Archives de janvier, 2008

Brigada Flores Magon

Publié: 31 janvier 2008 par luttennord dans Vidéos

Suite du combat de la CGT des boulangeries PAUL

Publié: 31 janvier 2008 par luttennord dans Infos

100912-194.jpg 

Tract de la CGT Paul

VICTOIRE

Notre délégué réintégré dans son magasin

Le groupe HOLDER a fini par céder sous la pression de la lutte organisée par le syndicat CGT PAUL – URSAF-PARIS – LA FEDERATION – et de nombreux militants dans plusieurs régions de France ainsi que le soutien de la clientèle qui a signé massivement la pétition pour la réintégration de notre camarade.

Plusieurs manifestations ont eu lieu.
Une délégation CGT a accompagné notre camarade à l’entretien préalable.
Une forte délégation CGT était présente au CE à Lille.
De nombreuses distributions de tracts ont eu lieu dans plusieurs magasins PAUL, dans de nombreuses villes de France.

L’injustice, la discrimination syndicale dont était victime la CGT PAUL, au travers de notre camarade Francius, a fini par être reconnue.


Mr HOLDER, PDG DU GROUPE DU MEME NOM, A JETE L’EPONGE !

Mercredi 16 janvier, après deux mois d’une injuste mis à pied, notre camarade a retrouvé son poste de travail.

Le syndicat CGT PAUL entend bien continuer à agir et revendiquer :

-Le 1er salaire à 1 600 € et 300 € tout de suite.
-L’application réelle des 35 heures pour aller vers les 32 heures semaine.
-L’arrêt du travail du dimanche et jours fériés.
-Le refus de la modulation.
-La mise en place d’un 13ème mois.

c’est une VICTOIRE DE TOUS LES SALARIÉS du groupe.

La démonstration de la lutte CGT victorieuse démontre la nécessité de continuer à renforcer le syndicat.

[Lille ] Les Roms de nouveau déplacés…

Publié: 31 janvier 2008 par luttennord dans Infos

netphoto.jpg 

Sources : 20 Minutes, éditions du 31/01/2008

Séparation. Après un mois et demi d’hébergement à l’auberge de jeunesse de Lille, cinquante-six Roms doivent quitter les lieux aujourd’hui.

L’auberge avait été réquisitionnée précipitamment par le préfet le 17 décembre. Soixante-sept personnes en avaient alors bénéficié. Onze d’entre elles, précisait la préfecture hier, ont quitté l’auberge le 14 janvier « pour rejoindre l’Italie ». Dix-sept ont accepté une aide au retour vers la Roumanie. Trente-neuf restent dans la région : six dans une structure de Lambersart, et trente-trois dans des locaux de l’Armée française à Lille et Valenciennes.

Chasse aux syndicalistes dans les boulangeries PAUL

Publié: 30 janvier 2008 par luttennord dans Infos

paul_photo.gif  

 NON A LA REPRESSION SYNDICALE DANS LES BOULANGERIES PAUL 

Les Boulangeries Paul veulent licencier un délégué CGT, père de 5 enfants.

La chaîne des magasins Paul, du point de vu des conditions de travail, c’est un peu le Mac Do de la boulangerie : petits salaires, cadences infernales, pauses supprimées, heures sup non payées, turn-over très importants…
Face à cette situation un syndicat CGT c’est créé le 23 septembre 2007. Un syndicat combatif, revendicatif et de terrain, que la direction des Boulangeries Paul (quasiment 3 000 salariés) veut faire taire.

SOLIDARITE AVEC NOTRE CAMARADE :
Voilà un mois que le Délégué du Personnel CGT du magasin Odéon (Paris 6°), est mis à pied (sans salaires) et qu’une procédure de licenciement est lancée contre lui.
Qu’a-t-il fait : d’après la direction, il aurait insulté sa responsable. Sauf que cette mise à pied intervient juste après une réunion où le camarade a pointé du doigt les pratiques honteuses de la direction, et le harcèlement de cette fameuse responsable.
Habitué aux syndicats d’accompagnement (cfdt et fo), notre patron veut détruire la CGT, syndicat de lutte dans les Paul.
L’inspection du travail à demandé la réintégration du délégué, mais Pascal Laffon (DRH) et ses sbires se prennent pour des petits rois aux pouvoirs absolus.

