter sur la solidarité du secteur ! Leurs déterminations est exemplaire !

Que vive la grève, que dégage les patrons, que vive l’autogestion !


communiqué du csp59 – RDV Au TGI samedi 19 AVRIL à 10h

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos – Lille – 59800

tél : 06.80.57.50. 61 – e-mail : csp59 WsB wanadoo.fr

BACHA Miloud comparaitra demain, samedi 19 avril, devant le Juge des libertés au TGI de Lille à 10H.

BACHA Miloud est parent d’enfant français.

BACHA Miloud est un ex-gréviste de la faim et s’est inscrit pour la marche Lille Paris.

Vendredi dernier c’étaient Cissé et Touré, ex-grévistes de la faim et futurs marcheurs, qui étaient raflés à la sortie d’une réunion du CSP59 et placés en rétention à Coquelles alors que des places étaient "disponibles" au centre de rétention de Lesquin ! Cissé et Touré ont été libérés par le Juge des Liberté de Coquelles, dans un tribunal déclaré illégal par la Cour de Cassation.

Ce jeudi 17 avril ce fut au tour de Miloud d’être arrêté avant d’être placé ce vendredi au centre de rétention de Lesquin.

"A qui le tour ?" disions nous ces derniers mois à propos des mises en garde à vue et des convocations pour audition. "A qui le tour parmi les ex-grévistes de la faim et marcheurs ?" semble être la nouvelle chanson du préfet Canepa !

La répression contre les ex-grévistes de la faim et la marche des sans papiers continue, et ceci en dépit de toute considération. Tous les moyens semblent bons pour le Préfet Canepa dans sa volonté de liquider le mouvement des sans papiers, volonté qui est surtout de vouloir rendre invisibles des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, maintenus hors du droit, dans la crainte et la peur, et livré aux patrons négriers !

Non M. le Préfet Canepa, et comme le disent, ces derniers jours, des centaines de sans papiers à Paris et sa banlieu, nous n’acceptons pas la clandestinité dans laquelle vous voulez nous placer !

Non nous n’acceptons pas la clandestinité dans laquelle vous voulez nous placer et ceci malgré les pressions de plus en plus fortes à coups de répression, de procédures souvent hors du droit, d’abus de pouvoir et de tentatives d’expulsion !

Il n’y a pas d’autre solution que la satisfaction de la revendication de régularisation des 27 grévistes de la faim, des sans papiers annoncés régularisés sans suite et le retour du CSP59 en Préfecture comme avant. Rien, absolument rien, même y compris des pratiques non avouables qui sont utilisées dans ce combat déloyal et non « politique » au sens noble n’entameront notre détermination et notre résistance.

La lutte continue !

Lille, le 18 avril 2008

Soyons nombreux à dire non et à maintenir la mobilisation :

- Rendez vous au TGI de Lille, Avenue du Peuple Belge, ce samedi 19 avril 2008 à 10h.

- Samedi 14H, place de la République, départ de la marche Lille – Paris : 1ière étape : Lille – Seclin.

- Dimanche 20 avril marchons avec les sans papiers de Beuvry la Forêt à Saint Amand les Eaux.


Jeudi 17 avril à 23h45

Mourir à 30 ans

Film documentaire de Romain Goupil

L’un des témoignages phares sur Mai-68, Romain Goupil retrace le parcours de son ami Michel Recanati – qui s’est donné la mort en mars 1978 – et, à travers cet éloge, le bilan de ses années de militantisme.

© ARTE F / MK2
Un très beau film, Caméra d’or au Festival de Cannes 1982 et César 1983 de la meilleure première oeuvre. 1965. Romain et Michel ne sont pas dans le même lycée, mais sont inséparables. Ils ont 15 ans et le Viêt-nam réveille leur conscience politique. Ils créent alors les Comités d’action lycéens (CAL). Trois ans plus tard, les CAL sont le fer de lance du mouvement de Mai-68. Entre-temps, Romain et Michel ont adhéré aux Jeunesses communistes révolutionnaires, dirigées par Alain Krivine. Composé de témoignages sur les années 1965-1968 et d’images Super-8 tournées par Romain Goupil, le film raconte leur passion et leurs désillusions de militants, jusqu’au suicide de Michel en mars 1978.

Berurier noir Makhnovtchina

Publié: 17 avril 2008 par luttennord dans Vidéos

Petit exposé de ce que l’on a nommé :

LA MAKHNOVTCHINA

http://lautodidacte.lautre.net/fedana/drapeau/dn15-16.html