NOUS ENCHAINONS LES ACTIONS DEPUIS TROIS SEMAINES : alerté l’opinion public (média, pétition), grève et investissement de magasins, débrayages des camarades CGT dans les usines du groupe, occupation du Comité d’Entreprise…

UN SOUTIEN EST INDISPENSABLE : -Aidez nous en faisant connaître cette affaire autour de vous.
-Aidez nous en envoyant des courriers de protestation à Pascal Laffon DRH Boulangerie Paul, 344 Avenue de la Marne 59700 Marcq en Baroeul ; et des mails à PLafon@groupeholder.com

-Aidez financièrement notre camarade, afin ce qu’il puisse subvenir à ses besoins et offrir un Noël correcte à ses 5 enfants, (chèque à l’ordre de l’URSAF CGT, en précisant au dos : solidarité Francius. URSAF CGT, Bourse du travail, 3 rue du Château d’eau, 75 010 Paris).

LA LUTTE CONTINUE

QUE CETTE CHAINE DE SOLIDARITE, SOIT PLUS FORTE QUE CELLES DU PATRONAT !

Paris le 05/12/07
Contact : solidaritecgtpaul@yahoo.fr


police.gif 

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos- Lille- 59800- tél:06.80.57.50.61- fax : 03.20.74.16.68 – e-mail : csp59 QRA wanadoo.fr

Roland Diagne, porte parole du CSP59, placé en garde à vue ! Après les attaques de M. Canepa, Mme Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, tente de liquider le mouvement des Sans Papiers. Cette nouvelle tentative échouera !

Ce mercredi 30 janvier 2008 à 10h48, Roland Diagne, porte parole du CSP59, qui répondait à une convocation de la police a été placé en garde à vue. A 11h, il est conduit, accompagné de huit policiers de la police judiciaire, au local du CSP59 pour une perquisition sur commission rogatoire. D’après les policiers, le juge répondait à une plainte de Madame la Ministre de l’Intérieur pour atteinte à l’intégrité de la police dans les tracts des 13 et 17 août dernier. Les huit policiers se sont ensuite rendus au domicile personnel de Roland Diagne pour les mêmes motifs. Cette interpellation intervient quelques semaines après la mise en garde à vue d’un des membres de la Commission juridique du CSP59, alors interpellé dans le cadre d’une enquête pour « trafic d’influence » n’ayant pas donnée lieu une mise en examen. Roland Diagne avait dans les mêmes temps été auditionné à deux reprises, la troisième convocation ayant été annulée par les services de police eux-mêmes.

Les personnes présentes ce matin lors de la perquisition au local du CSP59 ont questionné les policiers sur le déploiement d’une telle force (8 agents) pour rechercher deux tracts qui par ailleurs sont systématiquement rendus publics. Les policiers ont répondu que « c’était pour sa protection ». Ainsi, « çà lui éviterait des va et vient pour raisons d’enquête et en même temps cela lui permettrait d’entrer en contact avec son avocat et son médecin s’il en avait besoin » (sic). Cette mise en garde à vue est une nouvelle attaque contre le mouvement des Sans Papiers après les tentatives infructueuses et vaines de cet été contre les grévistes de la faim.

La liquidation des accords Delarue n’est pas du seul fait du Préfet Canepa mais aussi une volonté politique au plus haut niveau de l’Etat. Ceci explique qu’après la mise en garde à vue de M. Nwatsock à la demande du Préfet du Nord, Monsieur Canepa, on assiste à une nouvelle plainte de Mme Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur pour « atteinte à l’intégrité de la police »(selon les dires des policiers présents à la perquisition de ce matin).

Les Sans Papiers ne sont pas dupes, cette nouvelle judiciarisation est le nouveau cheval de Troie d’une politique répressive qui vise principalement les militants du mouvement démocratique. Les Sans Papiers , en première ligne de cette attaque et leurs nombreux soutiens sauront une fois de plus résister à cette nouvelle offensive policière, vaine et inutile, et ne perdront pas de vue leur objectif principal : la régularisation de tous les Sans Papiers et en premier lieu la régularisation des 56 grévistes de la faim, conformément au respect de la parole donnée en septembre dernier, par Monsieur Canepa lui-même.

Loin de décapiter le mouvement, l’arrestation d’un des porte parole du CSP59 renforce la détermination de tous les Sans Papiers et de leurs soutiens. Le CSP59 en appelle, comme il l’avait déjà fait, à la mise sous surveillance du Préfet du Nord contre les pratiques liberticides auxquelles nous sommes confrontés depuis ces derniers mois.

Rassemblement ce mercredi 30 janvier 2008 à 18h30 Place de la République Lille


logoafal.jpg 

Le Congrès national de France Amérique Latine aura lieu les 2 et 3 février dans la métropole lilloise.

Une soirée publique est organisée le samedi 2 février 2008 en partenariat avec le comité local de l’association et Colores à la salle du Gymnase(7, place Sébastopol à lille ; M°:République).

20h00 : débat sur "l’Amérique Latine et l’Europe face aux défis de la Mondialisation" ;à cinq mois du sommet de Lima des chefs d’Etat Latino-américains et européens et, du contre-sommet auquel participera notre association, ce sujet est en plein l’actualité ;

21h30 : soirée festive avec DJ Fernando, Cordillera(musique traditionnelle latino-américaine) et le groupe Shaman(mélange de musique traditionnelle et moderne).

France Amérique Latine est la seule association présent sur l’ensemble du territoire français à s’intéresser à toute l’Amérique Latine.

Elle soutient les mouvements sociaux du sous continent latino-américain et conteste les politiques néo libérales et les politiques de repression policière qui les accompagnent.


e2280a3adc44ff7eeebb54d35f590347.jpg 

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos- Lille- 59800- tél :
06.80.57.50.61- fax : 03.20.52.76.92. – e-mail : csp59@wanadoo.fr-

A NOUVEAU LE PORTE PAROLE DU CSP59 CONVOQUE PAR LA POLICE JUDICIAIRE !

Lundi 28 janvier vers 17h 20 : Appel téléphonique de la police judiciaire, celui là
même qui le lendemain de la mise en garde à vue de Armand avait annulé la seconde
convocation du porte parole du CSP59 pour « contre ordre ».

L’officier de police judiciaire informe le porte parole du CSP59 qu’il veut
l’entendre le Mercredi 30 janvier 08. Le rendez vous est fixé à 10h.

Bien entendu comme d’habitude depuis 12 ans, le porte parole du CSP59 se rendra à la
convocation.

Fait à Lille le 28/01/08   

Au CCl en Février 2008 !

Publié: 28 janvier 2008 par luttennord dans Infos

prog.jpgccl-02-08.jpg

[LILLE-HELLEMMES] Conférence sur la commune de paris

Publié: 27 janvier 2008 par luttennord dans Non classé

71comm_tardi.jpg 

Mardi 29 janvier à partir de 20h à l’Espace Marx

6 rue R. Salengro à Hellemmes, métro Marbrerie

Une conférence sur la Commune de Paris, avec Gérald Dittmar, historien et éditeur, spécialiste de cette période. La rencontre donnera lieu à la projection du documentaire "Le temps des cerises", de Jean Deville.

mobilisation ce dimanche 27 janvier a 10h au tgi de lille

Publié: 26 janvier 2008 par luttennord dans Rendez vous

Diakhabi SOUAREBA a été libéré par le Juge des libertés ce matin au TGI, pour vice
de procédure.

hortefeux_moulin1.jpg 

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos- Lille- 59800

tel : 06.80.57.50.61- fax : 03.20.52.76.92. – e-mail : csp59 UCb wanadoo.fr

Nous appelons à la MOBILISATION CE DIMANCHE 27 JANVIER A 10H AU TGI DE LILLE

 suite à l’arrestation et la mise en rétention de Diakhabi SOUAREBA, gréviste de la faim de cet été et dont le dossier doit être discuté en préfecture le 31 janvier 07.

A quoi joue la Préfecture ? Le réglement intérieur de la commission mise en place par M. le Préfet du Nord Pas de Calais stipule que toute personne dont le dossier doit être discuté, si elle est arrêtée, sera libérée.

Une autre personne sans papiers, elle aussi arrêtée, passra lundi au TGI.

Nous appelons aussi tous ceux, toutes celles qui le peuvent à se mobiliser lundi 28 à partir de 10H au TGI de Lille.


tourcoing-1.jpg 

L’homophobie tue
      
    Alors qu’il se promenait dans le jardin public de Cambrai, dans la nuit du
samedi au dimanche 20 janvier 2008, un homme a été assassiné, après avoir été
invectivé de propos homophobes et roué de coups par deux agresseurs. Ceux-ci ont
été arrétés et mis en examen pour «homicide volontaire en raison de
l’orientation sexuelle de la victime».
  Cette personne a été tuée alors qu’elle se promenait sur un lieu de drague
homosexuelle bien connu. Cette personne, présumée homosexuelle par ses agresseurs
parce qu’elle se trouvait dans le jardin à ce moment-là, a donc été victime
d’homophobie.
  L’homophobie est la haine ou l’hostilité envers les homosexuelLEs. Elle peut
prendre diverses formes, des plus insidieuses aux plus brutales : discriminations,
propos vexatoires, insultes, diffamations, chantages, violences, agressions
physiques, coups et blessures, viols, meurtres. Elle se manifeste aussi sous forme
intériorisée : haine de soi, mal-être notamment lorsqu’on se découvre
homosexuelLE, conduisant parfois au suicide. L’homophobie peut se manifester
partout : en famille, sur le lieu de travail, à l’école, dans la rue, par le
voisinage, etc. C’est pourquoi elle empêche de nombreuses personnes de vivre leurs
désirs homosexuels au grand jour, les obligeant parfois à se mettre à l’abri du
regard et du jugement des autres, toutefois au risque de harcèlements,
d’agressions, au péril de leur vie. Les lieux de drague homosexuelle, comme les
jardins publics la nuit, peuvent le leur permettre. Ces lieux ont existé à
diverses époques, tout comme l’homophobie.
  Par exemple, pendant la seconde guerre mondiale, les nazis ont déporté des hommes
et des femmes parce qu’ils ou elles étaient homosexuelLEs. Nous savons que Pierre
Seel, victime française de cette déportation, fut arrêté par la gestapo pour
homosexualité, parce qu’il avait signalé quelques mois plus tôt qu’on lui avait
volé sa montre dans un parc et que la police avait rajouté à sa déposition la
mention que ce parc était fréquenté par des homosexuels.
  Nous aussi, nous marchons dans les jardins la nuit. Nous y rencontrons des
personnes au comportement homosexuel même si elles nous parlent de leur vie
hétérosexuelle. Nous y rencontrons des casseurs de pédés. Nous y rencontrons la
police qui procède souvent à des contrôles d’identité, ou verbalise pour outrages
à la pudeur. Nous y rencontrons aussi des membres d’autres associations luttant
contre l’homophobie et/ou les Infections Sexuellement Transmissibles. Pourtant
depuis la loi sur le « racolage passif », la police rend le travail de ces
associations de prévention de plus en plus difficile.
  Les pouvoirs publics cherchent souvent à vider les lieux de drague homosexuelle.
Sous prétexte de sécurité ou de « mauvaises fréquentations », ils prennent des
mesures de dissuasion et d’éloignement des centres-villes, par exemple en
intensifiant les contrôles de police ou en supprimant la strate arbustive des
parcs et des jardins. Mais cela ne consiste-t-il pas uniquement à déplacer ce qui
les dérange ?
  Nous sommes solidaires de toutes les personnes « au comportement homosexuel »,
souvent isolées et sans voix, subissant l’opprobre, n’osant par exemple pas porter
plainte suite à une agression homophobe.
  Nous nous promenons la nuit dans les jardins, dont ni l’intolérance, ni la
violence, ni l’homophobie ne nous chasseront. Nous nous battons pour vivre
pleinement et au grand jour aussi notre orientation sexuelle. Nous n’avons pas
honte.
  Nous ne laisserons pas dire que les homosexuels rendent « infréquentables » ou «
dangereux » les lieux publics, comme cela est sous-entendu dans le témoignage de
riverains du jardin public de Cambrai rapportés cette semaine par La Voix du Nord.
Les homosexuels sont fréquentables et nous en fréquentons beaucoup qui n’osent le
dire ni parfois se le dire. L’homophobie, elle, est dangereuse.
  Qui était solidaire de l’homme tué à Cambrai avant qu’il ne soit victime ?
  Nous rendons hommage à Antonio Paulo Sales, mort, seul, peut-être homosexuel,
sûrement victime de l’homophobie.
  
    

  Les Flamands Roses                            Les Amis des Jardins
  
  
    
  Rassemblement à Cambrai le samedi 26 janvier 2008
  au marché à 10h30
  et au jardin public à 14h30
  
 
  
  
  Les Flamands Roses et les Amis des Jardins sont deux associations hébergées au
  Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Lille,  J’En Suis – J’Y Reste
  19 rue de Condé 59000 Lille
        03 20 52 28 68

Manifestation csp – 14h – chdron Samedi 26 Janvier 2008

Publié: 24 janvier 2008 par luttennord dans Non classé

2007-07-31t172656z_01_nootr_rtridsp_2_ofrtp-france-sans-papiers-20070731.jpg 

MANIFESTATION A PARTIR L’HÔPITAL DRON A TOURCOING 14H 

Retour sur les lieux où les grévistes de la faim ont été jetés à la rue aux portes des urgences des hôpitaux pour dire merci aux populations et exiger la régularisation !


deboulonneurs_23-12-06.jpg 

Suite au barbouillage de panneaux publicitaires effectué par le Collectif des déboulonneurs de Lille ce mercredi 23 janvier 2008, la police nationale a interpellé vers 18h30 le barbouilleur qui a reconnu avoir commis un acte de désobéissance civile en inscrivant à la bombe les messages "Pub = Pollution visuelle et mentale" et " Penser au lieu de dé-penser ; 50 X 70 cm", lors d’une action non-violente et assumée.

Il a été conduit et entendu au commissariat central de Lille, où il a été retenu environ une heure.

Le collectif des déboulonneurs de Lille se félicite de cette interpellation et espère obtenir prochainement un procès (comme ceux qui auront lieu très prochainement à Paris et Amiens) afin d’ouvrir un débat public sur la confiscation de l’espace public par l’affichage publicitaire.

Le collectif des déboulonneurs entrera chaque mois et nationalement en désobéissance civile, par le barbouillage de panneaux publicitaires, jusqu’à satisfaction de la revendication, qui est d’obtenir une taille maximale de 50 X 70 cm (celle de l’affichage associatif et politique) pour toutes les affiches.

Plus d’infos sur http://www.deboulonneurs.org Pour entrer en contact avec le collectif lillois, deboulonneurs_lille@no-log.org


460_0___30_0_0_0_0_0_affiche_en_a3_resized.jpg 
soutien à christian – prisonnier politique berlinois-19h30 au ccl
A l’occasion d’une tournée de conférences en France, le groupe de soutien à Christian fait une étape au Centre Culturel Libertaire jeudi 24 janvier.

Il s’agira d’abord d’évoquer le cas de Christian, militant antifasciste berlinois, qui subit un harcèlement policier et judiciaire incroyable depuis 8 ans. Mis en cause dans plusieurs affaires, dont certaines accusations complètement farfelues, il est actuellement en prison pour 3 ans et 10 mois.

L’histoire du harcèlement de Christian et de ses proches permettra également d’évoquer la situation dans les prisons allemandes, notamment l’exploitation économique des prisonnier-e-s (travail, cantine), les problèmes liés aux soins (malade de l’hépatite C, Christian n’a pas été soigné en taule à cause d’un trafic de médicaments) et plus généralement le rôle des prisons dans l’oppression économique capitaliste, mais aussi du contrôle social en général.

Pour plus d’infos sur l’affaire http://www.conf-free-christian.info

Pour ceux qui lisent l’allemand, vous pouvez consulter la page du groupe de solidarité berlinois http://www.freechristian.gulli.to

Donc rendez-vous jeudi à 19h30 au Centre Culturel Libertaire – 4 rue de Colmar Métro porte des postes. Entrée : prix libre

[LILLE] Groupe d’expression sur la sexualité gay

Publié: 22 janvier 2008 par luttennord dans Rendez vous

172879_2814225_huge.jpg

 Ce soir de 20h à 22h groupe d’expression sur la sexualité gay  

Ouverture non mixte gays, pédés, hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes.

Au Centre LGBT, en partenariat avec AIDES.